Thème

Avant 3 ans

Fiona Watt, Où est mon hibou ?

Un ventre trop pelucheux ? Une queue trop rugueuse ? Des ailes trop crépues ? Non, « ce n’est pas mon hibou ». Alors, où est mon hibou ? Ce livre cartonné, qui se regarde et qui se touche, avec des couleurs vives et des matières différentes, fera le bonheur des bébés – chouette, alors !

Tout-petits

Fiona Watt, Où est mon hibou ?, illustrations de Rachel Wells, Usborne, 2022, 10 p. cartonnées, 7,95 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine.

Jörg Mühle, On joue, Petit Lapin !

« Où est Petit Lapin ?  — Ici ! » Bien caché derrière son doudou ! Un tour de balançoire, un Splatch ! dans sa petite baignoire, à quoi va encore jouer Petit Lapin ? Ce Petit Lapin est tout aussi facétieux que ses cousins dessinés par Dick Bruna. Libéré du trait années ’60 du ‘papa de Miffy’, et, donc un peu plus coquin mais voué aussi à une belle existence, cet album étant le quatrième d’une série plébiscitée par les bébés.

Tout-petits

Jörg Mühle, On joue, Petit Lapin !, L’Ecole des Loisirs, coll. Pastel, 2022, 20 p., 9 € — Traduit de l’allemand par Svea Winkler-Irigoin

Beatrix Potter, Pierre Lapin, ma première petite bibliothèque

Mots, chiffres, couleurs et formes : soit quatre tout petits livres en carton glissés dans leur étui. On y retrouve nos amis lapins, un hérisson, des rouges-gorges, quelques carottes, un arrosoir, une veste bleue et un béret vert… Les petits personnages so british de Beatrix Potter ne se démodent pas ! C’est tout frais et cela ravira les parents autant que les bébés à qui ces quatre mini-livres sont destinés.

Tout-petits

Beatrix Potter, Pierre Lapin, ma première petite bibliothèque, Gallimard Jeunesse, 2011, 8 €

Marie Colmont, Michka

Un beau papier, un format généreux (26 X 30 cm), des couleurs restaurées : voilà notre Michka prêt à émouvoir les enfants d’aujourd’hui ! Ce conte de Noël est paru pour la première fois en 1941 – combien de générations se sont émues du destin de ce petit ours en peluche ? Car « sa jeune maîtresse », Elisabeth, « n’était pas gentille », et « il n’était pas rare qu’elle vous secouât et vous jetât d’un bout à l’autre de la pièce ». Oui, à l’imparfait du subjonctif ! Alors « Michka s’était sauvé en passant par la chatière ». Le début d’un conte de Noël sous forme de road movie, avec l’heureuse conclusion de rigueur.

Dès 3 ans

Marie Colmont, Michka, illustrations de Feodor Rojankovski, Flammarion Jeunesse, Albums du Père Castor, édition restaurée, 2021, 32 p., 13,50 € — Imprimé au Portugal

Martine Bourre, Où es-tu ?

« Où es-tu, petite Lise ? Je fais ma valise. Où es-tu, Paolo ? Je suis sur mon vélo. » Accompagnés ici d’un petit cheval de bois rouge, ailleurs d’un renard coquin ou un joli rouge-gorge, chacun répond à ce qui pourrait être un jeu de cache-cache. Mais Martine Bourre, avec une grande finesse, pose une question plus délicate : « Mais où es-tu, Maman Ourse ?
— Je suis dans votre cœur à tous. Même si on ne me voit pas, vous savez bien que je suis là… »
Reste à savoir si cette Maman Ourse est seulement en voyage, si elle habite loin, ou si elle est partie pour toujours… Une manière sobre et chaleureuse d’évoquer l’absence, avec quelques jolies références à la littérature jeunesse.

Tout-petits

Martine Bourre, Où es-tu ?, Didier Jeunesse, 2021, 24 p., 12,90 € — Imprimé en France

Pauline Kalioujny, Voilà l’automne

Pauline Kalioujny, Voilà l’automne

Humm, l’automne… « La saison de la laine », des jeux dans les flaques d’eau, de la soupe de potiron, et… le meilleur moment pour se lire « des histoires blottis bien au chaud ». Ce petit album aux couleurs flamboyantes donnera envie à plus d’un de compléter sa collection de marrons bien brillants ! Le trait et les couleurs de Pauline Kalioujny sont un festival d’énergie et de bienveillance. Et il y a même une chouette !

Tout-petits

Pauline Kalioujny, Voilà l’automne, Seuil Jeunesse, 2021, 18 p. cartonnées, 10,90 € — Imprimé en Chine

Constanze von Kitzing, Aïe ! Ça fait mal !

Constanze von Kitzing, Aïe ! Ça fait mal !

