Mot-clef

Eloïse Scherrer

Erik L’Homme, MASCA, Manuel de survie en cas d’apocalypse

« Cette forêt est hyper flippante. Je n’imaginais pas qu’il y avait autant d’animaux (enfin, j’espère que ce sont des animaux)…
Il faudrait que je me lève et que je me mette à marcher, mais je n’y arrive pas. Je me demande si j’ai fait le bon choix. Si je vais tenir. Survivre… »
Survivre, tel est en effet le seul but de Justin, après qu’un cataclysme s’est abattu sur la ville. Pas d’électricité, pas d’eau, des bandes de pillards dans les rues. Alors, Justin se décide à partir rejoindre les siens. Dans son sac, son carnet secret, ses griffonnages, un couteau, des allumettes, un duvet, une gourde (liste complète pages 36 et 37)… Sans oublier les conseils de son oncle Bob et les encouragements de Björn, « héros » de son manga en devenir. Plus un allié de poids : Wilson, un chien perdu aussi collant que puant.
Erik L’Homme, grand baroudeur s’il en est, se régale et nous régale. Rien de mieux que ce raid fantastique pour initier ses jeunes lecteurs aux techniques de survie : s’abreuver, allumer un feu, se protéger, se nourrir, communiquer – tout y est, mais un roman d’aventures, c’est bien plus drôle qu’un manuel de scoutisme ! Eloïse Scherrer s’est prise au jeu de Justin : ses crayonnés le plus souvent orange et noirs nous font passer par toutes les angoisses et les petits bonheurs du héros, de l’homme-à-la-hache aux recettes d’orties et de plantain. Quelle aventure !

Dès 9 ans

Erik L’Homme, MASCA, Manuel de survie en cas d’apocalypse, illustrations d’Eloïse Scherrer, Gallimard Jeunesse, coll. « Romans Junior », 2019, 160 p., 14,50 € — Imprimé en Espagne

Didier Lévy, Sylvain de Sylvanie, chevalier

Didier Lévy, Sylvain de Sylvanie, chevalier

Sommé de ranger sa chambre, « Sylvain porte Charlemagne dans ses bras. Il est lourd, encombrant. Sylvain manque souvent de tomber avec. Dans le grenier, il lui cherche une place parmi les meubles poussiéreux quand soudain le cheval tourne la tête : “On part une dernière fois à l’aventure, Chevalier Sylvain ?” » Oh que oui ! Et, « d’un seul coup, le cheval décolle, traverse la fenêtre du grenier et file dans le ciel ! » Direction, la Sylvanie, ce royaume secret dont Sylvain est le meilleur des chevaliers. Ennemis farouches, dragons « toutes flammes dehors », terribles chutes d’eau, que d’aventures… La fin du conte est d’une rare poésie : alors que le cheval Charlemagne décide de rester en Sylvanie, Sylvain rencontre un vieil écrivain, qui lui confie un « vélo-scarabée » pour rentrer à la maison… y faire ses devoirs et, qui sait, revenir en Sylvanie ? Le duo auteur-illustratrice a fonctionné à merveille pour nous offrir, comme nous y invite Eloïse Scherrer, une « cure de jouvence en imaginaire ».

Dès 4 ans

Didier Lévy, Sylvain de Sylvanie, chevalier, illustrations d’Eloïse Scherrer, Sarbacane, 2018, 40 p., 17,50 € — Imprimé en France.