Mot-clef

Sébastien Mourrain

Davide Cali et Sébastien Mourrain, Top Car

Davide Cali et Sébastien Mourrain, Top Car

« Depuis longtemps, Jacques a toujours la même auto. C’est une petite voiture pas belle, pas rapide, mais pas mal quand même, non ? Elle est facile à garer et elle le conduit où il veut. […]
Mais la numéro 1 des voitures, la voici : la Vénus. C’est la plus belle, la plus rapide, la préférée des jolies filles. »
Oui, mais… mais comment l’obtenir quand on n’en a pas les moyens ? Notre ami Jacques, après avoir fait le tour de solutions plus ou moins avouables, va se résoudre à une activité stupide et peu rémunératrice qui va dévorer non seulement tout son temps libre mais aussi son libre arbitre. Les 99 999 pez enfin en poche, bien vite dépensés, il repart au volant de la Vénus —  et découvre illico la publicité de l’Aphrodite, qui « plaît encore plus aux jolies filles ». 199 998 pez. Et de reprendre le montage de ses modèles réduits… Les dessins de Sébastien Mourrain sont d’une redoutable efficacité : un simple trait et son petit bonhomme passe de la joie à l’inquiétude, puis à l’épuisement.
Cette fable sur l’aliénation est à la portée des enfants dès qu’ils pressentent le pouvoir de l’argent : surconsommation, travail mécanique, publicité, tout y passe. Alors, on la garde, cette petite voiture qui se gare partout et on conseille à l’ami Jacques de trouver autres moyens de drague, il y a urgence !

Dès 5 ans

Davide Cali, Top Car, illustrations de Sébastien Mourrain, Les Editions des Eléphants, 2018, 32 p., 14 €. Imprimé au Portugal.

Un conte de Grimm, L’Homme à la peau d’ours

Un conte de Grimm, L’Homme à la peau d’ours

« Pendant les sept ans à venir, tu ne devras jamais quitter cette peau. A cause d’elle, tout le monde t’appellera l’homme à la peau d’ours. » Si le défi lancé par le diable à ce pauvre soldat vous donne des frissons dans le dos, sachez qu’une jeune fille, une seule, aura la patience, la force d’âme, la longanimité de relever le jeune homme de cette bien étrange condition. Car le diable a aussi donné à notre héros de l’or à profusion, qu’il n’a de cesse de partager avec ceux-là même que rebutent sa peau d’ours et sa crasse. Ombres bleutées, prunelles jaunes, chats noirs, les dessins de Sébastien Mourrain plongent le lecteur dans un univers des plus oniriques. Ne pas en profiter, tout de même, pour espacer plus que de raison le passage sous la douche !

Dès 6 ans

Un conte de Grimm, L’Homme à la peau d’ours, illustrations de Sébastien Mourrain, scénario (sic) d’Anne Jonas, Seuil, 2013, 26 p., 15 €