Petit Blaireau a essayé de grimper dans le pommier – mais, badaboum, le voilà par terre… Aïe ! Ça fait mal ! Le hibou lui fait une caresse – et l’enfant est invité à en faire autant. L’écureuil souffle sur son bobo, allez, on souffle aussi ! Mais quand le putois cherche à détourner l’attention du blaireau en… faisant un pet, « vite, bouche-toi le nez » et n’en fais pas autant ! Quand papa arrive enfin, Petit Blaireau n’a plus aussi mal. Il sera même tout fier de son joli pansement. Une histoire interactive pleine d’émotions et d’empathie, pour guérir par le rire et la douceur les petits et les grands bobos.

Tout-petits

Constanze von Kitzing, Aïe ! Ça fait mal !, Minedition, 2021, 18 p. cartonnées. 11 € — Traduit de l’allemand par Julie Dutell. Imprimé en Espagne

Dick Bruna, Le nouveau bébé

« Youpi ! s’écrie Miffy en dansant.
youpi, youpi, quelle joie !
Car voilà le secret : très bientôt,
un petit bébé arrivera. »
Et Miffy, en grande sœur très impliquée, de préparer avec ardeur l’arrivée de ce délicieux petit lapin !
Miffy ? vous avez dit Miffy ? Pour moi, dans les années 1980, le héros de mes petits garçons était « Petit Lapin » (chez Fernand Nathan), et voilà que Miffy est une demoiselle lapine ? Bon… Toujours est-il que le trait de Dick Bruna (1927–2017) n’a pas vieilli d’un iota. Ses couleurs vives cernées de noir, ses formes simples et le format carré des albums rencontrent toujours le même succès. Vive Miffy, sa famille et ses amis !

Tout-petits

Dick Bruna, Le nouveau bébé, La Martinière Jeunesse, 2021, 32 p., 6,50 € — Traduit du néerlandais. Imprimé en Allemagne

Katie Daynes, Pourquoi je dois m’habiller ?

« Tu as dormi toute la nuit dans ce pyjama », maintenant, il faut t’habiller. Oui, mais… puis-je mettre mon sari brodé ? mon déguisement de dinosaure ? Puis-je rester en short même s’il pleut ? Pour le savoir, soulevons les rabats ! Les tout-petits apprendront aussi pourquoi les animaux n’ont pas de vêtements mais qu’il est très chouette d’avoir des plumes, de la fourrure ou des écailles. Quant à moi, j’ai appris un truc : suspendre des bouchons au bord de son chapeau repousserait les mouches – une version portable des rideaux à bouchons de notre enfance. Concession à l’air du temps, les « masques faciaux » qui « ralentissent la propagation des virus » font aussi partie de notre garde-robe. Ce petit album aidera peut-être à faire la différence entre une fantaisie débridée et le bon sens quotidien – les premiers pas vers l’élégance !

Tout-petits

Katie Daynes, Pourquoi je dois m’habiller ?, illustrations de Marta Alvarez Miguéns, Usborne, 2021, 12 p. cartonnées, 8,95 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine.

Géraldine Collet, Hirondelle

Qui a eu la chance de voir les bébés hirondelles quitter leur nid et s’essayer à d’audacieux loopings ? Qui saura compter les oiseaux sur les fils électriques, prêts à repartir pour les pays lointains en emportant avec eux nos rêves de soleil ? Comme pour les titres précédents de ce duo créatif, la lecture est ludique et interactive, grâce au jeu des rabats qui ménage un temps d’arrêt dans la narration, et une surprise à chaque double page.

Tout-petits

Géraldine Collet, Hirondelle, illustrations d’Olivia Cosneau, Sarbacane, 2020, 16 p. avec rabats, 12,50 € — imprimé en Malaisie

Mes premières comptines

D’« une souris verte » à « je te tiens par la barbichette » en passant par « promenons-nous dans les bois » et « petit escargots », voilà quinze célèbres comptines qui vont ravir les petites oreilles. Les dessins, simples et colorés, sont de bon goût. Un petit format cousu sur le côté, un matériau vanté comme « indestructible, indéchirable, qui peut aller dans l’eau, se tordre et retrouver sa forme »… Idéal pour se familiariser avec la « lecture ».

Tout-petits

Mes premières comptines, Les Deux Coqs d’or, 2021, 32 p., 5,99 € — Imprimé en Pologne

Iréna Aubert, Les bébés animaux

100 photos de bébés animaux, toutes complétées par des informations rigolotes et précises ! Que ce soit à la campagne, en forêt, à la montagne, ou bien plus loin dans la jungle ou sur la banquise, les bébés animaux nous font tous craquer ! Savez-vous qu’« à sa naissance, le bébé hérisson n’a aucun piquant » et que ceux-ci apparaissent quelques heures plus tard ? Que la petite salamandre, menacée, peut changer de couleur et virer au rouge tomate ? Que le guépardeau « porte une crinière sur son dos » jusqu’à ses trois mois ? Quant à cette larve, bien malin celui qui saura que c’est un bébé crabe !

Tout-petits

Iréna Aubert, Les bébés animaux, Auzou, coll. « Mon premier imagier », 2021, 112 p., 14,95 €
Dans la même collection : Les fruits et les légumes