Mot-clef

Françoise Rachmuhl

Françoise Rachmuhl, Monstres et créatures de la mythologie

Un seul œil, ou cent bras, ou une queue de serpent sur un corps féminin, ou encore deux têtes, une de chèvre et une de lionne, une seule dent pour trois, un homme à tête de taureau… Le Cyclope, les Cent-Bras, Echidna, sa fille la Chimère, les Grées, le Minotaure… Brr, la mythologie grecque fourmille de monstres et de créatures repoussantes ! En face d’eux, les Olympiens, lumineux mais parfois imprévisibles et querelleurs, mais aussi des héros : Persée, Héraclès, Bellérophon, Cadmos, Ulysse. Chacun à sa manière nous raconte comment vaincre nos peurs et résister à la colère, comment mener une vie aventureuse digne d’être chantée. Françoise Rachmuhl, conteuse hors-pair, fait revivre ces monstres antiques que personne n’a vraiment envie de croiser au coin de sa rue !

Dès 11 ans

Françoise Rachmuhl, Monstres et créatures de la mythologie, Flammarion Jeunesse, 2020, 96 p., 4,20 € — Imprimé en Espagne

Françoise Rachmuhl, Déméter la généreuse

Françoise Rachmuhl, Déméter la généreuse

« Les paupières d’Hadès clignotent, Poséidon cherche des yeux la mer. Les trois déesses [Héra, Hestia et Déméter] sourient, conscientes de leur beauté. Déméter, surtout, rayonne, offrant à la lumière sa face encore enfantine, ses joues rondes, son regard clair, sa chevelure blonde ébouriffée. » Quelques instants auparavant, les jeunes dieux étaient encore prisonniers de Cronos, mais son estomac n’a pas digéré la potion concoctée par Zeus. La jeune Déméter a vite choisi son domaine : à elle tout ce qui pousse dans la nature, les arbres, les fleurs, le blé… Mais un triste jour, Perséphone, la fille de Déméter, a disparu. La jeune fille a été enlevée par Hadès, qui l’a épousée…  Sur terre, plus rien ne pousse, la famine menace les hommes. Rhéa, la déesse mère, trouvera un compromis : Perséphone passera l’hiver aux Enfers  auprès d’Hadès, son époux, et l’été sur terre, avec sa mère. Les saisons sont nées. Françoise Rachmuhl sait faire partager sa parfaite connaissance du monde antique. Ce roman mythologique est pétillant d’humour et de joie de vivre, et, tout primesautier qu’il est, reste d’une fidélité exemplaire aux textes anciens.

Dès 9 ans

Françoise Rachmuhl, Déméter la généreuse, Flammarion Jeunesse, 2016, 96 p., 5,90 €

Françoise Rachmuhl, Héroïnes et héros de la mythologie grecque

Françoise Rachmuhl, Héroïnes et héros de la mythologie grecque

« Quand Atalante naquit, son père, Iasos, roi d’Arcadie, se mit en colère. Il aurait voulu un garçon, qui aurait pu devenir un guerrier ou un chasseur célèbre. » Il alla même jusqu’à abandonner le nourrisson « sur les pentes boisées d’une montagne » ; par chance, Artémis passait par là, qui confia la petite fille à une ourse, puis à un groupe de chasseurs. Atalante excella à la chasse et à la course, et prit même part à l’expédition des Argonautes. A son retour, lors d’une chasse au sanglier, le jeune Méléagre tomba amoureux de la jeune fille. A quel prix devait-il la conquérir…
Atalante est moins connue qu’Hélène, la belle Hélène qui causa, bien malgré elle, la guerre de Troie. Sa légende est ici contée avec celles de Jason, de Thésée, d’Hélène et d’Achille : cinq figures mythiques, cinq destins héroïques.
Les illustrations de Charlotte Gastaut accompagnent un texte écrit dans une langue accessible qui, tout en évitant les anecdotes un peu scabreuses, ne dénature en rien le fonds mythologique. Et puis, les armes d’Achille comme les pommes d’or sont vraiment dorées !

