Mot-clef

May Angeli

Marcel Aymé, Le Problème

« Penchées sur leurs cahiers de brouillons, Delphine et Marinette sanglotaient. Le chien vint se planter entre leurs deux chaises et, posant ses deux pattes de devant sur la table, leur passa plusieurs fois sa langue sur les joues.
— Est-ce qu’il est vraiment si difficile, ce problème ?
— S’il est difficile ! Soupira Marinette. C’est bien simple. On n’y comprend rien.
— Si je savais de quoi il s’agit, dit le chien, j’aurais peut-être une idée. […]
— Ne vous découragez pas. Le problème a beau être difficile, on en viendra à bout. Je vais réunir toutes les bêtes de la maison. A nous tous, on finira bien par trouver la solution. »
Entre les chênes, les hêtres, les bouleaux, les bois de la commune, les ares et les hectares, comment s’y retrouver ? Voilà que la petite poule blanche a une idée…
May Angeli illustre de ses bois gravés un nouveau conte de Marcel Aymé, toujours aussi malicieux et imprévisible. Qui a donc eu la chance d’inviter dans sa classe le cheval, le cochon et le sanglier ?

Dès 8 ans

Marcel Aymé, Le Problème, illustrations de May Angeli, Les Editions des Eléphants, 2020, 44 p., 16,50 € — Imprimé au Portugal

Marcel Aymé, L’Eléphant, illustrations de May Angeli, Editions des Eléphants, 2019, 48 p., 16,50 €
Marcel Aymé, Les Boîtes de peinture, bois gravés de May Angeli, Les Editions des Elephants, 2018, 48 p., 15 €.

May Angeli, L’Ours et le Canard

Le Canard, tombé « le bec en l’air dans un fatras de branchages », en est sorti par l’Ours, un vieil Ours édenté et bienveillant. Nos deux compères deviennent inséparables, jusqu’au jour où le Canard s’envole pour des horizons lointains. Et notre Ours de dépérir au creux de sa tanière. « Je ne reverrai peut-être jamais le Canard. C’est la vie, comme on dit pour les choses tristes. Et il s’endormit pour le long hiver. » Mais, au premier soleil du printemps, de qui sont ces coin-coin qui le tirent de sa somnolence ? Les bois gravés et colorés de May Angeli racontent cette belle histoire d’amitié en totale connivence avec ses héros et la nature qui les entoure – un vrai plaisir que de voir la joie revenir dans les yeux de l’Ours ! « Ils s’assirent côte à côte. J’ai tant de choses à te raconter… commença le Canard. Non, d’abord toi ! »

Dès 3 ans

May Angeli, L’Ours et le Canard, Les Editions des Eléphants, 2019, 32 p., 14 € — Imprimé en Slovaquie

Marcel Aymé, L’Eléphant

Il pleut tant et tant que Delphine et Marinette décident de « jouer à l’arche de Noé ». Les parents partis, comme souvent, chez l’oncle Alfred, elles font entrer dans la cuisine tous les animaux de la ferme. Mais, qui va jouer l’éléphant ? Voilà une petite poule blanche bien décidée à endosser le rôle… Et par la fantaisie de Marcel Aymé, maître es formules magiques, la poule devient vraiment un éléphant. Un énorme éléphant…
Il revenait bien sûr aux Editions des Eléphants de rééditer ce Conte bleu du Chat Perché écrit en 1941 – et qui n’a pas pris une ride. D’autant plus qu’il est illustré des bois colorés et pleins d’humour de May Angeli, à qui nous devions déjà Les Boîtes de peinture .

