Mot-clef

bayard poche

Pascale Perrier, La Véritable Histoire de Carantos, le jeune Gaulois qui survécut à Alésia

Pascale Perrier, La Véritable Histoire de Carantos, le jeune Gaulois qui survécut à Alésia

« Au loin, on aperçoit une longue colonne de soldats qui avance au pas. Carantos pousse un soupir et ajoute :
— Des légionnaires romains ! Il y en a beaucoup, décidément. Trop.
Depuis l’aube, ils ont déjà vu deux autres files de soldats. Toutes semblent se diriger vers un même point : Alésia. C’est justement dans cette ville que le groupe avait décidé de dormir le soir venu. »
Et voilà que Melisso, le vate, interprète un étrange vol de corneilles ; il y voit une prédiction, qui enjoint à Carantos d’entrer dans la ville dont le siège débute. Autant dire que le jeune Gaulois va se jeter dans la gueule du loup ! Parviendra-t-il à en sortir ? C’est le scénario de ce roman historique bien ficelé, lequel est agrémenté de pages documentaires sur le monde gaulois, sur Vercingétorix, César et le siège d’Alésia.
L’auteur passe pudiquement sous silence le fait que les vieillards, les femmes et les enfants expulsés de la ville n’ont pas pu passer entre les fortifications et sont morts de faim entre les deux camps.

De 9 à 12 ans

Pascale Perrier, La Véritable Histoire de Carantos, le jeune Gaulois qui survécut à Alésia, illustrations de Célia Nilès, Bayard poche, 2017, 48 p., 6,50 €

Ch. Lavaquerie-Klein et L. Paix-Rusterholtz, La Fabuleuse histoire de… Thésée et le Minotaure

Ch. Lavaquerie-Klein et L. Paix-Rusterholtz, La Fabuleuse histoire de… Thésée et le Minotaure

« — Les messagers du roi Minos quittent à l’instant le palais, mon fils. Ils étaient porteurs d’une mauvaise nouvelle.
— Le roi de Crète exige sa terrible rançon, n’est-ce pas ? demande Thésée.
— Hélas oui, mon fils.
— Cette malédiction ne finira donc jamais ! s’exclame le jeune homme avec colère.
— Nous n’avons pas le choix, nous devons obéir aux dieux, répond Egée. »
Et pourtant si, justement. Dans les récits mythologiques grecs, les hommes et les héros ont le choix – et donc des devoirs. C’est ainsi que le jeune Thésée va volontairement s’embarquer pour la Crète avec les victimes attendues par le Minotaure. Avec tout son courage – et avec l’aide de la belle Ariane -, il délivrera les Athéniens de ce monstre et de Minos. Ce petit volume présente aux jeunes lecteurs une version à la fois fidèle et adaptée du mythe. La violence y est contenue par le courage, mais Thésée montre néanmoins un peu de honte à avoir abandonné Ariane à Naxos. La tragédie ne serait pas complète si les dieux de l’Olympe n’avait pas fait de lui « un orphelin au cœur brisé et un monarque déjà auréolé de gloire », qui doit succéder à son père – pour avoir oublié de hisser une voile blanche.
Quelques pages documentaires complètent le récit avec, notamment, la présentation d’autres mythes, dont la lutte entre Thor et le serpent Jörmungandr.

Dès 9 ans

Ch. Lavaquerie-Klein et L. Paix-Rusterholtz, La Fabuleuse histoire de… Thésée et le Minotaure, illustrations d’O. Sautreuil, Bayard Poche, 2017, 50 p., 6,50 €

Mary Pope Osborne et Natalie Pope Boyce, Lutins, Fées et Farfadets

Mary Pope Osborne et Natalie Pope Boyce, Lutins, Fées et Farfadets

« Les contes de fées forment une partie importante du folklore irlandais. Le folklore est l’ensemble des coutumes et des légendes que l’on se transmet d’une génération à l’autre. Parmi ces contes populaires, on trouve ceux du Petit Peuple : lutins malicieux et gracieuses fées des royaumes cachés sous les collines. » C’est donc en compagnie des inusables Tom et Léa, « tes amis passionnés d’histoire », que le jeune lecteur va découvrir leprechauns, cluricaunes et ballybogs, apprendre qu’il vaut mieux ne pas construire sa maison sur un « chemin de fées », ni couper un sorbier qui ne vous a rien fait. Dans une démarche très ethnologique, puisque les auteurs expliquent les tenants et les aboutissants de la tradition orale irlandaise et qu’il vaut mieux s’en tenir aux références sérieuses, car « de nombreux livres racontent des histoires inventées ». Foi de barde !

Dès 8 ans

Mary Pope Osborne et Natalie Pope Boyce, Lutins, Fées et Farfadets, coll. « Les carnets de la cabane magique », Bayard poche, 2015, 123 p., 5,70 € — Traduit de l’anglais.

Mary Pope Osborne, Au cœur de l’Empire romain

Mary Pope Osborne, Au cœur de l’Empire romain

« L’histoire de Rome débute avec une légende. Celle de Romulus et Remus, les fils jumeaux du dieu Mars. Deux garçons abandonnés sur les rives du fleuve Tibre, recueillis et allaités par… une louve ! Plus tard, un berger les a ramenés chez lui et les a élevés comme ses propres enfants. » Une histoire qui va défiler sous les yeux des petits aficionados de Tom et Léa, indestructibles héros de la série de la Cabane magique. Ces « carnets » documentaires remplissent parfaitement leur fonction : expliquer avec des mots simples comment vivaient les Romains. Avec une excursion inoubliable à Pompéi.
Traduit de l’américain, ce guide est enrichi de repères culturels français et européens : sites, musées, livres. Il explique aussi comment faire la différence entre récits de fiction et documentaires.

Dès 9 ans

Mary Pope Osborne, Au cœur de l’Empire romain, Coll. « Les carnets de la Cabane magique », Bayard poche, 2010, 125 p., 5,70 €