Mot-clef

Lewis Carroll

Lewis Carroll, De l’autre côté du miroir et ce qu’Alice y trouva

« Maintenant, Kitty, si tu veux bien m’écouter, au lieu de jacasser sans arrêt, je vais te dire tout ce que j’imagine à propos de la Maison du Miroir. D’abord, il y a la pièce que tu peux voir dans la glace… Elle est exactement semblable à notre salon, mais les objets y sont inversés », explique Alice à Kitty, la minette noire. Mais était-ce vraiment de la faute de la minette si Alice a décidé de passer de l’autre côté de ce miroir ? Un autre côté intrigant, magique, déstabilisant… Elle va y croiser la route de Fleurs qui parlent, d’un Scarabée et d’un Bouc voyageant en train, de Twideuldeume et Twideldie, d’un Lion, d’une Licorne, d’Hempty Deumty et de tant d’autres ! Autant d’épisodes qui se jouent sur un échiquier dont les Rois et les Reines, tant blancs que rouges, sont prêts à tout pour faire perdre Alice !
Dans ce roman paru en 1871, Lewis Carroll joue en maître avec les mots : non-sens et humour anglais sont au rendez-vous ! N’oublions pas qu’il était mathématicien et professeur de… logique, une logique dont il prend ici le contrepied avec un talent des plus surréalistes. Ce texte étonnant sera d’autant plus apprécié des enfants qu’il leur sera lu par un adulte, qui saura prendre le temps de commenter les épisodes les plus complexes. Les joueurs d’échecs seront ravis de lire la préface de Noël 1896, avec l’explication de la partie imaginée par Lewis Carroll ! La qualité des illustrations et de la fabrication justifie le prix de cet album, grand classique s’il en est de la littérature de jeunesse anglo-saxonne.

Dès 7 ans en lecture accompagnée – Dès 10 ans en lecture indépendante

Lewis Carroll, De l’autre côté du miroir et ce qu’Alice y trouva, illustrations de Nicole Claveloux, Grasset Jeunesse, 2019, 98 p., 25 € — Traduit de l’anglais par Henri Parisot. Couverture reliée. Imprimé en Espagne. Réédition du texte paru en 1969 chez Flammarion.

Lewis Carroll, Alice racontée aux petits

Lewis Carroll, Alice racontée aux petits

Parce qu’il souhaitait aussi « être lu par des enfants âgés de zéro à cinq ans », Lewis Carroll, un beau matin d’hiver de 1888, se mit à réécrire Les Aventures d’Alice au pays des merveilles. On n’est jamais mieux servi que par soi-même ! Il avait d’autant plus raison qu’il ne pouvait imaginer dans quels scandaleux voyages certains adaptateurs indélicats (pour ne pas dire pis !) allaient entraîner notre héroïne. Ce récit se prête à la lecture à haute voix, et les gravures de Sir John Tenniel, colorisées, ont toute la fraîcheur d’un jardin anglais. « Il y avait une fois une petite fille appelée Alice, et elle fit un rêve très curieux. Aimeriez-vous savoir ce dont elle rêva ? » Eh bien, suivez le Lapin blanc ! Allez prendre le thé chez les fous, sous le sourire narquois du Chat du Cheshire !

Dès 4 ans

Lewis Carroll, Alice racontée aux petits, illustrations de Sir John Tenniel, L’Ecole des loisirs, 1980, 63 p., 5,50 €