Dès 8 ans

Marcel Aymé, L’Eléphant, illustrations de May Angeli, Editions des Eléphants, 2019, 48 p., 16,50 €

Marcel Aymé, Les boîtes de peinture

Marcel Aymé, Les boîtes de peinture

« Un matin de vacances, Delphine et Marinette s’installèrent dans le pré, derrière la ferme, avec leurs boîtes de peinture. Les boîtes étaient toutes neuves. […]
– Bonjour, les petites. Qu’est-ce que vous faites avec ces boîtes ?
Marinette lui répondit qu’elles se préparaient à peindre et lui donna toutes les explications qu’il souhaita.
– Si tu veux, ajouta-t-elle, je vais faire ton portrait.
– Oh ! oui, je veux bien, dit l’âne. Nous, les bêtes, on n’a guère l’occasion de se voir tel qu’on est.
Marinette fit poser l’âne de profil et se mit à peindre. De son côté, Delphine entreprit le portrait d’une sauterelle qui se reposait sur un brin d’herbe. Appliquées, les petites travaillaient en silence, tirant la langue du côté où penchaient leurs têtes. »
Peindre, certes, mais réussir un portrait, ce n’est pas si facile… surtout quand la malice de Marcel Aymé s’en mêle et intervertit les qualités des animaux de la ferme avec celles de leurs reproductions maladroites ! L’âne trébuche sur ses deux pattes, la sauterelle disparaît dans la verdure, le cheval est plus petit que le coq, et les deux bœufs blancs, peints sur une feuille blanche, ont bel et bien disparu…
Un des plus célèbres Contes du Chat perché, illustré ici avec humour et tendresse par les bois gravés de May Angeli, dans une belle mise en page, très lisible.

Et si vos enfants veulent s’initier à la linogravure avec May Angeli, la bibliothèque Vaclav Havel (Paris 75012) propose un atelierhttps://bibliotheques.paris.fr/Default/doc/QUEFAIRE/56490/atelier-gravure-sur-bois-avec-may-angeli?_lg=fr-FR le 27 octobre prochain.

Dès 6 ans

Marcel Aymé, Les Boîtes de peinture, bois gravés de May Angeli, Les Editions des Elephants, 2018, 48 p., 15 €. Imprimé au Portugal.

May Angeli, Caruso

May Angeli, Caruso

Le vent a soufflé si fort qu’un petit corbeau est tombé du nid – vite recueilli par Jean qui le surnomme Caruso – mais oui, rien moins que Caruso, du nom du célèbre ténor napolitain. Un drôle de corbillon qui, comme nombre de ses congénères, est vite capable de répéter de petites phrases.

« Croa, croa, croa… Pain pas cuit, pain pas cuit ! » ose s’écrier Caruso à la boulangère, avant d’aller semer la pagaille dans le village par ses interventions peu amènes. Jusqu’au jour où… Croa, croa, croa, le feu a pris à la grange et le corbillon d’appeler au secours. May Angeli, dont on connait les alphabets et autres imagiers, raconte ici avec beaucoup d’humour une histoire qui finit bien.

Dès 4 ans

May Angeli, Caruso, Les Éditions des Élephants, 2018, 14 €

May Angeli, Bêtes en devinettes

May Angeli, Bêtes en devinettes

« Crinière au vent, je galope sur les chemins. Devine qui je suis ? », « Avec mes sabots je saute et je grimpe très haut. Devine qui je suis ? » Derrière chaque devinette, se déplie un triptyque montrant l’animal en mouvement. Cheval, chèvre, cochon rose, tortues et canards – ils sont 12 animaux à retrouver, gravés dans le bois et mis en couleur par May Angeli, toujours aussi talentueuse.

Dès 2 ans

May Angeli, Bêtes en devinettes, Les Éditions des Éléphants, 2017, 26 p., 16 €

May Angeli, Rita la poule veut un bébé

May Angeli, Rita la poule veut un bébé

« Rita la poule veut un bébé. Elle est maligne : elle ne pond jamais au même endroit. Mais dès qu’elle a pondu, elle chante. Irma la fermière l’attend. Elle s’approche, pousse la poule indignée et prend l’œuf.
— La prochaine fois, lui dit le merle, cache-le bien et tais-toi. »
Au fil des pages, de chats en renard, que d’aventures et de soucis pour Rita – finira-t-elle par voir éclore son poussin ?
Les gravures sur bois de May Angely (voir ici) sont pour beaucoup dans la réussite de cet album, avec le jeu des bleus et des orangés ponctués d’une touche de vert.

