Mot-clef

Librairie des écoles

Marguerite Vaudel, Les grands mythes racontés aux enfants par les dieux

Marguerite Vaudel, Les grands mythes racontés aux enfants par les dieux

« Ma fille Coré était mon trésor, la lumière de ma vie… Toute petite, elle savait déjà apaiser d’un câlin la colère de son père, le grand Zeus. […] Je tressais des couronnes de fleurs pour orner ses cheveux couleur d’épis de blé mûr ; joue contre joue, nous regardions notre reflet dans l’eau pure d’une source. » Quelle enfance innocente et joyeuse que celle de la fille de Déméter, la déesse grecque des moissons. Puis vient le drame : Hadès enlève la douce Coré, dans l’idée de l’épouser…
Marguerite Vaudel a donné ici la parole à chaque dieu et à chaque déesse de l’Olympe : non seulement pour se présenter, mais aussi pour raconter les hauts faits des héros, les plus grands moments de l’Iliade et de l’Odyssée, sans oublier Echo, Narcisse, Pégase ou Chiron.

Dès 10 ans

Marguerite Vaudel, Les grands mythes racontés aux enfants par les dieux, Librairie des écoles, 2014, 144 p., 16,50 €

Jean-Pierre Picandet, Petites leçons de choses

Jean-Pierre Picandet, Petites leçons de choses

Semer des pépins de pomme, démonter une pompe à vélo, faire germer un oignon (sans pleurer !) ou cailler du lait, fabriquer du savon… Autant de « leçons de choses », inspirées de la vie quotidienne, qui permettent, en observant et en manipulant, de s’initier au monde passionnant des sciences et des techniques. Car il ne s’agit pas de regarder un film documentaire, mais bien de mettre les mains à la pâte – et quand les mains travaillent, le cerveau suit ! Plus de 60 leçons et plus de 200 expériences à réaliser seul ou avec un adulte, et pas seulement à l’école, même si l’ouvrage se présente comme un manuel scolaire (du CE2 au CM2). A feuilleter ici !

Dès 8 ans

Jean-Pierre Picandet, Petites leçons de choses, illustrations de Clotilde Palomino, Librairie des écoles, 2014, 143 p., 18,90 €

Rudyard Kipling, L’Enfant d’Éléphant

Rudyard Kipling, L’Enfant d’Éléphant

« Mon père m’a donné la fessée, ma mère m’a donné la fessée ; tous mes oncles et tantes m’ont donné la fessée pour mon insatiable curiosité. N’empêche que je veux savoir ce que le Crocodile mange au dîner », explique crânement l’Enfant d’Éléphant – qui n’a pas encore de trompe — à l’Oiseau Kolokolo. Mais un éléphant, ça a le cuir épais – et notre Enfant d’Eléphant de prendre le large pour rejoindre le grand Fleuve Limpopo où, peut-être, il trouvera à satisfaire cette insatiable curiosité.
La Librairie des écoles a confié le soin de cet ouvrage à deux institutrices, enseignant en classe de CP depuis de nombreuses années. Désireuses de transmettre le goût de la lecture à travers des textes de la littérature classique pour enfants, elles ont organisé la maquette en doubles pages : à gauche, le vocabulaire (avec, ici, des définitions de « lugubre », « équinoxe » ou « hétérogène » mais, chers parents, pas encore de  « fessée ») et des questions de compréhension ; à droite, le texte original.
Les dessins de Valérie Stetten, illustratrice animalière, sont à la fois tendres et réalistes. Loin de n’être qu’un manuel de lecture, L’Enfant d’Eléphant invite les jeunes lecteurs à découvrir l’humour d’un grand écrivain.

Dès 7 ans

Rudyard Kipling, L’Enfant d’Éléphant, Librairie des écoles, 2012, 40 p., 7 €
Dans la même collection : La Chèvre de Monsieur Seguin d’Alphonse Daudet, La Poupée de Cosette de Victor Hugo, La Petite Fille aux allumettes de H.-C. Andersen