Anne-Sophie Molinié, Filippo Lippi, la peinture pour vocation

Anne-Sophie Molinié, Filippo Lippi, la peinture pour vocation

« Parmi les artistes majeurs de la première Renaissance italienne, Filippo Lippi, personnalité hors du commun et peintre le plus expressif de son époque, est toutefois l’un des moins connus », constate l’historienne de l’art Anne-Sophie Molinié. Il serait en effet dommage de s’arrêter aux détails scabreux rapportés par Vasari, plus romancier que biographe, pour écarter cet immense artiste dont « les qualités lui valurent tant d’estime ».
En ces temps de Noël, quel bonheur de contempler son Adoration des Mages ou son Adoration de l’Enfant Jésus ! L’auteur explique aussi pourquoi, par exemple, la « scène profondément mystique » de l’Annonciation eut un tel succès chez les peintres de la Renaissance. Contexte historique, étude des symboles, analyse détaillée de quelques œuvres bien choisies, précisions sur les commanditaires : un petit livre intelligent, dont le papier mat met en valeur des reproductions d’une très belle qualité.

A partir de 12 ans

Anne-Sophie Molinié, Filippo Lippi, la peinture pour vocation, Editions A Propos, 2009, 64 p., 12 €

Jean-Luc Cherrier et Patricia Tollia, Pierre et Marie à la cour du duc de Berry

Jean-Luc Cherrier et Patricia Tollia, Pierre et Marie à la cour du duc de Berry

Les miniatures des Très Riches Heures du duc de Berry ont inspiré les auteurs de cette pochette de découpages. Deux poupées de papier à découper et à habiller avec douze costumes d’époque sont accompagnées de divers documents sur l’origine des vêtements et des tissus employés au XIVe siècle, ainsi que sur l’histoire de la mode. A vos ciseaux !

A partir de 8 ans

Jean-Luc Cherrier et Patricia Tollia, Pierre et Marie à la cour du duc de Berry, Pages de France, 2010, 11 €.

Jean-Luc Cherrier et Patricia Tollia, Pierre et Marie à la cour du duc de Berry

Jean-Luc Cherrier et Patricia Tollia, Pierre et Marie à la cour du duc de Berry

Les miniatures des Très Riches Heures du duc de Berry ont inspiré les auteurs de cette pochette de découpages. Deux poupées de papier à découper et à habiller avec douze costumes d’époque sont accompagnées de divers documents sur l’origine des vêtements et des tissus employés au XIVe siècle, ainsi que sur l’histoire de la mode. A vos ciseaux !

A partir de 8 ans

Jean-Luc Cherrier et Patricia Tollia, Pierre et Marie à la cour du duc de Berry, Pages de France, 2010, 11 €.

Jean de La Varende, Mes plus beaux Noëls

Jean de La Varende, Mes plus beaux Noëls

« L’enfance est un voyage oublié » écrivait le grand écrivain normand Jean de La Varende (1887–1959) dans Le Centaure de Dieu. La fête de Noël n’est-elle pas la destination par excellence de ces voyages où la venue de l’Enfant Dieu ouvre un temps de paix, de joie et d’espérance pour petits et grands ? Voici dans cet esprit quatorze Noëls rassemblés ici pour la première fois. Vous y découvrirez les histoires enchantées d’hommes et de femmes de toutes origines sociales, au détour d’aventures aux joyeux rebondissements, sans oublier les drôles d’escapades du Père Noël à l’heure de la Sainte Nuit.

A partir de 10 ans, et à lire en famille

Jean de La Varende, Mes plus beaux Noëls, Via Romana, 2010, 117 p., 14 €

Ésope, Le rat des villes & le rat des champs

Ésope, Le rat des villes & le rat des champs

Quelle farandole menaient-ils, les rats baillets quand ils grattaient la nuit sous le plancher de la « petite maison » de bois où nous logions l’été ! Rat baillet ? C’est le nom normand du loir – celui de la comptine « un petit loir qui dort, dort et dîne, dîne et dort ». Rat baillet ou surmulot, s’il dîne, n’est-ce pas pour faire honneur à son invité, le rat des villes ? Lequel, habillé d’un élégant gilet, portant cravate, un tantinet hâbleur, réussit à nous faire oublier que tout rat des villes est un rat d’égout.
Nos deux compères évoluent dans une ambiance gentiment onirique créée par Ayano Imai, auteur et illustratrice anglaise d’origine japonaise qui respecte ici la fable d’Ésope.

Dès 3 ans

Ésope, Le rat des villes & le rat des champs, illustrations d’Ayano Imai, Minedition, 2010, 32 p., 14 €