Mot-clef

Pierre Téqui éditeur

Lieutenant Y, Les aventures de Bonhomme en Afrique

« Quel voyage étrange que celui de Bonhomme ! Partir 4 mois en Afrique sans sa famille pour travailler, on n’a pas idée ! […] Quel métier étonnant Bonhomme fait-il donc ? Il est militaire… Et les militaires partent quelquefois longtemps dans des pays lointains, où la France a besoin d’eux. »
Cette fois-ci, Bonhomme part dans le désert. Mais comment vit-on dans le désert ? Il faut trouver des astuces pour boire de l’eau fraîche (ou pas trop chaude), pour faire d’une boîte de ration un festin, ou pour dormir à l’abri des « malfaisants »… Ce récit tout en finesse raconte, non sans humour, la vie quotidienne des militaires en mission avec des mots simples et sans rien d’anxiogène. Soldats et officiers empruntent leurs silhouettes à un bestiaire des plus variés, ce qui crée une distanciation salutaire. Saint-Cyriens et pères de famille nombreuse, Lieutenant Y et Lieutenant Z forment un binôme dans la vie réelle : l’un écrit, l’autre dessine. Quelle riche idée d’avoir mis leurs talents en commun !

Dès 5 ans

Lieutenant Y, Les aventures de Bonhomme en Afrique, illustrations de Lieutenant Z, Pierre Téqui éditeur, 2020, 32 p., 13,50 € — Imprimé en France

Catherine de Lasa, La très belle histoire de Notre-Dame de Paris

15 avril 2019. Le monde entier est suspendu, horrifié, devant des images de feu, de flammes, de gyrophares. Le ciel de Paris se teinte de rouge. Notre-Dame est en feu, la toiture n’est plus qu’un immense brasier. Soudain, la flèche s’écroule… Qui oubliera jamais ces images terrifiantes ?
Comme le rappelle Catherine de Lasa, l’île de la Cité a connu bien des événements depuis que sainte Geneviève a tenu bon face aux Huns. En 1163, est lancé un chantier de construction d’une rare audace. « Le premier architecte et évêque de Paris, Maurice de Sully, voit grand : la nouvelle cathédrale doit dépasser toutes les églises connues. » Grands moments de l’histoire, légendes, miracles, processions, fêtes carillonnées, c’est tout cela que raconte Catherine de Lasa, dans un superbe album aux riches illustrations. Sans doute l’émotion était-elle encore vive quand elle a revu le texte de cette seconde édition : c’est en avril et non en juin qu’a eu lieu l’incendie — vous corrigerez de vous-même (p 28). Espérons que nos jeunes lecteurs auront la chance de pouvoir à nouveau se recueillir, dans quelques années, ou quelques décennies, dans ce sublime vaisseau de pierre. Point de hâte, mais du bel ouvrage, c’est notre souhait le plus vif.

Dès 8 ans

Catherine de Lasa, La très belle histoire de Notre-Dame de Paris, illustrations de Claire Lhermey, Vincent Depardon (couverture), Emmanuel Beaudesson, Jean-Marie Michaud, Pierre Téqui éditeur, Coll. « Les Petits Pâtres », 2019, 34 p., 13 € — Deuxième édition. Imprimé en France

Pauline de Vençay, Royalement vôtre

Pauline de Vençay, Royalement vôtre

« Enfin seul, Emile tira le pli de sa poche. D’un geste vif, il le décacheta. Les mots s’étalaient, brefs mais tranchants. Menaçants et troublants. “Même maître d’hôtel, un fils de traître mérite la mort et il l’aura. Tu ne m’échappera pas, Charles-Auguste !” Aucune signature. Emile trembla, relisant à mi-voix ces quelques mots. » Le jeune Emile, 23 ans, a été embauché peu de temps auparavant par madame de Brétigues. Nous sommes au printemps 1815, le marquis – ennemi juré de Napoléon —  et sa famille ont en effet quitté Paris pour s’abriter dans leur logis vendéen. Mais sont-ils vraiment à l’abri ? Derrière les apparences mondaines ou dans les communs, se cachent de curieux personnages… Jusqu’où iront leurs doubles jeux, qui les manipulent ? Qui, surtout, a intérêt à faire disparaître le jeune Emile ? Henriette de Brétigues, 17 ans, et ses frères jumeaux Edouard et Côme, se lancent bientôt à sa recherche. Mais personne ne sait encore que l’Empire va sombrer à Waterloo… Sur un thème original, Pauline de Vençay signe ici un roman historique plein d’allant, où l’on se surprend à chevaucher dans le bocage, à suivre de fausses pistes, à partager les inquiétudes des jeunes héros, avant que ne gagnent le courage et les beaux sentiments.

Dès 12 ans

Pauline de Vençay, Royalement vôtre, Pierre Téqui éditeur, coll. « Défi », 2019, 196 p., 13,50 €

Sophie Roubertie, Apprendre à voir

Sophie Roubertie, Apprendre à voir

Bébé au berceau, Enfant Jésus dans la crèche, petits paysans ou infante royale… Leurs minois ont inspiré, pour notre grand bonheur, Berthe Morisot, Sandro Botticelli, Jean-François Millet ou Diego Velasquez. Mais au-delà des nez retroussés, des bras potelés et des cheveux bien coiffés, que nous disent-ils, ces tableaux si célèbres ? De l’Antiquité au XXe siècle, tableaux, sculptures et tapisseries invitent les enfants à prendre le temps de regarder et de s’émerveiller. Sophie Roubertie a choisi un fil conducteur, de la petite enfance à la vieillesse, pour une découverte de « la vie dans l’Art ». Pour elle, l’art est un des plus beaux chemins vers une éducation affective de qualité. Mieux encore, un antidote efficace contre les horreurs et la médiocrité ambiante proférées dans ce domaine.
Toutes les chroniques de ce livre ont été publiées dans la rubrique culturelle d’Actuailes, magazine numérique d’actualité, bimensuel et gratuit, destiné aux 10–15 ans.