Dès 7 ans

Françoise Rachmuhl, Héroïnes et héros de la mythologie grecque, illustrations de Charlotte Gastaut, Flammarion Père Castor, 2019, 96 p., 10 € — Réédition dans un nouveau format de l’édition de 2016 – Imprimé en Italie.
Dans la même collection (format plus grand) : Françoise Rachmuhl, Dieux et Déesses de la mythologie grecque, illustrations de Charlotte Gastaut, Flammarion, Père Castor, 2013, 64 p., 15 €

Françoise Rachmuhl, Les métamorphoses d’Ovide

Françoise Rachmuhl, Les métamorphoses d’Ovide

Se métamorphoser. Changer de forme… Un rêve, ou parfois un cauchemar… Alors, quand ce sont les dieux, les héros ou les simples mortels chantés par Ovide qui vivent ces aventures pour le moins curieuses, il y a de quoi être tenu en haleine. Quelle idée a eu Cupidon de lancer une de ses flèches sur Apollon et de le rendre amoureux de Daphné, elle qui, justement, souhaitait ne jamais se marier ? Et comment le fleuve Pénée répondit-il au vœu de sa fille ? Autre nymphe, autre destin, celui de Syrinx, qui devint roseau, avant que Pan n’apprenne à en tirer ses mélodies. Phaéton, Orphée et Eurydice, Echo et Narcisse, Polyphème et Galatée, Midas et ses oreilles d’âne, Pygmalion et sa statue, sans oublier la corne d’abondance d’Achéloüs : autant de récits captivants, tragiques parfois, merveilleux toujours.
Moins connu, le défi que les Piérides lancèrent aux Muses – et bien mal leur en prit, car les neuf Piérides, mauvaises joueuses, furent changées en… pies.
Rares sont les poèmes qui chantent les louanges du vieil âge ; d’autant plus touchant est le destin de Philémon et de Baucis, devenus les gardiens du temple de Jupiter et dont le seul vœu était de « partir ensemble ». Un vœu exaucé par Jupiter, au temple duquel les voyageurs « suspendent des guirlandes aux branches entrelacées d’un chêne et d’un tilleul ». Françoise Rachmuhl, familière des mondes grec et latin, trouve les mots les plus justes pour émouvoir le cœur à ces récits antiques, illustrés avec finesse et élégance par Nathalie Ragondet. Un album très réussi !

Dès 7 ans

Françoise Rachmuhl, Les métamorphoses d’Ovide, illustrées par Nathalie Ragondet, Flammarion Père Castor, 2015, 64 p., 15,50 €

Françoise Rachmuhl, Dieux et Déesses de la mythologie grecque

Françoise Rachmuhl, Dieux et Déesses de la mythologie grecque

Nous sommes en Crète, plus précisément devant une grotte habitée par des nymphes. Une jeune mère, qui n’est autre que Rhéa, se lamente : « Que se passera-t-il si l’enfant fait du bruit ? Un bébé, ça gazouille, ça pleure, ça rit… Son père risque de l’entendre : Cronos a l’ouïe fine.
— Eh bien, nous appellerons les Curètes, ces jeunes guerriers chargés de défendre le pays. Quand ils frappent leur bouclier de leur lance, en tapant du pied et en chantant des hymnes, leur vacarme peut couvrir n’importe quels cris.
Rhéa remercia les nymphes, se pencha sur son fil s et l’embrassa une dernière fois : Zeus s’était endormi, l’air satisfait, une goutte de lait perlant au coin de la bouche. » Il vient de téter le lait de la chèvre Amalthée !
Françoise Rachmuhl, à qui l’on doit de nombreux albums de contes, présente dans cet album les douze dieux et déesses de l’Olympe, dans une langue simple et dynamique. Après avoir détaillé les attributs de chaque dieu et brossé leur portrait, elle narre leurs aventures les plus célèbres. Un arbre généalogique permet de s’y retrouver car, sur l’Olympe, la fidélité conjugale n’est pas toujours au rendez-vous ! Les illustrations de Charlotte Gastaut reprennent quelques traits des figures antiques : grands yeux « de génisse » (voir Homère !), nez… grecs, couronnes d’olivier et de pampres, drapés et nudités pudiques. Très animés, très colorés, teintés ici d’humour, là de colère ou d’inquiétude, ses dessins donnent à l’album les couleurs de l’éternelle jeunesse.

Dès 6 ans

Françoise Rachmuhl, Dieux et Déesses de la mythologie grecque, illustrations de Charlotte Gastaut, Flammarion, Père Castor, 2013, 64 p., 15 €