Mot-clef

Hatier Jeunesse

Stéphanie Desbenoit, Les Mains dans la nature – La forêt

En cette fin d’été, voici une recette de confitures des bois qui tombe à point pour ceux qui aiment récolter mûres et framboises. Tournons la page : voici l’automne, avec ses champignons et ses châtaignes. Une bonne occasion d’aller en forêt, sur les traces des faisans, des grives ou du bouvreuil. Dans un panier, on aura ramassé pommes de pin, brindilles, glands et écorce – et voilà de quoi fabriquer un « mini-cerf » ! De saison en saison, cet album très coloré invite à fêter le temps des floraisons, la naissance des petites mammifères, l’arrivée des champignons ou la beauté des premières neiges. Printemps, été, automne ou hiver, il y a toujours un atelier à faire ! Une cabane à construire, une couronne à tresser ou un terrarium à fabriquer.

Dès 6 ans

Stéphanie Desbenoit, Les Mains dans la nature – La forêt, Hatier Jeunesse, 2022, 48 p., 16,50 € — Imprimé en Roumanie
Du même auteur, dans la même collection : Les Mains dans la nature – La campagne

Fabian Lenk, Attaques à Pompéi

Fabian Lenk, Attaques à Pompéi

« L’homme à la hache se dissimula derrière un tronc d’arbre pour observer Aurelius et ses ouvriers. Architectes, géomètres, tailleurs de pierre et charpentiers s’affairaient comme des fourmis. Le colosse ricana intérieurement. Bientôt, très bientôt, tout allait changer. » Car cet homme de l’ombre a un terrible projet : empêcher la réparation de l’aqueduc qui apporte son eau à Pompéi, voire empoisonner son eau et demander une rançon, une énorme rançon… C’est sans compter sur l’énergie et l’astuce des jumeaux Caius et Marius, les fils du directeur des travaux. Divers indices (pas toujours faciles à voir) invitent les lecteurs à aider les jeunes Romains dans leur enquête. Les dernières pages apportent un complément d’informations sur la vie à Pompéi avant l’éruption du Vésuve du 24 août 79.

Dès 9 ans

Fabian Lenk, Attaques à Pompéi, illustrations d’Anne Wöstheinrich, Hatier Jeunesse, coll. « Histoire et Mystères », 2017, 128 p., 6,30 € — Traduit de l’allemand.
Du même auteur, dans la même collection :
Fabian Lenk, Malédiction sur la cathédrale, illustrations d’Anne Wöstheinrich, Hatier Jeunesse, coll. « Histoire et Mystères », 2017, 128 p., 6,30 € — Traduit de l’allemand.

Fiona Woodcock, Heidi joue à cache-cache

Fiona Woodcock, Heidi joue à cache-cache

« Heidi a un talent exceptionnel ». Quand sa petite bande joue à cache-cache, « personne ne sait mieux se cacher qu’Heidi. Car chez elle, c’est un don inné. » De page en page, c’est en effet toujours Heidi qui se cache si bien que nous la trouvons la dernière… Mais le jeu devient lassant, et la première qui s’en aperçoit, c’est notre petite Heidi. D’elle-même, elle va proposer à ses amis des jeux dont ils pourront, chacun leur tour, gagner la partie. Les trouvailles graphiques autour du camouflage sont craquantes, et la morale de l’histoire très bien amenée : pour garder ses amis, il faut savoir leur faire plaisir.

Dès 5 ans

Fiona Woodcock, Heidi joue à cache-cache, Hatier Jeunesse, 2016, 34 p., 13,95 €

Mymi Doinet et Daniel Blancou, Ugo et Liza maître et maîtresse d’école

Mymi Doinet et Daniel Blancou, Ugo et Liza maître et maîtresse d’école

Quand Ugo et Liza remplacent la maîtresse, introuvable en ce jour de rentrée, ils se font aider de Robotaquin, leur chien magicien. Du tableau, émergent alors le chat (botté), les trois ours, puis les sept nains suivis de Boucle d’Or. Mais quand cette joyeuse bande quitte la classe pour passer derrière l’écran de l’ordinateur, les choses se gâtent… Un nouvel opus des aventures d’Ugo et Liza, qui permet de lire à peu près tout seul, avec une police de caractère très lisible et une mise en page aérée. Néanmoins, entre « responsabilité » et « catastrophe », les enfants doivent déjà savoir déchiffrer. Pour encourager les petits lecteurs !

De 6 à 7 ans, fin de CP et début de CE1

Mymi Doinet et Daniel Blancou, Ugo et Liza maître et maîtresse d’école, Hatier Jeunesse, coll. « Premières lectures », 2016, 32 p., 4,80 €

Hélène Kérillis, Hercule contre Cerbère

Hélène Kérillis, Hercule contre Cerbère

Comment se venger d’Hercule ? se demande une fois de plus le roi Eurysthée. Onze fois déjà, Hercule (Héraklès) est revenu triomphant, après avoir réussi des exploits tous aussi exceptionnels les uns que les autres. « Je vais l’envoyer aux Enfers ! C’est le pays des morts. On n’en revient jamais ! Car un monstre terrifiant, Cerbère, garde l’entrée des Enfers. C’est un chien géant à trois têtes. » On n’en revient jamais ? Cela reste à voir ! Car Hercule va revenir en héros de ce douzième exploit.
Le récit est mis à la portée des enfants, qui frémiront à la vue de quelques squelettes, mais riront de bon cœur quand Cerbère, tel un bon gros toutou, demandera pitié à Hercule. Lequel aura, morale de l’histoire oblige, appris à contenir sa violence.

Dès 7 ans (lecture acquise)

Hélène Kérillis, Hercule contre Cerbère, Hatier Jeunesse, coll. « Ma première mythologie », 2012, 48 p., 4,99 €