Mot-clef

Gerda Muller

Gerda Muller, Ça pousse comment ?

Gerda Muller, Ça pousse comment ?

« Sophie habite une grande ville. Les légumes qu’elle connaît sont ceux du supermarché au bout de la rue », mais, chez ses grands-parents, les légumes ont bien meilleur goût ! Surtout quand ils ont été semés, arrosés, choyés par Sophie ! Un sympathique plaidoyer pour les productions saisonnières et locales, en un mot : naturelles ; Avec ce joli soupçon de poésie qui signe les dessins de Gerda Muller, née au pays des tulipes.

Dès 6 ans

Gerda Muller, Ça pousse comment ?, L’Ecole des loisirs, 2013, 37 p., 13,50 €

Gerda Muller, Mon arbre

Gerda Muller, Mon arbre

« Quelle chance ! Benjamin et Caroline sont invités à passer une semaine chez leur cousin Robin. Son père, leur oncle Jean, est forestier. La famille habite une maison au milieu de la forêt. » Vous suivrez avec passion ces enfants qui partent à la découverte de la forêt, explorant insectes, animaux et végétaux. Mais la fin des vacances n’est pas celle de leurs aventures, ils reviendront apprendre l’évolution de ce monde forestier, et particulièrement la vie d’un grand chêne, au fil des saisons. L’histoire est admirablement bien écrite, riche en vocabulaire et en explications biologiques, les illustrations sont soignées et s’accompagnent de nombreux schémas descriptifs. A la fin, quelques pages techniques viennent compléter l’album : « comment l’eau devient sève ?» ; « quel âge à cet arbre ?» ; « des millions d’animaux invisibles » ; « quelques oiseaux des bois » ; détails « des plantes que Caroline a trouvé dans la clairière » et des « champignons que Nicolas a ramassés » ; « les insectes que Benjamin a vus sur le chêne » ; « quelques mammifères de la forêt ». Un livre accessible et très complet pour les jeunes et les plus grands. Pour de futures vocations de garde forestier ou tout simplement pour mieux apprécier vos prochaines promenades.

Dès 6 ans

Gerda Muller, Mon arbre, Gallimard Jeunesse, 2008, 39 p., 13 €. Proposé par Cécile V

Paul François, Les Bons Amis

Paul François, Les Bons Amis

Qui finira donc par la manger, cette succulente carotte qui voyage de page en page ? Le lapin, le cheval, le chevreuil ou le mouton ? Un grand classique, sur le principe de la comptine circulaire. Et une belle histoire d’amitié, de ces amitiés qui se forgent dans la nuit et le froid ! Ce seront les derniers flocons de neige de l’hiver, promis, demain ce sera (presque) le printemps.

Avant 3 ans

Paul François, Les Bons Amis, illustrations de Gerda Muller, Père Castor, Flammarion. Cartonné, 2004, 31 p., 11 €. Broché, 1999, 15 p., 3, 75 €. Existe en version livre+CD. Et diverses éditions plus anciennes, avec un peu de chance…