Mot-clef

Annette Marnat

Fabien Clavel et Annette Marnat, Chevaliers de la Table ronde

Fabien Clavel et Annette Marnat, Chevaliers de la Table ronde

« Elevé par la Dame du Lac, Lancelot est sans conteste le meilleur des chevaliers de la Table ronde. Il ne possède qu’un unique défaut : son amour interdit pour Guenièvre, l’épouse d’Arthur. C’est ce qui l’empêche d’atteindre la perfection et donc d’accomplir la plus difficile des quêtes : celle du Graal. » A ce rapide portrait du chevalier, succèdent une brève « fiche » précisant notamment son surnom, ses faits d’armes ou le lieu de sa naissance. Après une courte anecdote, quelques pages sont consacrées à l’histoire de l’enlèvement de Guenièvre et à ses aventures au pays de Gorre.
En douze portraits, ce carnet présente les héros principaux de la geste arthurienne : Arthur, Merlin, Keu, Viviane, Gauvain, Lancelot, Guenièvre, Perceval, Morgane, Galaad, Mordret et Tristan. Dragons et pièges maléfiques, amours licites ou interdits… Un beau voyage entre Brocéliande et Tintagel.

Dès 12 ans

Fabien Clavel et Annette Marnat, Chevaliers de la Table ronde, Fleurus, coll. « Mon carnet de mythes et légendes », 2015, 95 p., 9,95 €

Charles Perrault, Cendrillon

Charles Perrault, Cendrillon

« On envoya chercher la bonne coiffeuse, pour dresser les cornettes à deux rangs, et on fit acheter des mouches de la bonne faiseuse : elles appelèrent Cendrillon pour lui demander son avis, car elle avait bon goût. Cendrillon les conseilla le mieux du monde, et s’offrit même à les coiffer ; ce qu’elles voulurent bien. En les coiffant, elles lui disaient :
-“Cendrillon, serais-tu bien aise d’aller au bal ?”
-“Hélas, mesdemoiselles, vous vous moquez de moi, ce n’est pas là ce qu’il me faut.”
-“Tu as raison, on rirait bien si on voyait un cucendron aller au bal.”
Une autre que Cendrillon les aurait coiffées de travers ; mais elle était bonne, et elle les coiffa parfaitement bien. »
Cet album reprend, il faut le souligner, le texte intégral du conte de Perrault : il n’y manque ni manchettes godronnées, ni« barrière de diamants », ni même les « mouches » qui donnaient un air mutin aux demoiselles. Les illustrations, très fines, privilégient le rose, le parme, le lilas, le mauve et le prune – bref, les couleurs préférées de nos petites princesses !

Dès 6 ans

Charles Perrault, Cendrillon, illustrations d’Annette Marnat, Milan, 2012, 42 p., 16,90 €