Mot-clef

Inès de Chantérac

Inès de Chantérac, Abécédaire zoologique

Savez-vous qu’un diplodocus peut être diplomate ? Un kangourou, kleptomane ? Un narval, noctambule ? Un vison, vaniteux ? De l’âne attentif au zèbre zélé, de A à Z, Inès de Chantérac vous conduit dans les allées d’un zoo vivant et coloré. Les animaux y sont dépeints, à l’instar de ceux du fabuliste, avec qualités et défauts, de charmantes émotions, de plus coquines aussi. Les mots les plus compliqués sont parfois les plus cocasses et fondent dans la bouche comme des sucreries. Une joyeuse façon d’apprendre l’alphabet, avec ses majuscules et des minuscules, mais aussi le nom d’animaux moins connus, du fennec à l’unau en passant par le quetzal et le xipho. Inès de Chantérac n’a pas son pareil pour leur donner des traits malicieux et les habiller, voire les accoutrer avec une vive imagination teintée de tendresse. Quelle idée d’affubler le raton laveur d’un bermuda aux couleurs de la Bretagne !

Dès 3 ans

Inès de Chantérac, Abécédaire zoologique, Editions Pierre Téqui, 2019, 32 p., 13,90 € — Imprimé en France

Inès de Chantérac, Quand les bonnes manières nous rattrapent

Inès de Chantérac, Quand les bonnes manières nous rattrapent

Pourquoi donc le cheval Charlemagne refuse-t-il de tirer sa carriole, ce matin – enfin, de « conduire son car » ? « Il ne veut plus conduire parce qu’il n’a plus entendu de mercis depuis trois semaines. Sans ‘mercis’, il refuse de faire son métier, il dit que sa vie est trop triste », confie la biquette Ophélie à ses amis. Et Cabotin, le « babouin malin », de proposer : allons lui « chanter la chanson des mille mercis, en farandole et en musique ! ».
Quand les bonnes manières rattrapent Cabotin le babouin, Rustic le bouc et Grognon le cochon, ils deviennent des petits animaux modèles… et Séraphine a vraiment raison d’être fière d’eux !
Chaque jour, et depuis longtemps, elle leur apprend la douceur du comportement. Même si elle a encore du fil à retordre, elle voit qu’elle peut compter sur leur bon cœur !
Inès de Chantérac a fait le pari d’une pédagogie centrée sur la confiance et l’humour, avec des images et des mises en scène pétillantes. Rien de tel pour plaire aux enfants… et leur donner, bien naturellement, de bonnes manières.

Dès 5 ans

Inès de Chantérac, Quand les bonnes manières nous rattrapent, Téqui, 2014, 32 p., 13 €

Inès de Chantérac, Les bons petits diables de Séraphine

Inès de Chantérac, Les bons petits diables de Séraphine

« Ophélie : Prisca ? Elle est malade. Une affreuse varicelle multicolore, avec des boutons rouges, bleus, verts, jaunes, violets… Je vais la remplacer !
Séraphine : Ophélie, es-tu sûre de dire la vérité ? La varicelle multicolore, cela n’existe pas ! »
Et notre Ophélie d’avouer bientôt, fort penaude, qu’elle voulait être demoiselle d’honneur au mariage de Séraphine à la place de la petite Prisca.
Apprendre les rudiments du savoir-vivre, ce n’est simple ni pour Ophélie, la biquette coquette, ni pour Cabotin, le babouin malin – pas plus que pour nos enfants. Mais Séraphine, la maîtresse d’école, a plus d’un tour dans son sac pour faire comprendre que l’on ne doit ni voler, ni mentir, pour trouver la bonne idée qui fera plaisir…
Ces quatorze petites saynètes illustrées avec humour, pourquoi ne pas les mettre en scène avec des marionnettes ? Vous ferez le bonheur de l’auteur-illustrateur, Inès de Chantérac, elle-même marionnettiste !

De 5 à 10 ans

Inès de Chantérac, Les bons petits diables de Séraphine, mon 1er manuel de savoir-vivre, Pierre Téqui éditeur, 2013, 32 p., 8,90 €

Inès de Chantérac, Petit peuple des forêts

Inès de Chantérac, Petit peuple des forêts

Chaque arbre aussi ! Sous la plume d’Inès de Chantérac, leurs feuilles deviennent « clowns, ballerines, poètes, infantes, elfes insolents ou timides fées des bois ».Chaque poésie entre comptine et haïku, évoque donc un arbre-personnage : une danseuse en jupon de ginkgo, un liquidambar-acrobate, un chêne magicien. En vis-à-vis, un collage de feuilles s’anime d’une jolie frimousse.
Ce livre de poèmes ravira les enfants qui aiment rêver, jouer avec les rimes et les mots…
Inès de Chantérac dédicacera « Petit peuple des forêts » et « Séraphine » le 1er juin, à Saint Jean de Passy (2, rue Raynouard, 75016 Paris). Le dimanche 2 après-midi, elle vous attend au salon du livre du Chesnay (7850).

Dès 4 ans

Inès de Chantérac, Petit peuple des forêts, illustrations d’Éliane Jules, éditions du Jasmin, 2013, 48 p., 12,90 €

Inès de Chantérac, A l’école de Séraphine, mon premier manuel de savoir-vivre

Inès de Chantérac, A l’école de Séraphine, mon premier manuel de savoir-vivre

« Bonjour, Monsieur ! Bonjour, Madame ! » Ce matin, la brebis Séraphine — maîtresse d’école aussi patiente que douce – tente d’inculquer quelque notion de politesse à Rustic le bouquillon bagarreur, à Grognon, le gentil cochon, et à Cabotin, le babouin malin. Et de rappeler que l’ange Gabriel lui-même fut bien poli envers la Sainte Vierge, à qui il s’adressa par un « je vous salue, Marie ».
Les enfants s’identifieront facilement aux personnages, et retiendront avec le sourire des notions profondes telles que la priorité accordée au plus faible, la patience, l’obéissance à ses parents, ou le pardon. Sans oublier de « ranger sa chambre », ou « manger de tout à table »… Pour l’auteur, la politesse, le respect de l’autre et les « bonnes manières » sont les expressions concrètes de l’amour du prochain et du « savoir-vivre chrétien ».

Dès 4 ans

Inès de Chantérac, A l’école de Séraphine, mon premier manuel de savoir-vivre, Éditions Téqui, 2012, 32 p., 8,90 €

Mauricette Vial-Andru, Le bon roi saint Louis

Mauricette Vial-Andru, Le bon roi saint Louis

Modèle du saint chevalier, le roi Louis IX fut aimé même de ses ennemis et fit le bonheur de ses sujets. Chevalier et roi à douze ans : voilà qui ne laissera pas les enfants indifférents. Ce petit récit est à la portée des très jeunes lecteurs. Les dessins, en noir et blanc, pourront être coloriés.
Une histoire à lire le soir avant de s’endormir, pour découvrir ce personnage émouvant et une vie pleine d’aventures.

Dès 6 ans, premières lectures.

Mauricette Vial-Andru, Le bon roi saint Louis, illustrations d’Inès de Chantérac, Editions Saint-Jude, 2012, 12 p., 4 €