Dès 3 ans

May Angeli, Rita la poule veut un bébé, Les Editions des Eléphants, 2016, 32 p., 14 €

Buffon, Des Oiseaux

Buffon, Des Oiseaux

« Après le crépuscule, quand, dans une même vallée, d’un versant à l’autre, deux ou trois hiboux se répondent, il n’y a pas de chant plus caressant et doux, et dont la tendresse soit plus proche de la voix humaine, » observait Buffon au XVIIIe siècle. Cygne, flamant, corbeau, grue, aigle et cigogne, sont décrits dans une belle langue et par de superbes gravures sur bois contemporaines.
Ici, le binôme formé par Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon, « naturaliste de grande science » et May Angeli nous propose une extraordinaire volière – bien digne du Jardin des Plantes. Pas question, bien sûr, de reprendre in extenso les 36 volumes de son Histoire naturelle – ni même les neuf volumes consacrés aux oiseaux.
Dès le XIXe siècle, la Bibliothèque rose proposait Le petit Buffon illustré des enfants, histoire récréative des animaux. May Angeli, si elle s’est souvenue d’un Buffon des enfants, a préféré revenir aux sources, tout en limitant son choix à une quinzaine de volatiles.
La meilleure manière de faire découvrir les savants du temps passé aux enfants est bien de confier leurs écrits à de grands illustrateurs !

Dès 5 ans

Buffon, Des Oiseaux, illustrations et typographie de May Angeli, éditions Thierry Magnier, 2012, 32 p., 15,80 €

Rudyard Kipling, Le Livre de la jungle

Rudyard Kipling, Le Livre de la jungle

« Il était sept heures, par un soir très chaud, sur les collines de Seeonee. Père Loup s’éveilla de son somme journalier, se gratta, bailla et détendit ses pattes l’une après l’autre… » Vous le voyez, ce loup ? Et Mère Louve ? Et Tabaqui le chacal ? Et Shere Khan, le tigre ? Leur vie quotidienne, faite d’affûts et de chasse, va être bouleversée par l’arrivée inopinée d’un « bébé brun tout nu, qui pouvait à peine marcher ». Mowgli, bien sûr. Les gravures sur bois en pleine page de May Angeli sont de véritables œuvres d’art. Papier ivoire, typographie soignée, reliure solide : une très belle édition.

Dès 10 ans

Rudyard Kipling, Le Livre de la jungle, illustré par May Angeli, Editions du Sorbier, 2009, 168 p., 21 €. Texte intégral dans la traduction historique de Louis Fabulet et Robert d’Humières.

Rudyard Kipling, Le chat qui s’en allait tout seul

Rudyard Kipling, Le chat qui s’en allait tout seul

« Cela survint et se passa du temps que nos Amies les bêtes étaient encore sauvages. Le Chien était sauvage, le Cheval était sauvage, la Vache était sauvage, le Mouton était sauvage, le Cochon était sauvage. […] Mais le plus sauvage des animaux sauvages était le Chat qui s’en allait toujours tout seul. » Quel plaisir que de varier le ton sur ces litanies, que les enfants reprennent vite en chœur ! L’un après l’autre, emberlificotés par divers sortilèges de la Femme, les animaux se laissèrent domestiquer. Tous, sauf un… car, le Chat, « ni ami, ni serviteur », préféra conserver sa liberté. Et il alla « tout doux, tout doux, à pieds de velours », « en remuant la queue et tout seul »…
May Angeli a privilégié ici des couleurs chaudes et raffinées, et joue savamment des valeurs chromatiques pour contrebalancer l’aspect rustique de la gravure sur bois. Un équilibre très félin, en somme…

A partir de 5 ans

Rudyard Kipling, Le chat qui s’en allait tout seul, avec des gravures sur bois de May Angeli, Éditions du Sorbier, 2009, 24 p., 13,50 €