Mot-clef

Milan

Cécile Petit, Je fais mes desserts moi-même sans cuisson

Sans cuisson, et même avec les mains ! A nous les banana splits, les palets bretons, les spéculoos, les verrines poire-mascarpone… Les recettes sont conçues pour que les enfants, petits et grands, puissent mettre littéralement la main à la pâte : on mesure grâce à un mug ; on mélange avec les mains ; on découpe avec un couteau à beurre… Les étapes et les dessins sont très clairs. La couverture se transforme en chevalet, et les pages sont totalement lavables ! Et, contrairement à une tablette, le livre ne se met pas en veille juste au moment où les petites mains sont pleines de chocolat ! Idéal pour préparer de somptueux goûters et des desserts exquis – justement, les vacances arrivent, profitons-en !

Dès 6 ans

Cécile Petit, Je fais mes desserts moi-même sans cuisson, illustrations d’Elena Seleniene, Milan, 2020, 96 p. plastifiées, 14,90 € — Imprimé en Chine

Benji Davies, L’Enfant et Grand-Mère

« Grand-Mère habitait loin. Elle vivait sur un petit rocher battu par les vents, où les brins d’herbe poussaient couchés.
Personne ne venait jamais la voir, à part quelques oiseaux déposés là par la brise et les bourrasques. »
Alors, quand Noé débarque chez Grand-Mère pour les vacances…  Une nouvelle aventure de ce charmant garçonnet.

Dès 4 ans

Benji Davies, L’Enfant et Grand-Mère, Milan, 2019, 32 p., 11,90 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine.

Benji Davies, L’Enfant et la Baleine

« Noé vivait au bord de la mer avec son papa et leurs six chats. » Un papa qui passait sa journée à la pêche – c’était son métier. Et Noé, pendant ce temps-là, explorait la plage. Or, un beau jour, il fit la rencontre d’une petite baleine échouée. Quelle amie idéale ! Mais est-ce vraiment faire le bonheur d’une baleine que de l’inviter dans sa maison ? Un album tout en finesse, qui parle de solitude, d’amitié et d’affection.

Dès 3 ans

Benji Davies, L’Enfant et la Baleine, Milan – 2013, 32 p., 11,90 € ou Tout carton, 2018, 24 p., 9,90 €- Traduit de l’anglais.

Stéphanie Ledu et Stéphane Frattini, L’histoire de la cuisine, du mammouth à la pizza

Stéphanie Ledu et Stéphane Frattini, L’histoire de la cuisine, du mammouth à la pizza

Difficile de trouver dans nos archives une recette de mammouth à notre goût ! Mais, dès que l’agriculture se développe, archéologie, illustrations et textes nous informent sur ce que dégustaient nos ancêtres. Ainsi, dans les potagers gaulois, « poussent des oignons, de l’ail, des panais, des navets, des choux, des carottes jaunes et violettes. Ils mangent du cochon, mais peu de sanglier, qui est un animal sacré ». Et à la table des Romains, des chevaliers, des rois ou des paysans, que mange-t-on ? D’où viennent le café, le chocolat, les tomates, les pommes de terre, et depuis quand les cuisine-t-on ? Depuis quand se sert-on d’une fourchette ? Les réponses dans cette petite encyclopédie illustrée de couleurs vives, riche de détails de toute sorte !

De 6 à 10 ans

Stéphanie Ledu et Stéphane Frattini, L’histoire de la cuisine, du mammouth à la pizza, illustrations de Claire de Gastold, Milan, coll. « Mes encyclos p’tits docs », 2018, 80 p., 14,50 €

Laurence Gillot, Miki, l’ours du Grand Nord

Laurence Gillot, Miki, l’ours du Grand Nord

« Au village, tout le monde écoute papa raconter leur histoire. ” Vous avez eu de la chance ! dit le plus ancien des Esquimaux. Cet ours n’avait pas faim. Sinon, il vous aurait attaqués.” Maniitok, lui, est recroquevillé près de la lampe à huile. Le regard perdu dans les flammes. Il pleure. A cause des ours. Le vrai et Miki. » Car il a dû lâcher Miki, son ours « doudou », quand son Papa l’a pris sous le bras pour le sauver du « vrai » ours. Mais est-il perdu pour toujours, ce Miki ? Eh non, il sera retrouvé, dans le ventre d’une baleine ! Une aventure palpitante qui se termine bien et qui permet de découvrir le monde des Inuits que l’auteur, allez savoir pourquoi, nomme encore des Esquimaux. Un monde certes impitoyable, mais dans lequel la communauté tout entière, chaleureuse et bienveillante, veille sur les enfants.

De 4 à 7 ans

Laurence Gillot, Miki, l’ours du Grand Nord, illustrations d’Anne Hemstege, Milan, 32 p., 11,90 €

Jacques Cassabois, Contes traditionnels de Scandinavie

Jacques Cassabois, Contes traditionnels de Scandinavie

« Au pays des fjords et des grands froids, dans les brumes, la neige et les frimas, on raconte des histoires » et « les contes de Scandinavie nous disent de bien drôles de choses : ils nous parlent d’un garçon transformé en hérisson, d’un moulin qui peut moudre à volonté tout ce que l’on souhaite posséder, du célèbre Peik qui sait si bien tromper son monde, des trolls, des elfes, des loups-garous et même de la première femme d’Adam ! » Ces contes danois, suédois, norvégiens ou islandais, loin d’être retranscrits avec austérité et componction, sont écrits dans une langue vivante et dynamique, pleine de sève, de rimes et de malice. A lire pour la fête de la Sainte-Lucie !