Dès 10 ans

Sophie Roubertie, Apprendre à voir, Pierre Téqui éditeur, 2018, 88 p., 19,90 € — Imprimé en Europe

Anne Bernet et Anne-Charlotte Laroque, Les grands personnages de l’Histoire de France

Anne Bernet et Anne-Charlotte Laroque, Les grands personnages de l’Histoire de France

De Vercingétorix aux moustaches tombantes au Maréchal de Lattre de Tassigny, le regard fier sous le képi, de sainte Blandine au  doux sourire à l’impératrice Eugénie, coiffée d’une élégante capeline, voici les portraits en pied de 19 grands hommes et 10 gentes dames choisis par l’historienne Anne Bernet parmi les gloires de notre Histoire de France. Mais seulement leurs silhouettes, car la styliste Anne-Charlotte Laroque laisse aux enfants le soin de leur donner de belles couleurs. Un bel album à colorier et, pourquoi pas, quelques idées pour se costumer cet hiver.

Dès 4 ans

Anne Bernet et Anne-Charlotte Laroque, Les grands personnages de l’Histoire de France, Pierre Téqui éditeur, 2013, 28 p., 5,50 €

Inès de Chantérac, Les bons petits diables de Séraphine

Inès de Chantérac, Les bons petits diables de Séraphine

« Ophélie : Prisca ? Elle est malade. Une affreuse varicelle multicolore, avec des boutons rouges, bleus, verts, jaunes, violets… Je vais la remplacer !
Séraphine : Ophélie, es-tu sûre de dire la vérité ? La varicelle multicolore, cela n’existe pas ! »
Et notre Ophélie d’avouer bientôt, fort penaude, qu’elle voulait être demoiselle d’honneur au mariage de Séraphine à la place de la petite Prisca.
Apprendre les rudiments du savoir-vivre, ce n’est simple ni pour Ophélie, la biquette coquette, ni pour Cabotin, le babouin malin – pas plus que pour nos enfants. Mais Séraphine, la maîtresse d’école, a plus d’un tour dans son sac pour faire comprendre que l’on ne doit ni voler, ni mentir, pour trouver la bonne idée qui fera plaisir…
Ces quatorze petites saynètes illustrées avec humour, pourquoi ne pas les mettre en scène avec des marionnettes ? Vous ferez le bonheur de l’auteur-illustrateur, Inès de Chantérac, elle-même marionnettiste !

De 5 à 10 ans

Inès de Chantérac, Les bons petits diables de Séraphine, mon 1er manuel de savoir-vivre, Pierre Téqui éditeur, 2013, 32 p., 8,90 €

Margot de Jubécourt, Pour quelques œillets

Margot de Jubécourt, Pour quelques œillets

« Manon marchait sans s’arrêter, en un réflexe machinal. Elle était éreintée, affamée, assoiffée. Ses cheveux cachaient leur teinte fauve sous une crasse repoussante […]. Elle s’épuisait sans but et sans envie. » Cette jeune fille bien élevée fuit un épouvantable drame familial – mais sans savoir où aller. Enfin, voici un bourg. Jour de marché. Manon, seize ans, a faim, elle vole une pomme, puis une carotte. Quelqu’un la voit. Stop ! Une chance ! Etienne, un jeune horticulteur, se révèle aussi sévère que bienveillant. Que deviendra Manon, accueillie pour quelques jours à la Ferme aux œillets ? Apprentissage d’un métier mais surtout de la vie, amitié, confiance, pardon, ce roman défend clairement des valeurs positives, sans pour autant sombrer dans la mièvrerie. Rien n’y est facile, mais, peu à peu, l’adolescente grandit, devient une jeune femme équilibrée dans le cadre enchanteur, mais rude, des Préalpes iséroises. Un premier roman plein d’enthousiasme.

Adolescents

Margot de Jubécourt, Pour quelques œillets, Pierre Téqui éditeur, 2013, 212 p., 15 €

Axel Vachon, Les Paladins de Mongré

Axel Vachon, Les Paladins de Mongré

« A l’homme au cygne t’adresseras. ‘Trois noirs pour deux rouges, le deuxième montre la voie.’ Au petit ou au grand Mongré apparaîtra entre 48 et 49 si rien ne bouge. » Que signifie donc ce message, inscrit sur un minuscule parchemin ? C’est la question que se pose la jeune Noémie, élève de 3e au collège de Mongré. Une énigme qui la mènera, elle et ses camarades, dans une longue série d’aventures.
Dans ce roman de collège, Axel Vachon a réussi un étrange pari : utiliser le merveilleux chrétien dans le cadre d’une « fantasy » urbaine, ce genre littéraire où le surnaturel fait irruption dans notre monde bien actuel. Foin des nains, des gobelins ou autres créatures dégoulinantes. Ici, quatre adolescents entrent en contact, dans un mini-monde parallèle, avec des diablotins mais surtout avec des angelots. Soutenus par ces instances supérieures, nos Paladins mènent à bien diverses missions, défendant leurs camarades contre l’injustice, celle des mauvaises notes et des dénonciations abusives, mais aussi contre l’injustice plus sérieuse de la maladie et des mésententes familiales. Une bonne culture catholique sera un avantage certain pour apprécier ce sympathique roman.

Dès 12 ans

Axel Vachon, Les Paladins de Mongré, Pierre Téqui éditeur, 2012, 224 p., 15 €