Mot-clef

Béatrice Nicodème

Béatrice Nicodème, D’après La Flûte enchantée

« — Oui, hein, c’est beau !
— C’est pas seulement beau, c’est dingue.
— Comment ça, dingue ?
— Tout ce que raconte l’opéra, je l’ai rêvé. Pendant plusieurs nuits, comme des épisodes de série. C’était incroyable, il faudra que je te raconte. Tamino, Pamina, la Reine de la Nuit, Papageno… J’ai l’impression de les connaître depuis longtemps.
Nina le regarda avec stupeur.
— Ah bon, toi aussi tu as fait des rêves comme ça ? C’est fou, parce que moi… »
« Transformer un opéra en roman pour les jeunes lecteurs » est un pari délicat. Pour la Flûte enchantée, l’auteur a su trouver une voie originale, ni conte de fées ni fantasy. Le roman se déroule ainsi sur plusieurs plans : la vie de collège, les rêves de Malo, la trame de l’opéra, sa rencontre avec Nina, quelques « hasards qui font bien les choses », bref, tous les ingrédients sont réunis pour entrer de plain-pied dans l’étrange et l’énigmatique !
En bonus : un focus, sur Mozart, un autre sur l’œuvre et sur son environnement culturel (dont quelques lignes sur la franc-maçonnerie de l’époque). Mais le plus important reste bien sûr d’apprendre à chanter Pa-Pa-Pa-Pa-Pa-Pa-Papagena et de répondre sans rire Pa-Pa-Pa-Pa-Pa-Pa-Papageno – même si la prof de musique ressemble à madame Tourmaline !

Adolescents

Béatrice Nicodème, D’après La Flûte enchantée, Gulf Stream, coll. « Prélude », 2022, 114 p., 12 € — Imprimé en Pologne

 

Béatrice Nicodème, L’anneau de Claddagh, t. 1 : Seamrog

Béatrice Nicodème, L’anneau de Claddagh, t. 1 : Seamrog

« — Pas question que je rentre les mains vides !
— Alors va pêcher dans la rivière ou chasser le dragon, mais laisse-moi seule. J’ai à réfléchir.
— Réfléchir ? C’est pas réfléchir qui fera apparaître un cochon bien dodu !
Il partit en courant.
Keira sourit. Réfléchir n’était pas le terme approprié, rêver eût sûrement mieux convenu. »
En cette fin d’été 1846, la misère s’abat sur l’Irlande et le jeune Galvin ne sera pas le seul à littéralement mourir de faim. Keira, toute jeune femme de chambre au service de landlords anglais, tombe sous le charme du bel Arthur, fils d’un grand propriétaire voisin. Entre roman de formation, bluette et témoignage historique, ce premier tome de L’anneau de Claddagh fait aussi une petite place aux traditions irlandaises : fêtes, célébrations, musique, poésie, qu’en restera-t-il quand Keira aura franchi l’Atlantique ? L’anneau hérité de sa grand-mère suffira-t-il à protéger notre jeune héroïne ?

Pour adolescents

Béatrice Nicodème, L’anneau de Claddagh, t. 1 : Seamrog, Gulf Stream, 2015, 250 p., 16 €