Mot-clef

Jules Lemaître

Jules Lemaître, Contes blancs et autres histoires de Noël

Jules Lemaître, Contes blancs et autres histoires de Noël

Comme les enfants aiment se blottir les uns contre les autres pour savourer ensemble de bonnes histoires ! Le temps de l’Avent au cœur de l’hiver offre de merveilleuses occasions de partage complice autour de pages qui suscitent le rêve et l’admiration.
Versons ensemble une petite larme quand une orpheline prise de remords rapporte la veille de Noël au cordonnier de gros souliers qu’elle lui a volés. Va-t-il la dénoncer ? Loin de là ! Il va peut-être même en faire sa fille…
Un vieux curé de campagne n’ose pas avouer à ses paroissiens qu’il a perdu l’argent récolté pour l’achat d’une nouvelle cloche…Quel cas de conscience ! Mais ding, ding ! N’est-ce pas le tintement d’une cloche toute neuve que j’entends là ?
Profitez de cette réédition en courts chapitres se prêtant bien à la lecture à voix haute d’une quinzaine de contes, petites anecdotes d’autrefois et légendes de Noël… Un charmant éventail dans un style classique qui séduira tous les âges !

A partir de 8 ans et à lire en famille

Jules Lemaître, Contes blancs et autres histoires de Noël, Editions Via Romana. 2011, 116 p., 14 €. — Un grand merci à Valérie d’Aubigny, membre du comité de lecture jeunesse « Lire c’est élire ».

Jules Lemaître, Abécédaire

Jules Lemaître, Abécédaire

Mon premier, Jacques Onfroy de Bréville, dit Job (1858–1931), est un dessinateur délicat, fin observateur de l’enfance – enfin, celle de mes parents, voire de mes grands-parents ! Mon second, Jules Lemaître (1853–1914), est un académicien bien oublié, qui, pour se délasser, écrivait des contes charmants. Tellement oublié qu’il a disparu du titre de cette réédition ! Et mon tout est un Abécédaire, où chaque lettre ouvre sur un conte ou une historiette illustrés.
C’est à croire que les éditions Langlaude ont choisi de rééditer les trésors qui dorment dans les greniers ! Car cet Abécédaire, je l’ai souvent feuilleté, lu et relu dans sa version ancienne (Mame, années 1920). Mes lettrines préférées ? Le « C », pour le conte du Vilain Petit Canard. Le « L », pour le Loup, et surtout pour cette image des sept biquets et de leur mère dansant la sarabande autour du puits, avec leurs petits habits hilarants. Enfin, le « N », pour la Neige, dont chacun cherche l’origine – des plumes aux papiers déchirés.
Cette réédition est un peu plus petite que l’originale, mais de bonne facture.

Dès 5 ans

Jules Lemaître, Abécédaire, illustré par Job, Langlaude, 2011, 60 p., 12 €