Mot-clef

Sophie Lamoureux

Sophie Lamoureux, La Grande Epopée des chevaliers de la Table ronde, tome 2 : Lancelot et Guenièvre

Sophie Lamoureux, La Grande Epopée des chevaliers de la Table ronde, tome 2 : Lancelot et Guenièvre

«  — Un jour viendra un chevalier magnifique, plus fort que le plus fort, meilleur que le meilleur. Grâce à lui, la paix reviendra en Bretagne. Grâce à lui, les faibles seront protégés, les méchants châtiés. Et tu sais quoi ?
Fasciné, Beau Trouvé avait secoué la tête. Merlin s’était penché vers lui pour lui confier :
— C’est de notre terre de Petite Bretagne que surgira le meilleur chevalier au monde.
— Quel est son nom ? avait voulu savoir le garçon.
— Personne ne le sait, avait chuchoté Merlin, mais on prétend qu’il viendra bientôt. »
Et le jeune Beau Trouvé de rêver qu’il irait à la rencontre de ce chevalier, et qu’il reviendrait « raconter plus tard son aventure à la Dame du Lac », sa fée.
Douze épisodes et moult aventures seront nécessaires avant que Beau Trouvé n’apprenne sa véritable identité – que nous avions tous deviné, bien sûr. Lancelot ira se mettre au service du roi Arthur et fera la connaissance de la reine Guenièvre, la plus belle des reines. Enchantements, exploits, combats, pièges, périls et infamie – le chemin de nos héros est parsemé des embûches sans lesquelles il n’y aurait pas d’épopée.

Ces 50 épisodes se lisent avec facilité, éventuellement à haute voix ; ils sont illustrés pleine page par Olivier Charpentier qui joue des fonds noirs pour mettre en scène des personnages quasi intemporels. Au vu des complications matrimoniales et extra-matrimoniales de ces légendes, il semble délicat d’en conseiller la lecture avant 12 ans.

Dès 12 ans

Sophie Lamoureux, La Grande Épopée des chevaliers de la Table ronde, tome 2 : Lancelot et Guenièvre, illustrations d’Olivier Charpentier, Actes Sud Junior, 2017, 216 p., 16,80 € — Imprimé en France
Du même auteur : La Grande Épopée des chevaliers de la Table ronde, tome 1 : Arthur et Merlin, illustrations d’Olivier Charpentier, Actes Sud Junior, 2016, 208 p., 16,50 € — Imprimé en France
La Grande Epopée des chevaliers de la Table ronde, tome 3 : Perceval et Galaad, illustrations d’Anne-Lise Boutin, Actes Sud Junior, 2018, 216 p., 17,50 € — Imprimé en France

Sophie Lamoureux, La Grande Epopée des chevaliers de la Table ronde, tome 1 : Arthur et Merlin

Sophie Lamoureux, La Grande Epopée des chevaliers de la Table ronde, tome 1 : Arthur et Merlin

« Une fois dehors, Arthur courut jusqu’à la forêt. Il s’engouffra dans la végétation et disparut. Qu’allait-il donc faire, seul au milieu des bois avant le lever du jour ? Il s’entraînait à devenir un grand chevalier. » Car, « le jour de ses sept ans, Arthur s’était fait une promesse : il accomplirait  de grands faits et gestes. Et même si ses origines étaient modestes, les troubadours célèbreraient son nom et ses exploits ». Promesse tenue !
Après avoir conté l’enfance d’Arthur et les divers prodiges et exploits qui accompagnent son adolescence, Sophie Lamoureux nous fait assister au couronnement du roi et à la rencontre avec Guenièvre. Merlin n’est jamais loin, les fées non plus… L’auteur a compilé les textes les plus célèbres, dont l’anonyme et charmant Chevalier au Papegau.
Ces 50 épisodes se lisent avec facilité, éventuellement à haute voix ; ils sont illustrés pleine page par Olivier Charpentier, qui, tout en reprenant les grands thèmes des enluminures médiévales, les teinte de juste assez d’horreur pour faire frémir à la vue des monstres et des géants.
Au vu des complications matrimoniales et extra-matrimoniales de ces légendes, il semble délicat d’en conseiller la lecture avant 12 ans.

