Mot-clef

Les Chevaliers de la Table Ronde

Jacqueline Mirande, Les Chevaliers de la Table Ronde

Jacqueline Mirande, Les Chevaliers de la Table Ronde

« Une épée était enfoncée dans la pierre jusqu’à la garde et le pommeau portait, gravé en lettres d’or : “Celui qui pourra retirer l’épée sera roi.” Tous les nobles commencèrent à se disputer pour savoir qui serait le premier à tenter l’entreprise, tant elle semblait facile ! Ils déchantèrent vite : aucun ne put enlever l’épée.
Les adolescents regardaient, moqueurs, leurs aînés.
— Pourquoi ne pas essayer nous aussi ? demanda Arthur.
On le leur permit. Arthur s’avança vers la pierre, saisit l’épée, tira. Elle vint aussi aisément que si elle avait été plantée dans du beurre ! »
Arthur, Perceval le Gallois et Lancelot du Lac sont bien sûr les trois héros principaux de ce volume consacré aux chevaliers de la Table Ronde. Les nobles dames en sont Blanchefleur, la dame de Nohaut, sans oublier Guenièvre. Les textes sont adaptés pour de jeunes lecteurs, tout en gardant leur parfum médiéval. N’oubliez pas de saluer la Dame du Lac et Morgane au détour des forêts profondes… De Tintagel au Val sans Retour, chacun chevauchera avec vaillance !

Dès 9 ans

Jacqueline Mirande, Les Chevaliers de la Table Ronde, coll. « Contes et Légendes », Nathan, 2010, 176 p., 7,90 €

Maud Ovazza et Jean-Noël Rochut, Les Chevaliers de la Table ronde

Maud Ovazza et Jean-Noël Rochut, Les Chevaliers de la Table ronde

« Merlin déclara un jour : ‘ Parmi tous ces chevaliers, je vais choisir les douze meilleurs, sire. Vous les réunirez autour de la Table Ronde qu’a restaurée Uterpenndragon, votre père.’ Ainsi fut fait. Lorsque les douze furent devant la Table, ils virent que leurs noms s’étaient inscrits sur les fauteuils de pierre qui leur étaient réservés. Sur le Siège Interdit, on pouvait lire : ‘Seul le meilleur chevalier du monde pourra s’asseoir ici.’ Ni Gauvain, ni Lancelot, ni aucun autre n’osa se proclamer le meilleur. » Qui donc sera ce chevalier exemplaire ? Maud Ovazza reprend la « matière de Bretagne » dans une langue simple et limpide ; les illustrations de Jean-Noël Rochut sont bien venues – vous admirerez en dernière page l’épée brandie sur le lac avant de disparaître à nos yeux. Car « Merlin ne reparut plus aux yeux des hommes, qui attendent le retour du roi Arthur. Mais quand cela se produira-t-il ? » Qui donc a la réponse ?

Dès 10 ans

Maud Ovazza et Jean-Noël Rochut, Les Chevaliers de la Table ronde, Ouest France, 2016, 64 p., 9,90 €