Mot-clef

Bonne nuit

Mary Lyn Ray et Christopher Silas Neal, Bonne nuit

Mary Lyn Ray et Christopher Silas Neal, Bonne nuit

« Quelque part une abeille » — quel étrange début pour un album destiné aux tout-petits. Que fait-elle, cette abeille ? La page tournée, Mary Lyn Ray nous confie qu’elle  « se prépare à dormir dans une rose, car c’est bientôt la fin du jour ». Page après page, nous assistons aux menus préparatifs qui conduisent chacun, de la renarde à l’ours, à aller dormir. Les illustrations, dans des tonalités de bleus, de gris et de ce rouge un peu éteint des maisons suédoises, sont tout aussi poétiques que le texte. Le soir est paisible, la nuit apportera de doux rêves. « Quelque part, un enfant baille doucement. »

Dès 3 ans

Mary Lyn Ray et Christopher Silas Neal, Bonne nuit, Circonflexe, 2016, 40 p., 13,50 €

Charlotte Zolotow et Vladimir Bobri, Bonne nuit

Charlotte Zolotow et Vladimir Bobri, Bonne nuit

« Les ours dorment dans leur sombre tanière tout au long de l’hiver. » En effet, celui-ci semble douillettement enfoui sous la neige ! Mais où dorment les pigeons, les papillons, les chevaux, les grenouilles, la tortue ou la sauterelle ? Sur un papier bleu gris mat, quelques couleurs ont survécu à la nuit : des gris, du blanc, du noir, quelques verts, un peu de rose… autant de teintes douces et poétiques qui en mèneront certains sous la couette, là où s’endorment les petits garçons et les petites filles. Un grand classique américain de 1958 adapté et réédité par les bons soins de la BnF et d’Albin Michel.

Dès 3 ans

Charlotte Zolotow et Vladimir Bobri, Bonne nuit, Albin Michel Jeunesse, 2015, 40 p., 15 € — Traduit et adapté de l’anglais (Etats-Unis).