Mot-clef

la joie de lire

Fanny Dreyer, La Poya

Fanny Dreyer, La Poya

Chaque printemps, dans bien des montagnes — quand les fleurs se font belles, « il est temps de partir à l’alpage ». C’est la transhumance qui, en Suisse et dans les vallées frontalières, se nomme la poya. Quel cérémonial ! Autour du cou des colliers brodés auxquels sont accrochées les plus grosses sonnailles, des fleurs sur le front, dans une impeccable file indienne, les vaches montent, montent et montent encore, zig-zag, zig-zag… Elles sont accompagnées de quelques mules pour les bagages, de quelques chiens et surtout, des vachers, les armaillis, coiffés de leur drôle de bonnet rond. Un joyeux petit bonhomme monte pour la première fois et nous raconte les péripéties de cette poya. Il est un peu inquiet de quitter Maman et le village… Les pieds lui chauffent… Voulez-vous savoir la longueur du chemin ? Je ne vous dirai que celle des 17 pages qui se déplient en un long accordéon – elle est d’environ 2,70 m ! Au revers de cette première face, les trois mois passés à faire le fromage, ponctués de la musique des cors, de la visite de quelques chamois – et de beaux rêves. Puis vient la désalpe – tiens, « ma chemise est un peu courte ce matin ! ». Les dessins, inspirés des poyas peintes devant certaines maisons suisses, sont charmants, vifs et colorés, très actuels dans leur attachement à la tradition. Car la poya, en Suisse, est une « tradition vivante » répertoriée comme telle. A lire en écoutant, au choix, le très émouvant « Adyu mon bi payi » ou le célébrissime « Ranz des vaches » pour trois cors des Alpes.

Dès 6 ans – ou avant de partir pour une belle randonnée

Fanny Dreyer, La Poya, La Joie de Lire, 2017, 34 pages en accordéon, 18 €

Hans Traxler, Sophie et le cor des Alpes

Hans Traxler, Sophie et le cor des Alpes

« Sophie grandit dans une famille de musiciens. Tout le monde joue de la flûte. […]Comme elle est la plus petite, elle doit jouer sur la plus petite flûte, ça va de soi. Elle trouve ça nul. » Mais, un beau matin, retentit dans la montagne « un son étrange et merveilleux » : broomm… Rien de moins qu’un cor des Alpes ! Voilà un instrument plus captivant que le piccolo ! Un album venu de Suisse, où l’humour fait bon ménage avec les traditions. Quelle chance de s’entendre sonner « Bon anniversaire » par 26 joueurs de cor !

Dès 5 ans

Hans Traxler, Sophie et le cor des Alpes, La Joie de Lire, 2017, 40 p., 14,90 € – Traduit de l’allemand.

Rotraut Susanne Berner, Tommy, La surprise

Rotraut Susanne Berner, Tommy, La surprise

« Chaque après-midi, Tommy rentre comme un grand du jardin d’enfants. Il sonne deux fois et son papa lui ouvre la porte. Puis ils savourent ensemble un jus de carotte. Aujourd’hui, après six coups de sonnette, grand-maman lui ouvre enfin la porte. Aucun jus de carotte ne l’attend : tout est différent. » Plus grand que… plus petit que… Une surprise attend Tommy dans la chambre de Maman – une petite sœur ! Les adultes apprécieront certains détails des dessins – le « ceci n’est pas une carotte » allant de pair avec un téléphone à cadran. Quant au jus de carotte, c’est une boisson toute naturelle pour Tommy, le petit lapin à la salopette blanche et bleue.
En allemand, notre lapereau se nomme Karlchen – quelle drôle d’idée de l’appeler Tommy en français… Pour feuilleter le livre, c’est ici.

Dès 18 mois, avant 3 ans

Rotraut Susanne Berner, Tommy, La surprise, La Joie de lire, 2016, 20 p., 10,90 €
Dans la même collection : Tommy à l’aventure  — Tommy L’anniversaire – Tommy de bon matin – Bonne nuit Tommy — Tommy joue au foot… Les éditions genevoises La Joie de lire ont repris la série publiée dans les années 2002- 2009 au Seuil Jeunesse

Gaia Stella, Et toi, où habites-tu ?

