Mot-clef

Claude Clément

Claude Clément, Fleur de neige

Claude Clément, Fleur de neige

« Dans l’immense pays de Russie, il y a de cela très longtemps, le Soleil fut séduit par la beauté de la Fée Printemps. Il lui demanda de l’épouser, mais elle lui préféra le Bonhomme Hiver, qu’elle aimait depuis toujours. Tous deux eurent bientôt une merveilleuse petite fille. L’enfant, uniquement formée de cristaux et de flocons, fut nommée Fleur de Neige. » Mais le Soleil, jaloux, prononça une terrible malédiction : jamais la fillette, devenue jeune fille, ne connaîtrait l’amour – sauf à fondre et se dissoudre… Qui saura lever cette malédiction ? Librement inspiré d’un conte russe et de l’opéra Snegourotchka, La Fille de neige, de Rimski-Korsakov, le texte de Claude Clément est illustré d’images douces et enchanteresses, aux couleurs de l’hiver russe mais aussi des robes colorées des jeunes paysannes qui fêtent le printemps. Le conte se terminera-t-il mieux que l’opéra ?

Dès 6 ans

Claude Clément, Fleur de neige, illustrations de Delphine Ladeban, Albin Michel Jeunesse, 2020, 32 p., 14,90 € — Imprimé en France

Claude Clément, La Maison des colombes

Claude Clément, La Maison des colombes

Le rêve de Gaël, le jeune tailleur de pierre, « était de participer à la construction de l’immense cathédrale qui commençait à s’élever sur l’île de la Cité. En souvenir de son village, il emmenait avec lui, dans une cage de voyage tapissée de mousse, un couple de colombes qu’il avait apprivoisé ». Son apprentissage ne fut pas des plus faciles, mais, soutenu par ses colombes, il finit par se faire des amis dans l’île. Et un jour, catastrophe, la maison qu’il habitait s’écroula, emprisonnant ses oiseaux. Pour savoir ce qu’il advint d’eux et du jeune sculpteur, lisez vite ce bel album, illustré de couleurs vives et joyeuses ! Et si vous passez par Paris, allez voir au 4 rue de la Colombe, dans l’île de la Cité, peut-être entendrez-vous roucouler les descendants des deux colombes de Gaël.

Dès 5 ans

Claude Clément, La Maison des colombes, illustrations de Virginie Bergeret, Les Editions des Eléphants, 2018, 32 p., 14 €