Dès 9 ans (ou dès 6 ans si la lecture est faite par un adulte)

Jacques Cassabois, Contes traditionnels de Scandinavie, illustrations d’Anne Romby (couv) et de Philippe Mignon, Milan, 2004, 182 p. A trouver d’occasion.

Christopher Franceschelli et Peskimo, En toutes lettres

Christopher Franceschelli et Peskimo, En toutes lettres

Cet alphabet à manipuler, avec ses lettres découpées, déroule de toutes petites histoires sans texte. Derrière chaque lettre se cache un animal, un personnage ou un objet dont le nom commence par cette même lettre. Qui se cache derrière le A ?… Un immense alligator et ses dizaines de dents pointues ! À qui sont ces pieds derrière le C ?… Au clown, évidemment ! Quel est ce gourmand au ventre bien dodu qui dépasse du P ?… Monsieur panda, surpris en plein déjeuner ! Que cache donc le S ?… Le soleil éclatant au zénith !
Et ce qui est le plus étonnant, c’est que chaque mot commence par la même lettre en anglais. Un album emprunté à la charmante et turbulente Hermia.

Dès 3 ans

Christopher Franceschelli et Peskimo, En toutes lettres, Milan, 2015, 14,90 €. Album cartonné.

Christophe Loupy, Après la récré

Christophe Loupy, Après la récré

« Après la récré, c’est Hugo qui est arrivé le premier en classe. C’est 1 garçon très rapide. Alors, il a choisi sa place : au milieu du tapis ». Hugo est représenté ici par une simple pastille de couleur. 2, 3, 4, 5 enfants et 6 – Voilà la maîtresse ! Arrivent ensuite Théo, Benjamin et un 9e copain. Mais qui est le 10? A‑t-il vraiment sa place dans la classe ?
Page à page, un personnage de plus, c’est une pastille de plus sur ce tapis qui devient vite un domino. Vous remarquerez que pour « voir » les nombres au-delà de 4 (sans compter), il faut les ranger par « cinquaines ». Ce qu’explique très bien Pierre-Marie Portejoie, dans son ouvrage Fâché avec les nombres ? Réconcilier tous les élèves avec le calcul (Editions SOS Education).

Dès 3 ans

Christophe Loupy, Après la récré, Milan, 2015, 25 p., 10,50 €

Kay Maguire et Danielle Kroll, Le fil des saisons

Kay Maguire et Danielle Kroll, Le fil des saisons

« Le printemps est la saison des commencements. Les agneaux viennent au monde et se mettent à sautiller dans les prés. […] Le monde se réveille ! Alors arrête-toi un instant et regarde autour de toi. » De la mare au verger, du potager à la forêt sans oublier, pour nos petits citadins, les changements saisonniers de la rue, que de choses à découvrir ! Des dessins lumineux et colorés, des textes simples, documentaires et poétiques à la fois.

Dès 8 ans

Kay Maguire et Danielle Kroll, Le fil des saisons, Milan, 2015, 80 p., 16,90 €

Bill Peet, Le Grand Voyage

Bill Peet, Le Grand Voyage

« Une  demi-douzaine de lapins, un couple d’opossums, une moufette solitaire, cinq grenouilles, un crapaud… et un raton laveur (si, si, Bill Peet a des lettres) cohabitaient, en bons voisins, dans une clairière « couronnée par un haut sycomore ». Jusqu’au jour où une armée de monstres mécaniques vient troubler leur quiétude. Débute alors un long voyage sur le toit d’un train… Nous sommes en Amérique, mais la fable écologique peut aussi se dérouler sur n’importe quel gros chantier bien de chez nous. Des animaux « au poil », croqués par un ancien de chez Disney (voir ici) – du temps où les bêtes parlaient…

Dès 4 ans

Bill Peet, Le Grand Voyage, Milan, 2014, 9,90 €

Peter Bently et Sara Ogilvie, Les papas et les mamans

Peter Bently et Sara Ogilvie, Les papas et les mamans

Enfin un manuel pour savoir tirer le meilleur parti de ses parents chéris ! S’ils serinent matin et soir « lave-toi les dents », ou interrompent un jeu d’un péremptoire « rangez votre chambre ! », les parents peuvent aussi, si l’on sait y faire, avoir des rôles bien plus enthousiasmants. Car les parents, on l’oublie trop souvent, « sont doués pour réparer les joujoux cassés, les nounours usés, les genoux abîmés ». Ils « tiennent les cabanes bancales » et, si Papa fait bien le cheval pour jouer aux Indiens, Maman, au retour du marché, se transforme en mulet – cabas, enfant et trottinette sous le bras. Un album plein de tendresses partagées, de clins d’œil et de petits secrets, avec des dessins pétillants et décoiffants dus au pinceau d’une jeune Écossaise. Un Papa et une Maman, quels trésors !

Dès 4 ans

Peter Bently et Sara Ogilvie, Les papas et les mamans, Milan, 2014, 32 p., 11,90 €

Geneviève Godbout, Les plus beaux contes de Mère-Grand

Geneviève Godbout, Les plus beaux contes de Mère-Grand

La Petite Roule rousse, le Loup et les Sept Chevreaux, les Trois Petits Cochons, Boucle d’or et les Trois Ours, le Petit Chaperon rouge… Ils sont tous là, dansant une farandole endiablée sur la couverture. Mais dans le livre, chaque histoire est bien à sa place, pour le plaisir toujours renouvelé des petits qui entendront une langue claire et précise, passé simple oblige. Ici, les illustrations sont intemporelles, les couleurs lumineuses, avec juste un halo de tendresse et de rêve. Le charme de la tradition.

Dès 4 ans

Geneviève Godbout, Les plus beaux contes de Mère-Grand, Milan, 2013, 53 p., 12,90 €