Gaia Stella, Et toi, où habites-tu ?

« Il fait si froid où habite Yuri qu’il préfère rester au chaud. Avec lui, Vladislav décore de jolies matriochkas. » Un indice ? Les églises de sa ville arborent de magnifiques bulbes colorés. Yuri et Vladislav habiteraient-ils Moscou ? La solution est donnée à la dernière page ! Chaque double page de l’album présente deux enfants dans une grande ville : Venise, Paris, Rio, New York, Marrakech… et Genève, puisque l’éditeur est suisse ! Les textes reprennent parfois des clichés un peu démodés – les petits Parisiens ne se régalent pas tous les jours d’escargots à l’ail devant le moulin de la Galette…  Les dessins naïfs et colorés, justes et détaillés de la Milanaise Gaia Stella offrent un tour du monde subtil et décalé pour rêver d’ailleurs…

Dès 5 ans

Gaia Stella, Et toi, où habites-tu ?, La joie de lire, 2014, 32 p., 14,90 €

Nicolette Humbert, Que s’est-il passé ?

Nicolette Humbert, Que s’est-il passé ?

Quel beau château de sable, avec ses tours et son donjon, ses décors en coquillage (sur la page de gauche) ! Sur la page de droite, il ne reste plus qu’une pelle et un seau, plus de château. Eh oui, petit matelot, la mer est montée ! Deux photos, une histoire ! Sur le thème « avant / après », à chacun de deviner ce qui s’est passé. Avec, selon les pages, la complicité des escargots, du vent, et même du feu.

Avant 3 ans

Nicolette Humbert, Que s’est-il passé ?, La Joie de Lire, 2014, 20 pages cartonnées, 10 €

Alexis Peiry, L’Opinel, « Les histoires d’Amadou »

Alexis Peiry, L’Opinel, « Les histoires d’Amadou »

Depuis plusieurs années, quand on demandait au petit Amadou : « Quel jouet voudrais-tu pour ta fête ? », il répondait sans hésiter : « J’aimerais un Opinel ». Au lendemain de ses sept ans, son vœu n’ayant pas été exaucé, notre Amadou casse sa tirelire (en cachette), file chez le coutelier (toujours en cachette) et dépense exactement 90 centimes (toute sa fortune) pour acquérir l’objet de ses rêves. Vous vous souvenez du film « le Ballon rouge » d’Albert Lamorisse ? Amadou, non content de suivre un seul ballon, se trouve accroché à une grappe de ballons multicolores – et en avant pour l’aventure, l’Opinel toujours dans la poche ! Les paysages photographiés en noir et blanc s’animent de la silhouette de chiffon d’Amadou, que le lecteur va suivre le cœur battant, jusqu’à l’océan – si loin de la Suisse. Un conte devenu intemporel.

Dès 6 ans

Alexis Peiry, L’Opinel, « Les histoires d’Amadou », photographies de Suzi Pilet, La Joie de Lire, Genève, 2013, 54 p., 16,80 CHF ou 12 €. Disponible seulement en Suisse (pour l’instant). Cet album a paru la 1ère fois en 1954.

Jorge Letria, Si j’étais un livre

Jorge Letria, Si j’étais un livre

« Si j’étais un livre, ce qui me tiendrait le plus à cœur, ce serait d’être toujours lu et toujours libre », confie le livre-aéroplane. « Si j’étais un livre, j’aimerais qu’on voyage à travers mes pages jusqu’à l’île de tous les trésors », imagine un livre dans les pages duquel crawle un nageur. Si j’étais un livre… Une énumération poétique, servie par des gravures à la fois sobres et décalées. Un bon départ pour imaginer sa propre vision du livre, qui n’aimerait pas servir « seulement pour décorer les étagères ». Mais quels sont ces livres ? Ceux que les enfants ont posé sur leur table de nuit, ou ceux qui servent de tremplin aux petites voitures ? Mystère…

Dès 4 ans

Jorge Letria, Si j’étais un livre, illustrations d’André Letria, traduit du portugais par D. Nédélec, La Joie de lire, Genève, 2013, 60 p., 14 €