Anne-Marie Thomazeau, Les métiers de l’extrême racontés aux enfants

Anne-Marie Thomazeau, Les métiers de l’extrême racontés aux enfants

Les 32 métiers « extraordinaires » présentés dans cet album, qu’ont-ils en commun ? Le goût du risque, la passion, de bonnes décharges d’adrénaline, bien sûr. Mais aussi le sens de l’effort, la ténacité, la volonté d’aller toujours plus loin. Et le courage, tout simplement.
Certains de ces hommes et de ses femmes assurent notre sécurité à tous : honneur aux pompiers et aux sauveteurs en mer. D’autres, comme les guides de montagne ou les spéléologues, accompagnent les amateurs au bout de leurs rêves. D’autres encore œuvrent en toute discrétion, loin du tapage médiatique, que ce soit sur les lignes à haute tension, les plates-formes pétrolières ou au sommet des grands arbres. Chacun de ces métiers est illustré de superbes photos qui vous entraîneront au cœur de l’action – et sans doute plus loin encore !

Dès 9 ans

Anne-Marie Thomazeau, Les métiers de l’extrême racontés aux enfants, De La Martinière Jeunesse, 2011, 75 p., 14 €

Francis Bergèse, Histoire de l’aviation

Francis Bergèse, Histoire de l’aviation

Ballons, dirigeables, planeurs ultralégers, ils prennent tous leur envol sous le crayon de ce grand dessinateur de bandes dessinées aéronautiques. Des coucous pilotés « au doigt mouillé » aux Rafale bourrés d’électronique, les plus célèbres avions décollent à chaque page. Saluons le grand souci de vérité historique dans le traitement des deux guerres mondiales.
Les grands frères et les papas liront avec autant de plaisir que d’intérêt Une vie de dessin et d’aviation, la BD autobiographique de Francis Bergèse.

Dès 6 ans

Francis Bergèse, Histoire de l’aviation, Ed. Jean-Paul Gisserot, 2011, 32 p., 2,80 €

Jean Séverin, Le Soleil d’Olympie

Jean Séverin, Le Soleil d’Olympie

« Je guette l’arrivée des quadriges déchaînés qui jettent leurs dernières forces dans l’aventure. Le martèlement des sabots évoque le grondement de la mer. Pour impressionner l’adversaire, j’attends l’ultime seconde où ils croiront la partie gagnée. Quand l’ombre des chevaux et des cochers se profile sur le sable… »
Le jeune Athénien Philippe – celui qui aime les chevaux – a réalisé son rêve : rejoindre Olympie. Son père entraîne un superbe attelage de quatre étalons blancs, pour la course de quadriges. Qui en sera l’aurige ? Un récit haletant, de la guerre avec Sparte à la trêve olympique, du serment des athlètes à la course elle-même. Une évocation très juste de la Grèce de Périclès et des enthousiasmes adolescents.

Dès 12 ans

Jean Séverin, Le Soleil d’Olympie, Pocket, 1988, 266 p. D’occasion. Broché, Robert Laffont, 1967. D’occasion.

Oscar Wilde, Le Géant égoïste

Oscar Wilde, Le Géant égoïste

« Tous les après-midi, en sortant de l’école, les enfants avaient pris l’habitude d’aller jouer dans le jardin du Géant. C’était un ravissant jardin de belle taille, couvert d’une herbe verte et douce. Ça et là, au-dessus de l’herbe, pointaient, telles des étoiles, de très belles fleurs et poussaient douze pêchers qui, au printemps, éclataient de fleurs étincelantes ». Or, un beau jour, le Géant revint chez lui, et enferma le jardin derrière de hauts murs. Plus d’enfants, plus de printemps… Jusqu’au jour où…
Ce texte très émouvant d’Oscar Wilde est trop souvent considéré comme un conte. J’y vois plutôt une parabole. En effet, nous dit le dictionnaire, une parabole est un « court récit allégorique, symbolique, de caractère familier, sous lequel se cache un enseignement moral ou religieux ». Le Géant égoïste est tout cela, puisqu’il y est question de vie, de pardon et d’amour. Un superbe récit pour le temps pascal.

Dès 5 ans

Oscar Wilde, Le Géant égoïste, illustrations de Lisbeth Zwerger, Minedition, 2010, 24 p., 14 €

Arnaud de Cacqueray Valmenier, La Petite Cloche de Pommerit-le-Vicomte

Arnaud de Cacqueray Valmenier, La Petite Cloche de Pommerit-le-Vicomte

A Pommerit-le-Vicomte, comme dans toutes les églises de France, les cloches se sont tues en ce jeudi saint. Ont-elles toutes eu la même idée que la petite cloche de ce charmant petit village breton ? Survoler nos plaines et nos montagnes pour aller chanter à Rome, la Ville éternelle ? Il faut dire que notre petite cloche en avait gros sur le cœur d’avoir été reléguée dans un placard de la sacristie. Alors en route !

Dès 4 ans

Arnaud de Cacqueray Valmenier, La Petite Cloche de Pommerit-le-Vicomte, Téqui, 2007, 24 p., 8 €