Mot-clef

Sébastien Pelon

Violaine Troffigué, Hans Brinker, le petit garçon qui sauva son village

« Oh hé ! Il y a un trou dans la digue ! s’écria Hans.
Seules les rafales de vent lui répondirent. Pas un homme dans les terres, pas un bateau sur la mer. Hans regarda le trou : un mince filet d’eau s’y déversait désormais.
Alors le petit garçon enfonça son doigt dans le trou. L’eau s’arrêta de couler. »
Parce que Hans vit en Hollande, au pays des moulins à vent, là où les terres basses sont protégées de la mer par des digues. Et surtout parce que Hans est courageux, très courageux : il va passer la nuit seul dans la tempête et sauver ainsi son village, sa famille et la belle ville de Harlem. Une belle leçon de ténacité, qui montre aussi l’efficacité d’actions simples : qu’est-ce en effet qu’un doigt d’enfant face à la violence des éléments ?
Ce célèbre épisode est tiré du roman Les Patins d’argent (1865), de Mary Mapes Dodge, qui fut traduit et adapté en 1875 par Pierre-Jules Hetzel sous son pseudonyme de Stahl : grand classique s’il en est de la littérature jeunesse ! il est raconté ici par Violaine Troffigué et illustré de manière simple et charmante par Sébastien Pelon.

Dès 4 ans

Violaine Troffigué, Hans Brinker, le petit garçon qui sauva son village, illustrations de Sébastien Pelon, 2021, Flammarion Jeunesse Père Castor, 32 p., 5,25 €. Imprimé en République Tchèque

Sébastien Pelon, Caché dans la forêt

Sébastien Pelon, Caché dans la forêt

« Rien ne bouge. La forêt paraît endormie. Et pourtant… Toc toc toc ! Entends-tu ce bruit ?» Qui se cache sous ce rabat découpé ? Le pic-vert, grand amateur de fourmis « qu’il attrape en enfilant sans langue longue et collante dans les galeries » — Beurk ! Mais il est si joli avec son « bonnet » rouge et sa livrée mi-partie verte et jaune ! Après le pic vert, découvrons un écureuil, un cloporte, un pince-oreille, un mille-pattes, un faon et un hérisson. Une belle manière d’initier les petits aux secrets de la forêt et à l’observation silencieuse de ses habitants.

Dès 2 ans

Sébastien Pelon, Caché dans la forêt, Editions Amaterra, coll. « La nature cachée », 2018, 24 p., 14,90 € — Du même auteur, dans la même collection : Caché dans la prairie.

Robert Giraud, Contes de Russie

Robert Giraud, Contes de Russie

« Au fond de la forêt, au milieu d’une vaste clairière, habitait une méchante sorcière au nez crochu, au menton pointu et aux doigts griffus, qui s’appelait la Baba Yaga. Elle possédait un baquet magique qui pouvait voler. » Une sorcière que vont rencontrer le petit Ivan et sa sœur Maria, aussi courageuse et astucieuse qu’étourdie. Les douze contes de ce volume, dont cette célèbre Baba Yaga, entraînent le lecteur – ou l’auditeur blotti sous sa couette – des forêts enneigées aux rives du fleuve Amour, de datcha en maison de glace. On y rencontre renards, ours, chevaux, phoques et esturgeons – ainsi que de charmantes grands-mères et de vaillants petits enfants. Les illustrations, dynamiques et colorées, confirment la vocation des contes : être de tous temps, mais pas de n’importe où.

Dès 5 ans

Robert Giraud, Contes de Russie, illustrations de Sébastien Pelon, Flammarion Jeunesse, coll. Père Castor, 61 p., 13,50 €