Mot-clef

coll. « Papagayo »

Laurence Fugier et Julia Chausson, Le géant du pays des glaces

Laurence Fugier et Julia Chausson, Le géant du pays des glaces

« Aslak est éleveur de rennes. Il a établi son campement au bord du lac Vuolvojavri. Il vit là avec sa femme, sa grande fille, ses deux jeunes garçons et ses vingt-cinq rennes. » La vie s’écoule au rythme des saisons, jusqu’à l’arrivée d’un stalo, un stupide géant voleur de rennes. Or, cet effrayant stalo cherche une épouse, et justement… la jeune Maret est bien jolie. Comment Aslask bernera-t-il le stalo, tel est le motif du conte, allégrement mené. En fin de volume un « carnet de Laponie » permet de mieux connaître les Samis. Qui est partant pour un tour de motoneige jusqu’au Sajos – et peut-être admirer une aurore boréale ?

Dès 7 ans – lecture assez facile.

Laurence Fugier et Julia Chausson, Le géant du pays des glaces, Rue du Monde, coll. « Papagayo », 2012, 46 p., 12,50 € — 2016, « Papagayo poche », 7,80 €

 

Claire Laurens, La grand-mère qui sauva tout un royaume

Claire Laurens, La grand-mère qui sauva tout un royaume

« Il était une fois un seigneur qui avait peur de vieillir », car, pensait-il en son for intérieur, « quand je serai vieux, plus personne ne m’obéira. » Et de reléguer tous les vieillards de son royaume au fin fond des montagnes. Le jeune Chôgi, seul, désobéit et cache sa grand-mère « au cœur d’un arbre millénaire ». Une grand-mère dont la mémoire s’avérera  bien utile pour résoudre les trois énigmes dont dépend la survie du pays confronté à d’impitoyables envahisseurs. Un conte japonais, suivi de quelques pages documentaires sur le Japon.

A raconter dès 6 ans, à lire seul dès 8 ans

Claire Laurens, La grand-mère qui sauva tout un royaume, illustrations de Sandrine Thommen, Rue du Monde, coll. « Papagayo », 2012, 46 p., 12,50 € — 2016, coll. « Papagayo poche », 48 p., 7,80 €

 

Alain Serres, Les oies de Baba Yaga, un conte de Russie

Alain Serres, Les oies de Baba Yaga, un conte de Russie

« Avant de partir vendre ses betteraves au marché, le père d’Irina répète à sa fille : ‘On te confie ton jeune frère. Surveille-le bien, Irina ! Vous êtes notre seul trésor sur cette pauvre terre’. » Mais Irina, un peu jeunette, un peu tête en l’air, se met à suivre une grenouille… sans s’apercevoir que les oies de Baba Yaga, la terrrrrible sorcièrrrrre, a enlevé le petit Ivan. Et qui habite donc cette maison montée sur des pattes de poulet, contre laquelle vient cogner Irina ? Courageuse, elle l’est sans aucun doute, cette fillette qui veut réparer seule son étourderie !

Dès 5 ans

Alain Serres, Les oies de Baba Yaga, un conte de Russie, illustrations d’Alessandra Vitelli, Rue du Monde, coll. « Papagayo », 2012, 44 p., 12,50 € — En poche, même éditeur, 2016, 48 p., 7,80 €