Mot-clef

Caroline Larroche

Caroline Larroche, Les métiers oubliés à travers l’art

Il est resté célèbre grâce au Petit Prince de Saint-Exupéry, mais que sait-on exactement du métier d’allumeur de réverbères ? Sur notre planète, ou plutôt dans nos grandes villes, du XVIIIe au XIXe siècle, soir et matin, un brave homme passait dans les rues allumer puis éteindre les lanternes puis les lampes à huile qui permettaient de circuler sans trop se crotter les pieds – ce qui décourageait aussi les voleurs et les brigands. Dans cet album, notre allumeur de réverbères figure sur un tableau du peintre russe Leonid Solomatkine. Il prend place dans un musée imaginaire consacré aux métiers disparus, du copiste au rémouleur, des demoiselles du téléphone à la lavandière. La dentellière, c’est bien sûr celle de Vermeer, si joliment penchée sur ses fuseaux. Art, histoire et anecdotes font bon ménage dans ce livre qui éveillera la curiosité des jeunes lecteurs. Merci à Marie-France LR.

Dès 8 ans

Caroline Larroche, Les métiers oubliés à travers l’art, Palette, 2020, 32 p., 13,90 €

Caroline Larroche, Hokusai, voyage dans le monde flottant

Caroline Larroche, Hokusai, voyage dans le monde flottant

Cette vague, depuis quand la voyons nous suspendue, figée dans ce pur instant d’éternité ? Elle symbolise pour nous à elle seule l’estampe japonaise, et se trouve comme il se doit en couverture ce cet album consacré à Hokusai (1760–1849). Le jeune lecteur y découvrira des vues du Mont Fuji, des cascades, des fleurs, de simples mortels et des monstres grimaçants, dessinés tour à tour à l’encre de Chine ou au bleu de Prusse. Parce que le Japon, ce ne sont pas que des mangas, — mais aussi parce qu’aucun amateur de mangas n’ignore le talent de l’immense Hokusai. Une véritable encyclopédie par l’image du Japon de son époque. Un seul petit défaut, dû à la collection : un papier trop brillant, qui crée des reflets et vient en contradiction avec la matité et la transparence du papier japonais.

Dès 10 ans

Caroline Larroche, Hokusai, voyage dans le monde flottant, Editions Palette, 2010, 40 p., 18 €