Thème

Mois : avril 2018

Claude Clément, La Maison des colombes

Claude Clément, La Maison des colombes

Le rêve de Gaël, le jeune tailleur de pierre, « était de participer à la construction de l’immense cathédrale qui commençait à s’élever sur l’île de la Cité. En souvenir de son village, il emmenait avec lui, dans une cage de voyage tapissée de mousse, un couple de colombes qu’il avait apprivoisé ». Son apprentissage ne fut pas des plus faciles, mais, soutenu par ses colombes, il finit par se faire des amis dans l’île. Et un jour, catastrophe, la maison qu’il habitait s’écroula, emprisonnant ses oiseaux. Pour savoir ce qu’il advint d’eux et du jeune sculpteur, lisez vite ce bel album, illustré de couleurs vives et joyeuses ! Et si vous passez par Paris, allez voir au 4 rue de la Colombe, dans l’île de la Cité, peut-être entendrez-vous roucouler les descendants des deux colombes de Gaël.

Dès 5 ans

Claude Clément, La Maison des colombes, illustrations de Virginie Bergeret, Les Editions des Eléphants, 2018, 32 p., 14 €

Partons dans le monde antique !

Partons dans le monde antique !

À l’antenne de Radio Libertés, ma dernière chronique est à écouter ici :

Partons dans le monde antique !

par Chouette ! Un livre | Radio Libertés

  • Richard Normandon, Les Enquêtes d’Hermès, tome 2, L’Affaire Méduse, Gallimard Jeunesse, 2018, 192 p., 10 €
  • Didier Lévy, La Louve et l’Anglais, illustrations de Tiziana Romanin, Sarbacane, 2018, 48 p., 16 €
  • Joséphine Barbereau, L’art raconte Ulysse, Palette, coll. « L’art raconte », 2018, 48 p., 14,50 €
Christiane Ritter, Une femme dans la nuit polaire

Christiane Ritter, Une femme dans la nuit polaire

Juillet 1933. Christiane Ritter quitte le confort de « notre vieille Europe » pour rejoindre son mari au Spitzberg. « Boucle la maison et viens me rejoindre », lui avait-il télégraphié. « J’aperçois, assez loin du bateau, les contours d’une côte nue, étirée, grisâtre, affreusement vide, sur laquelle se détache un minuscule cube noir. A cette distance, on croirait une caisse rejetée par la mer plutôt qu’une cabane. » S’en suivra une année sur cette terre inhospitalière, où la survie tient en quelques mots : prudence, humour, patience. Se lier d’amitié avec Mikkl, le renard polaire, chasser le phoque, attendre les ours, admirer les aurores boréales, s’extasier quand elle réussit à faire du pain, cela aide aussi ! De cette expérience, Christiane Ritter a tiré un récit intense, où la réalité crue et la violence des éléments sont tempérées par une pudeur très féminine. Un récit culte en Allemagne et en Autriche, très bien traduit. Quelques panoramas et quelques photos  permettent de se faire une petite idée de ce campement, accessible aujourd’hui en motoneige –qui est partant ?

Adolescents

Christiane Ritter, Une femme dans la nuit polaire, Denoël, 2018, 224 p., 19 €. Traduit de l’allemand. Edition originale : Eine Frau erlebt die Polarnacht, 1938 ; 1ère édition française, 1952.

Richard Normandon, Les Enquêtes d’Hermès, tome 2, L’Affaire Méduse

Richard Normandon, Les Enquêtes d’Hermès, tome 2, L’Affaire Méduse

« D’où venait-il, ce Pégase dont nul ne connaissait l’existence ? Qu’aurait-il de plus que les créatures fabuleuses qui peuplaient la terre depuis les origines du monde – les dragons d’Asie Mineure ou d’Afrique, les hydres et les sirènes ? Serait-il plus majestueux que la jument noire d’Atlas, plus étincelant que les chevaux ailés qui tiraient dans le ciel le char du soleil ? » L’excitation est à son comble sur l’Olympe, car Pégase, qui devait être le clou de la fête offerte par Zeus aux Olympiens, a disparu. Volé ? Mais par qui ? Les soupçons les plus fous traversent les murailles de nuages. Et voilà que les aigles, chevaux et gazelles ailées, les montures magiques des dieux, sont pétrifiés dans les écuries. Est-ce un mauvais coup de Méduse ? Mais Méduse a été décapitée par Thésée cinq ans plus tôt. Alors ? Hermès, accompagné d’Eros, se lance dans une périlleuse enquête qui va le faire voyager sur les rivages méditerranéens, vers les oasis des Hespérides, chez Atlas, et dans les grottes marines de Triton… Cela nous vaut de remonter dans la généalogie des dieux, avec ce que ces familles cachent de défiance, de mauvais coups, d’animosité… Rappelons-nous que, sur l’Olympe, si les dieux sont immortels, ils ont une histoire – une enfance, un âge mûr, une vieillesse. Et que cette histoire n’est pas des plus simples ! Un polar mythologique impertinent sans jamais être en porte-à-faux avec les mythes anciens, haletant et plein d’humour.

