Mot-clef

peter wohlleben

Peter Wohlleben, Le réseau secret de la nature

Loups et scolytes, saumons et grues cendrées, écureuils et nécrophores, fourmis et chevreuils, sans oublier les vers de terre et les pucerons… que de secrets nous cachent-ils donc, petits et grands, sous le couvert de nos forêts ? Quels liens complexes, et souvent étonnants, unissent animaux, plantes, forêts et rivières ? Et quand l’homme s’en mêle, fût-il inspiré des meilleures intentions possibles, ce n’est pas toujours dans le « bon sens », celui qui permettrait à la nature de vivre selon ses propres règles et de maintenir un équilibre précaire mais, ô combien !, nécessaire. Peter Wohlleben, en tant qu’ingénieur forestier, a longtemps veillé sur les forêts allemandes de l’Eifel avant de connaître un succès mondial avec La Vie secrète des arbres et La Vie secrète des animaux. Ses théories « iconoclastes » tentent de modifier le regard utilitariste, à court terme, porté sur les forêts et ont ouvert la voie à une autre façon de gérer ce patrimoine : chênes, hêtres, épicéas, bouleaux, vous ne les verrez plus de la même façon après avoir écouté ce conteur hors-pair, servi par une traduction pleine d’humour.

Adolescents, adultes

Peter Wohlleben, Le réseau secret de la nature, Les Arènes, 2019, 256 p., 20,90 € — Traduit de l’allemand par Lise Deschamps. Imprimé en France

Peter Wohlleben, La Vie secrète des animaux

Peter Wohlleben, La Vie secrète des animaux

« Quand notre chienne Maxi engloutissait un plat entier de knödels dans la cuisine, son petit air innocent me disait qu’elle n’était pas juste instinctivement poussée à dévorer : elle avait pris un malin plaisir à chaparder. » Chaque automne, depuis plus de quarante ans, les sangliers jurassiens traversent le Rhône à la nage pour se réfugier dans le canton de Genève, où la chasse est interdite : une tradition bien établie, qui demande mémoire et stratégie de défense. Abeilles, cerfs, mulots, hérissons, écureuils, chevaux, chiens et chats : ressentent-ils des émotions ? Comment apprennent-ils ? Font-ils des cauchemars ?
Après La Vie secrète des arbres, Peter Wohlleben, forestier de son état, nous fait partager son expérience et son sens de l’observation pour aller à la rencontre des animaux – que ceux-ci vivent dans nos forêts ou plus près de nous, à la ferme ou à la maison.
Nous avions lu, adolescents, les récits de Konrad Lorenz. Ceux-ci se situent dans la même lignée et nous font réfléchir sur la place de l’homme dans la nature, sur les limites de notre savoir et sur les devoirs que nous avons envers le vivant.

Adolescents

Peter Wohlleben, La Vie secrète des animaux, Les Arènes, 2018, 280 p., 20,90 €. Traduit de l’allemand par Lise Deschamps. Imprimé en France

Peter Wohlleben, Ecoute les arbres parler

Peter Wohlleben, Ecoute les arbres parler

« N’est-il pas captivant de mordre dans les branches et de découvrir leur goût ? Ou de découvrir l’internet de la forêt ? Car il existe ! Les arbres sont connectés entre eux et s’envoient des messages. Ils vivent en famille, s’entraident et savent même compter. »

Après s’être adressé aux adultes avec « La Vie secrète des arbres » qui trône en tête des ventes (14 millions d’exemplaires vendus en septembre 2017 !), Peter Wohlleben a tiré l’expérience de 26 années de terrain auprès des enfants pour rédiger ce livre passionnant. Les arbres ont-ils peur ? Comment boivent-ils ? Quels animaux ont des animaux domestiques ? Comment reconnaître un animal malade ? Autant de questions sur les arbres, les forêts et leurs habitants auxquelles cet ingénieur forestier allemand répond avec autant de science que d’humour, dans une langue accessible à tous. Reste à chausser ses bottes et aller sur le terrain réaliser les expériences proposées.

Dès 8 ans

Peter Wohlleben, Ecoute les arbres parler, Michel Lafon, 2017, 127 p., 14,95 €. Traduit de l’allemand.

Peter Wohlleben, La Vie secrète des arbres

Peter Wohlleben, La Vie secrète des arbres

Qu’est-ce qu’un arbre ? Un refuge pour l’écureuil, de l’ombre pour notre pique-nique, une ressource de papier ? Et une forêt ? N’est-ce qu’un alignement d’arbres d’âges divers, un écosystème favorable au grand gibier, l’occasion d’une randonnée au bon air ? Pour Peter Wohlleben, qui a œuvré plus de vingt ans comme forestier en Allemagne, dans l’Eifel, une forêt, c’est beaucoup plus que cela ! De page en page, il nous convie, sur un ton enjoué, à une excursion passionnante dans ses forêts : au pied de chaque arbre, petit ou grand, hêtre ou épicéa, il conte une anecdote sur un ton enjoué et passionnant. Rien du conte de fées, que du sérieux. Peter Wohlleben a repris et synthétisé les recherches des biologistes qui ont démontré que les arbres étaient des êtres sociaux, capables d’apprendre, de mémoriser, de s’entraider ; il a traduit ces dizaines d’études dans une langue claire et accessible à tous. Scientifique et écologique, l’auteur ne tombe dans aucun des travers pleurnichards à la mode, et nous donne ici une belle leçon d’espoir : oui, grâce à ses talents de conteur, la forêt continuera à nous parler, de ses mille voix. Un grand bravo aussi à Corinne Tresca, sa traductrice, qui a su traduire de l’allemand souvent technique avec autant de clarté et de légèreté. Une des meilleures ventes de l’été.

Adolescents et adultes

Peter Wohlleben, La Vie secrète des arbres, ce qu’ils ressentent, comment ils communiquent, Editions Les Arènes, 2017, 260 p., 20,90 €. Traduit de l’allemand par Corinne Tresca.