Mot-clef

Charles Vildrac

Charles Vildrac, L’Ile Rose et La Colonie

Charles Vildrac, L’Ile Rose et La Colonie

« Au milieu du port de l’Ile Rose, Tifernand, dans son canot, pêche à la ligne, par un limpide matin de décembre. L’eau est lisse et si transparente que le pêcheur voit, à trois ou quatre mètres de profondeur, dans une forêt d’algues et de varech, la clairière de sable blanc vers laquelle il a laissé filer sa ligne. » Qui n’aurait envie de terminer ses vacances sur l’Ile Rose en compagnie de Tifernand et de ses amis ? Et qui oserait penser qu’il peut passer la prochaine année scolaire à pêcher sur son petit canot à moteur ? Mais c’est oublier un peu vite que Tifernand, ce poulbot parisien, a quitté les miasmes de la capitale pour aller vivre « dans la mer Méditerranée, sur une île qui est marquée seulement sur les rares cartes géographiques qui soient tout à fait complètes ». Il y a été invité par un étrange « enchanteur », bienfaiteur utopiste créateur d’une petite communauté qu’il cherche à rendre autosuffisante. Utopie insulaire, mais aussi utopie scolaire, où se mêlent joie de travailler, liberté de créer et prises de responsabilité.
L’édition originale date de 1924 pour L’Ile Rose et de 1930 pour La Colonie. Ces deux volumes trouvés en brocante sont plus récents, mais superbement illustrés.

Dès 10 ans

Charles Vildrac, L’Ile Rose, illustrations de Romain Simon, Ed Bourrelier, coll. « L’Alouette », 1956, 156 p. En brocante ou librairies d’occasion.
Charles Vildrac, La Colonie, illustrations de Romain Simon, Ed Bourrelier, coll. « L’Alouette », 1957, 156 p. En brocante ou librairies d’occasion.

Charles Vildrac, Bridinette

Charles Vildrac, Bridinette

« — Bridinette, s’écria un petit garçon en esclaffant, qu’est-ce que c’est que ce nom-là ?

- Je m’appelle Brigitte, si tu veux le savoir, lui lança Bridinette, vexée. »

Pourquoi Bridinette ? Parce que cette Parisienne un peu maigrichonne est un petit brin de fille, une vraie brindille. Pour la remettre sur pied, un seul remède : le bon air de la campagne ! Comment captiver nos jeunes lecteurs en évoquant la vie à la ferme dans les années 1935 ? Pour eux – comme pour nous -, c’est de l’histoire ancienne. Faites donc confiance au talent de Charles Vildrac : riche de cet esprit d’enfance, qui s’émerveille d’une libellule et se fait un royaume de quelques bottes de foin, il fait de ce petit roman une ode à la nature, tout à fait dans l’air du temps : des œufs coque aux framboises, tout est bio à la ferme des Mayeux !

Dès 8 ans

Charles Vildrac, Bridinette, Bibliothèque rose, Hachette, 1973, 186 p. Edition originale : 1935. En brocante.