Dès 10 ans

Richard Normandon, Les Enquêtes d’Hermès, tome 2, L’Affaire Méduse, Gallimard Jeunesse, 2018, 192 p., 10 €
Du même auteur : Richard Normandon, Les Enquêtes d’Hermès, tome 1 : Le Mystère Dédale, Gallimard Jeunesse, 2016, 176 p., 10 € ou Folio Junior, 2018, 5,80 €

Didier Lévy, La Louve et l’Anglais

Didier Lévy, La Louve et l’Anglais

Au XIXe siècle, la bonne éducation de la haute société anglaise se terminait par un voyage à Rome et en Italie. Un voyage dont Richard Deakin rêve « depuis que sa grand-mère lui racontait les mille et une histoires de l’empire Romain ». Mais quelle étrange rencontre va faire ce jeune médecin anglais, qui arrive à Rome en ce printemps 1846 ? Il se frotte les yeux, croit à une hallucination, mais non… c’est bien la Louve qui lui fait les honneurs de la Ville éternelle. Jusqu’au Colisée, encore ensauvagé, et dont la flore exotique étonne le savant. D’où peuvent venir ces fleurs étranges ? Richard Deakin va mener l’enquête, et publier une « Flora of the Colosseum of Rome » en 1855. Didier Lévy propose ici, entre réalité et fiction, un album romantique à souhait, servi par le coup de crayon dynamique de Tiziana Romanin, qui a su capter toute la magie de Rome.

De 6 à 10 ans

Didier Lévy, La Louve et l’Anglais, illustrations de Tiziana Romanin, Sarbacane, 2018, 48 p., 16 €

Jack London, Croc-Blanc

Jack London, Croc-Blanc

« Le louveteau tomba sur eux à l’improviste. Ce fut sa faute. Il avait manqué de prudence et marché sans voir. Encore lourd de sommeil (il avait chassé toute la nuit et venait à peine de se réveiller), il avait quitté la caverne et, en trottant, était descendu vers le torrent pour y boire. […] Devant lui, assises par terre en silence, étaient cinq choses vivantes telles qu’il n’en avait jamais rencontrées de semblables. C’était sa première vision de l’humanité.
À son aspect, et cela le surprit, les cinq hommes ne bondirent pas sur leurs pieds, ne montrèrent pas leurs dents, ni ne grondèrent. Ils ne firent pas un mouvement, mais demeurèrent silencieux et fatidiques. »
Un louveteau. Des Indiens. Une légende : Croc-Blanc.
La sortie récente d’un dessin animé a donné lieu à de multiples albums et « romans du film » — sans compter les multiples adaptations pour la jeunesse du roman de Jack London. Il me semble salutaire, pour les plus âgés, de revenir au texte d’origine, où le « Wild », la nature sauvage, tout comme les hommes qui y vivent, est décrite sans complaisance ni sentimentalisme.

Dès 12 ans

Jack London, Croc-Blanc, J’ai lu, 2015, 254 p., 5 €, ou autres collections de poche pour le texte intégral. Traduit de l’anglais.

 

Delphine Chedru, Abracadadoigts

Delphine Chedru, Abracadadoigts

« Bouge tes oreilles de lapin ! », « Pince (tout doucement) le nez de ton papa ! », « Bois ton lait à grands coups de langue » : voici quelques injonctions qui vont faire rire les tout-petits, car leur mise en œuvre se fait en glissant un doigt (ou deux) à travers l’un des trous pratiqués dans la page. Un livre-jeu aux grands à‑plats de couleurs, pour ne pas de prendre au sérieux.

