Mot-clef

Sabine Boccador

Sabine Boccador, Pompéi

En 79 de notre ère, « la terrible éruption du Vésuve a enseveli Pompéi, Herculanum, une station balnéaire, et le petit port de Stabies. Elle a recouvert ces villes sous une épaisse couche de dépôts volcaniques qui les a préservées pendant plus de 1600 ans ». En effet, depuis les premières fouilles du XVIIIe siècle, Pompéi et Herculanum ne cessent de nous en apprendre sur la civilisation romaine et sur la vie quotidienne des citadins, enfants et adultes, riches et pauvres. N’oublions pas non plus ce terrible volcan qu’est le Vésuve !
Cet album documentaire très richement illustré de photos et de dessins est une belle invitation au voyage ! Curieusement, la plupart des encarts conservent la date traditionnelle du 24 août 79, alors qu’un encart explique (page 15) que les fouilles de 2018 ont permis de dater cet événement du 24 octobre ou du 24 novembre. En effet, les archéologues ont trouvé un graffiti portant la date du 17 octobre 79 – ainsi que des braseros et des restes de fruits d’automne. Nos jeunes enquêteurs sauront-ils se poser la question ?

Dès 8 ans

Sabine Boccador, Pompéi, illustrations d’Arnaud Demaegd, Fleurus, coll « La Grande Imagerie », 2019, 28 p., 7,95 € — Imprimé en Italie.

Sabine Boccador, Londres

Sabine Boccador, Londres

Apprendre quelques mots d’anglais à l’école, c’est bien. Mais aller les tester sur les rives de la Tamise, c’est mieux ! C’est en pensant aux jeunes visiteurs débarquant de l’Eurostar qu’a été élaboré cet album : après une double page d’histoire, il présente, quartier par quartier, les monuments emblématiques et les grands musées de la capitale, ainsi que quelques lieux plus insolites et quelques parcs où se détendre. Il ne reste plus qu’à monter sur l’impériale d’un double-decker rouge vif — magique — pour aller visiter les studios de cinéma consacrés à Harry Potter. Oui, mais seulement après avoir tremblé dans la Tour, la Bloody Tower !

Dès 8 ans

Sabine Boccador, Londres, Fleurus, coll. « La Grande Imagerie », 2014, 28 p., 6, 95 €

Sabine Boccador, Animaux très malins

Sabine Boccador, Animaux très malins

Le règne animal déploie des trésors d’ingéniosité pour se protéger, chasser, bâtir, ou simplement survivre. On connaît le coucou, qui niche dans le nid d’autrui ; l’éléphant, qui se gratte le dos en prolongeant sa trompe d’un bâton ; ou encore les dauphins qui communiquent par des sifflements adaptés aux circonstances. Plus étonnants, certains animaux, comme la pieuvre ou les corbeaux, véritables « surdoués du monde animal » selon la formule d’Yves Christen, sont capables d’exploiter des inventions humaines. Une pieuvre sait dévisser le couvercle d’un bocal pour y récupérer un crabe — introduit par un coquin de scientifique ! A Tokyo, les corbeaux utilisent des cintres en métal – volés sur les étendoirs — pour construire leurs nids. Les corneilles ont compris l’alternance des feux rouges et des feux verts, ce qui leur permet de faire casser leurs noix par les voitures puis de les déguster au feu rouge suivant. Selon les principes de cette collection, textes, photos et dessins s’épaulent de manière très claire et pédagogique pour, ici, initier les enfants à l’éthologie et stimuler leur curiosité.

Dès 6 ans

Sabine Boccador, Animaux très malins, illustrations de M.-Chr. Lemayeur et B. Alunni, Fleurus, coll. « La grande imagerie », 2013, 27 p., 6,60 €