Mot-clef

Marcel Marlier

Marcel Marlier et Gilbert Delahaye, Martine, Vive la rentrée !

Marcel Marlier et Gilbert Delahaye, Martine, Vive la rentrée !

Que fais-tu à l’école, demande le meunier à Martine. « J’apprends à calculer, à écrire et à lire dans mon livre de lecture », lui répond la fillette, ravie d’aller retrouver ses amis. Et elle a bien raison, tant la maîtresse est gentille et l’école rutilante. Au fil de ses journées de classe, Martine apprend aussi à tricoter un bonnet pour sa poupée, tandis que Michel et Bernard évaluent en connaisseurs la valeur de leurs billes. Un condensé de nostalgie, Formica, jupes plissées et géraniums – sans oublier le petit chat !

Dès 4 ans

Marcel Marlier et Gilbert Delahaye, Martine, Vive la rentrée !, Casterman, 2002, 21 p., 5,45 €

Gilbert Delahaye et Marcel Marlier, Martine à la montagne

Gilbert Delahaye et Marcel Marlier, Martine à la montagne

Petite Martine, toi dont les délicieuses petites aventures te menaient de la ferme au zoo et du grand magasin au cirque, te voilà orpheline : Marcel Marlier, qui t’avait donné ton visage, s’est éteint le 18 janvier dernier, à l’âge de 80 ans. Tu étais notre grande sœur, notre cousine, notre petite voisine – quand nous ne décidions pas, tout de bon, de te ressembler en essayant d’être aussi espiègle que sage.
Mais comme tu as toujours huit ans, tu te consoleras bientôt et tu iras rejoindre des montagnes de rêve pour quelques jours de ski. Loin des doudounes fluo et des surfeurs casqués, tu descendras en chasse-neige entre les sapins, vêtue d’un fuseau et d’un chandail tricoté par Bonne Maman, et tu seras l’invitée de Heidi dans un village tyrolien de carte postale. Tu pousseras la naïveté jusqu’à te lancer dans l’alpinisme hivernal, bévue que nous pardonnerons bien volontiers au Normand Gibert Delahaye et au Tournaisien Marcel Marlier.
Et comme tu es une grande fille très courageuse, chère Martine, tu sécheras vite tes larmes. Tes vieilles amies t’embrassent !

Dès 3 ans

Gilbert Delahaye et Marcel Marlier, Martine à la montagne, Casterman, 1959 – 1993, 19 p., 5,25 €

Marcel Marlier s’est éteint le 18 janvier 2011, à l’âge de 80 ans. De l’aquarelle à l’ordinateur, cet illustrateur virtuose et passionné n’a cessé de multiplier les expériences nouvelles tout en restant fidèle à une règle fondamentale : observer avant d’inventer, dessiner d’après nature afin de voir toujours les choses, les animaux, les êtres humains en profondeur et au plus près de leur réalité. Alliant dextérité et délicatesse, réalisme et sensibilité, Marcel Marlier a construit un univers riche et singulier. Perfectionniste au savoir-faire hors du commun, il était l’un des rares illustrateurs, sinon le seul, à maîtriser aussi excellemment à la fois le portrait, l’attitude, le mouvement, le paysage, le détail documentaire et l’interprétation fictionnelle. Martine, le personnage auquel Marcel Marlier a donné un visage, demeure une référence unique dans le monde de l’édition pour la jeunesse. Un véritable phénomène éditorial avec 60 titres et plus de 65 millions d’exemplaires vendus en langue française et 35 millions en langue étrangère. Marcel Marlier laisse une œuvre, qui est à la fois une extraordinaire vitrine des 50 dernières années et une vision intemporelle d’un monde merveilleux.