« J’ouvre les yeux.
Je sens le froid du matin sur mon corps. L’air est humide.
A travers la brume, je reconnais cette forêt.
Petite, j’ai beaucoup joué ici. […]
Mais je dois me lever, sortir de ma cachette et avancer. »
Je ne vous dirai pas qui est la narratrice de ce bref récit et, à la limite, ce n’est pas ce qui importe le plus. Le thème de cet album au format généreux, c’est bien la brume, et sa représentation : par de savantes superpositions de calques et de papiers découpés, par des jeux de noirs, de blancs et de gris, Antoine Guillopé invite chacun à entrer dans un monde magique et secret. Ombres, transparences, flous… nous avançons à pas de loup dans la forêt, et tant pis s’il y fait un peu frisquet, chacun n’a plus qu’une seule envie, tenir l’affut pour tenter de voir passer la silhouette de quelque animal sauvage. Une réalisation poétique menée de main de maître !

Dès 5 ans, pour tous

Antoine Guillopé, Pleine Brume, Gautier Languereau, 2021, 40 p., 19,95 € — Imprimé en Chine