Ruth Quayle, Un drôle de baby-sitter

Ruth Quayle, Un drôle de baby-sitter

« Papa et Maman Longoreille avaient une ribambelle d’enfants. » Sept au total ! Une famille somme toute banale… chez les lapins. Mais comment faire garder tout ce petit monde pour se rendre à un mariage ? Confier les lapereaux aux bons soins d’un baby-sitter, bien entendu. Mais quand le seul candidat est Grosours, les choses se compliquent, car notre ours, qu’il soit naïf, balourd ou complice, a une curieuse conception de ce que peuvent – ou ne peuvent pas – faire nos garnements. Cela donne une série irrésistible de bêtises en tout genre, auxquelles Grosours répond avec un flegme très britannique. Un album à confier à votre prochain baby-sitter, surtout si vous lui confiez une famille nombreuse. Ou à lire après une expérience moins heureuse que d’autres.

De 3 à 6 ans

Ruth Quayle, Un drôle de baby-sitter, illustrations d’Alison Friend, Flammarion Jeunesse, 2017, 30 p., 13 €. Traduit de l’anglais.

Sophie Humann, Marie, fiancée de Louis XV – Journal d’une future reine de France, 1724–1725

Sophie Humann, Marie, fiancée de Louis XV – Journal d’une future reine de France, 1724–1725

En cet hiver 1724, la jeune Marie Leszcynszka se morfond dans le modeste logis que sa famille occupe à Wissembourg. Elle, dont le père est roi de Pologne – mais un roi sans royaume, contraint à l’exil -, brode au coin du feu avant d’aller confier les menus événements de sa vie quotidienne dans une série de lettres dédiées à sa défunte sœur Anna. A 21 ans, Marie est encore « fille », car aucun prétendant n’a eu la chance de plaire à Stanislas. Jusqu’à ce jour d’avril 1725 où lui arrive une incroyable nouvelle : le roi Louis XV a demandé sa main !
Maniant à merveille la forme du journal par lettres, Sophie Humann brosse un portrait touchant de cette jeune fille discrète qui, habituée à une vie aussi mouvementée que désargentée, va se trouver plongée dans les fastes de Versailles. Or chacun sait que rien n’est simple à la cour de France. Loin des romans superficiels à l’eau de rose, ce journal fictif est une mine d’informations historiques et aborde avec beaucoup de finesse la façon dont les manœuvres politico-diplomatiques régissaient les mariages princiers et royaux.

Dès 10 ans

Sophie Humann, Marie, fiancée de Louis XV – Journal d’une future reine de France, 1724–1725, Gallimard Jeunesse, coll. « Mon histoire », 2017, 130 p., 9,90 €

Amélie Biggs Laffaiteur, Sauter dans les flaques et autres petits bonheurs des quatre saisons

Amélie Biggs Laffaiteur, Sauter dans les flaques et autres petits bonheurs des quatre saisons

« Un petit escargot tout rond s’échappe d’une laitue. C’est rigolo de suivre du doigt la trace qu’il laisse derrière lui. Même si… pouah, ça colle un peu ! » Viendra bientôt la joie de sauter dans les flaques et de cueillir les mûres pour en faire tartes et confitures. Quant à la neige, n’en parlons pas trop vite aux petits impatients ! Pour Amélie Biggs Laffaiteur, chaque saison a ses petits bonheurs, à partager avec ses parents : sous son pinceau, douceur, poésie et naïveté nous rappellent ces moments très simples et chaleureux.

Dès 4 ans

Amélie Biggs Laffaiteur, Sauter dans les flaques et autres petits bonheurs des quatre saisons, Larousse, 2017, 96 p., 13,95 €

Hélène Jourdain, Gommettes : une mine d’idées pour tous les âges

Hélène Jourdain, Gommettes : une mine d’idées pour tous les âges

De toutes formes et de toutes couleurs, mates ou brillantes, les gommettes permettent de décorer de nombreux supports et de raconter autant d’histoires que vous saurez en imaginer. Mais, parfois, le petit coup de pouce d’une graphiste peut être bien utile pour ajouter ce petit je-ne-sais-quoi qui fait toute la différence ! Hélène Jourdain crée dans la bonne humeur des tas de petits riens en papier et en carton, notamment pour les enfants. Bien utile pour occuper les derniers jours de vacances !

Dès 4 ans, et pour toute la famille

Hélène Jourdain, Gommettes : une mine d’idées pour tous les âges, Les Editions de Saxe, coll. « La tête dans les idées », 2018, 112 p, 14,90 €. Avec deux planches de gommettes.

Peter Wohlleben, La Vie secrète des animaux

Peter Wohlleben, La Vie secrète des animaux

« Quand notre chienne Maxi engloutissait un plat entier de knödels dans la cuisine, son petit air innocent me disait qu’elle n’était pas juste instinctivement poussée à dévorer : elle avait pris un malin plaisir à chaparder. » Chaque automne, depuis plus de quarante ans, les sangliers jurassiens traversent le Rhône à la nage pour se réfugier dans le canton de Genève, où la chasse est interdite : une tradition bien établie, qui demande mémoire et stratégie de défense. Abeilles, cerfs, mulots, hérissons, écureuils, chevaux, chiens et chats : ressentent-ils des émotions ? Comment apprennent-ils ? Font-ils des cauchemars ?
Après La Vie secrète des arbres, Peter Wohlleben, forestier de son état, nous fait partager son expérience et son sens de l’observation pour aller à la rencontre des animaux – que ceux-ci vivent dans nos forêts ou plus près de nous, à la ferme ou à la maison.
Nous avions lu, adolescents, les récits de Konrad Lorenz. Ceux-ci se situent dans la même lignée et nous font réfléchir sur la place de l’homme dans la nature, sur les limites de notre savoir et sur les devoirs que nous avons envers le vivant.

Adolescents

Peter Wohlleben, La Vie secrète des animaux, Les Arènes, 2018, 280 p., 20,90 €. Traduit de l’allemand par Lise Deschamps. Imprimé en France