« Le lundi, j’ai trouvé un ours polaire dans le jardin. Il était si petit qu’il tenait dans ma main », raconte le petit garçon. Vraiment si petit ? Ce n’est pas l’avis de Richard Jones, qui l’a dessiné énorme, cet ours blanc ! Alors, oui, « le mardi, le tout petit ours avait grandi. Et dès le mercredi, il ne tenait même plus dans ma poche… » Je vous laisse imaginer ce qui va se passer le jeudi, le vendredi, le samedi et enfin le dimanche ! « Tout petit ours », c’est une belle histoire d’amour et d’amitié, mais aussi une porte ouverte vers l’imaginaire, l’aventure et les grands espaces — notamment avec ce jeu plein d’humour tendre sur l’espace « élastique » dans lequel se meuvent l’ours et le garçonnet.

Dès 3 ans

Richard Jones, Tout petit ours, Albin Michel Jeunesse, 2021, 40 p., 12,90 € — Traduit de l’anglais par Françoise de Guibert. Imprimé en Chine