Dès 12 ans

Sophie Lamoureux, La Grande Epopée des chevaliers de la Table ronde, tome 1 : Arthur et Merlin, illustrations d’Olivier Charpentier, Actes Sud Junior, 2016, 208 p., 16,50 € — Imprimé en France
Du même auteur, La Grande Epopée des chevaliers de la Table ronde, tome 3 : Perceval et Galaad, illustrations d’Anne-Lise Boutin, Actes Sud Junior, 2018, 216 p., 17,50 € — Imprimé en France

Sophie Lamoureux, La Grande Epopée des chevaliers de la Table ronde, tome 3 : Perceval et Galaad

Sophie Lamoureux, La Grande Epopée des chevaliers de la Table ronde, tome 3 : Perceval et Galaad

« — Où est Arthur, le roi qui fait les chevaliers ? les interrogea le jeune homme.
A cette question, les visages s’égayèrent.
— Veux-tu donc être fait chevalier, le Gallois ? lui demanda un des seigneurs présents.
— Oui, et le plus vite possible ! Car je dois reprendre la quête du sire Lancelot !
A ces mots, les convives éclatèrent de rire. Le jeune homme prit leurs moqueries pour de la joie et les remercia pour leur bel accueil. »
Ce Gallois si naïf, vous l’avez reconnu, c’est Perceval, ardent, courageux et assez fou-fou aussi pour braver les plus grands dangers – avant même de savoir son nom, si secrète a été son enfance.
Quand il rencontre Galaad, le fils de Lancelot du Lac, les deux garçons vont se lancer dans la plus périlleuse des aventures : la quête du Graal, ce vase qui, dit-on, recueillit le sang du Christ sur la croix.
De château en forêt, ce récit haletant concocté par Sophie Lamoureux emmène le lecteur dans l’univers mythique des chevaliers de la Table ronde. L’auteur présente cette épopée en 50 épisodes, assez courts pour être lus par les jeunes lecteurs, ou bien à haute voix par les adultes. Les illustrations pleine page d’Anne-Lise Boutin, très oniriques, rythment les chapitres de leurs à‑plats de couleurs vives.
Les deux premiers tomes ont pour figures centrales Arthur et Merlin, puis Lancelot et Genièvre – Madame la Chouette ne les a pas (encore) lus.

Dès 9 ans

Sophie Lamoureux, La Grande Epopée des chevaliers de la Table ronde, tome 3 : Perceval et Galaad, illustrations d’Anne-Lise Boutin, Actes Sud Junior, 2018, 216 p., 17,50 € — Imprimé en France

Sophie Lamoureux, Comment parler de la Grande Guerre aux enfants ?

Sophie Lamoureux, Comment parler de la Grande Guerre aux enfants ?

« La Première Guerre mondiale a éclaté il y a cent ans. C’est loin, presque la préhistoire dans l’esprit des enfants ! » Mais leurs parents, qu’en savent-ils exactement ? Quels souvenirs leur restent-ils de leurs cours d’histoire ou des récits de leurs aïeux ? Guerre mondiale, mobilisation, grandes batailles, tranchées, signature de la paix, soldat inconnu… Dix grands chapitres permettent de répondre à une série de questions (dont le libellé n’est pas toujours syntaxiquement très correct…). Les réponses, très claires, sont organisées par tranches d’âge, 5–7 ans, 8–10 ans, 11–13 ans, selon leur degré de complexité et d’abstraction. L’auteur précise « qu’il n’y a pas les bons d’un côté et les salauds de l’autre », qu’il faut développer son sens critique. Une objectivité salutaire !

Pour les adultes. Répond aux questions des enfants de 5 à 13 ans

Sophie Lamoureux, Comment parler de la Grande Guerre aux enfants ?, Ed Le Baron Perché, 2013, 109 p., 16 €