Mot-clef

Enquête au collège

Jean-Philippe Arrou-Vignod, L’élève qui n’existait pas

« J’avais une soif de tous les diables. Je suis entré sans allumer avant de boire longuement au robinet. Quand j’ai relevé la tête, il y avait un garçon en face de moi qui me regardait comme s’il avait vu un fantôme.
J’ai failli m’éborgner contre le porte-savon.
— Qu’est-ce que tu fais là ? Tu m’as fichu une sacrée trouille ! »
Il va falloir bien de l’astuce à Rémi, à Mathilde et au génial P.P. Cul-Vert pour découvrir qui est ce mystérieux garçon qui rôde la nuit dans les couloirs de l’internat. Et de tact et de gentillesse pour venir à son aide – mais je ne vous en dis pas plus, sans quoi je risque, comme ces collégiens, d’être collée, voire privée de vacances de Noël !
Un nouvel épisode d’Enquête au collège, pour fêter les trente ans de la série, Trente ans ? Vraiment ? Ce petit côté vintage permet à Jean-Philippe Arrou-Vignod d’ignorer superbement SMS et réseaux sociaux, pour notre plus grand bonheur.

Dès 9 ans

Jean-Philippe Arrou-Vignod, L’élève qui n’existait pas, Enquête au collège, illustrations de Serge Bloch, Gallimard Jeunesse, 2019, 192 p., 13 € — Imprimé en Italie.

Jean-Philippe Arrou-Vignod, Enquête au collège

Jean-Philippe Arrou-Vignod, Enquête au collège

« Toute la permanence, collée aux fenêtres, vit enfin apparaître la victime, M. Cornue, soutenu par le conseiller d’éducation et le principal. » Car ce brave préparateur, que l’on imagine flottant dans une blouse d’un blanc douteux, a été proprement assommé au petit matin dans la salle de sciences-nat. Mais par qui ? Par un inconnu que notre héros, Rémi Pharamon, n’aura de cesse de démasquer, avec l’aide de l’ineffable Pierre-Paul de Culbert, dit P.P. Cul-Vert, et d’une Mathilde qui pourrait être la cousine de Fantômette.
Ne comptez pas sur moi pour vous délivrer le mot de la fin ! En revanche, s’il y en a bien un que j’aurais volontiers emmuré dans les sous-sols du collège, c’est le prof qui a pondu une fiche « pédagogique » officielle sur ce sympathique roman de vacances. Et voilà que s’invitent « l’incipit », le « schéma actanciel », les « invariants du récit d’enquête », sans oublier le « réinvestissement du travail sur le vocabulaire des verbes introducteurs exprimant la colère »… De quoi faire bailler d’ennui tous les condisciples du dénommé Pharamon !
Et puis, il y a quelque chose qui cloche ! L’éditeur dit « à partir de 9 ans », et les profs, « à étudier en 4e » ? Et pour entrer dans l’Aiguille creuse, il faut attendre d’être à l’université ?

A partir de 9 ans

Jean-Philippe Arrou-Vignod, Enquête au collège, Folio Junior, Gallimard Jeunesse, 148 p., 5,70 €