Avant 3 ans

Delphine Chedru, Abracadadoigts, Hélium, 2018, 28 p. cartonnées (et à trous !), 9,90 €

Vojtěch Kubašta, Tip et Top en avion

Vojtěch Kubašta, Tip et Top en avion

« Tip, Top et Tap le chien ouvrent de grands yeux émerveillés en voyant toutes les machines volantes exposées au musée de l’Aviation. Ils rêveraient de pouvoir monter jusqu’au ciel et toucher les nuages. » Leur rêve deviendra-t-il réalité ? Du biplan au planeur, du ballon à l’avion de chasse, chaque « machine volante » déploie ses ailes et ses mécanismes en pleine page, grâce au talent de Vojtěch Kubašta, un talentueux artiste tchèque des années 1960. Cela donne un album aux personnages plein de charme et aux couleurs un peu surannées – à manipuler en douceur avant une visite au musée du Bourget.

Dès 5 ans

Vojtěch Kubašta, Tip et Top en avion, Mango Jeunesse, 2017, livre pop-up, 16,90 €. Traduit du tchèque.
Du même auteur :
Tip et Top en bateau, Mango Jeunesse, 2017, livre pop-up, 16,90 €. Traduit du tchèque.
Tip et Top dans la lune, Mango Jeunesse, 2017, livre pop-up, 16,90 €. Traduit du tchèque.

Laurence Gillot, Souvenirs de Gibraltar

Laurence Gillot, Souvenirs de Gibraltar

« El oso azul », L’ours bleu… Ce trésor, Papy l’a caché, il y a bien longtemps, dans un recoin secret de son petit village. « Le jour de mes dix ans », raconte sa petite fille Gaufrette, « papy et moi, on est partis en Espagne. Rien que tous les deux. » A la recherche, mais chut, c’est un secret, d’un ours bleu bien amoché. Un très beau conte sur la transmission et les racines familiales, mises à mal par une société consumériste et « progressiste ». Une langue parlée, facile à lire, des illustrations très colorées, pleines du beau soleil d’Espagne. Qui me dira où il a caché son ours ?

Dès 5 ans

Laurence Gillot, Souvenirs de Gibraltar, illustrations de Charlotte Roederer, Albums Nathan, 2013 — 2018, 30 p., 10 € — L’album a été réédité en 2018 sous une nouvelle couverture.

Lova Pourrier, Signé Versailles

Lova Pourrier, Signé Versailles

Vous aviez rêvé d’une série « Gossip Girl » à la cour de Versailles, entre garçons en talons rouges et demoiselles poudrées, cancanant à qui mieux mieux ? Vous aviez rêvé de savoir si Madeleine de Scudéry ou Catherine de Vivonne, entre deux tasses de chocolat, « dans une ambiance conviviale », auraient invité la nièce d’un pâtissier « à une soirée très exclusive » ? Alors, « Signé Versailles » est pour vous ! Péronnelles, snobinardes, imbues d’elles-mêmes, les jeunes filles du XVIIe siècle ne le sont pas qu’à moitié dans ce roman de formation qui voit la jeune Jeanne Colin débarquer de sa province dans l’intention avouée de se faire une place à la cour. Quant aux garçons, ils sont au mieux des flirts élégants, au pire des fiancés transparents et imposés – même si Jeanne finit par acquérir quelque perspicacité à leur égard. Dans un pastiche digne de Sofia Coppola, Lova Pourrier fait quelques clins d’œil à Molière (ah, le beau Valère !), ajoute un soupçon de Corneille (la peste de Chimène… mais sans Rodrigue) et emprunte aux romans par lettres – celles-ci formant le nœud du roman : car Jeanne va sciemment, en signant « Versailles » des lettres corrosives, mettre une pagaille monstre dans les élans du cœur de cette « belle » jeunesse, avant de faire amende honorable. « Ne vous fiez pas aux apparences, fiez-vous à votre cœur », cette conclusion sèmera sans doute quelques grains de sagesse dans la cervelle de nos adolescentes !

Adolescentes, dès 13 ans

Lova Pourrier, Signé Versailles, Fleurus, 2018, 362 p., 15,90 €

Laura Knowles, Nous, les grands voyageurs

Laura Knowles, Nous, les grands voyageurs

Des plus grands – les baleines à bosse – aux minuscules –  les colibris à gorge rubis -, nombreux sont les animaux qui accomplissent des migrations saisonnières, sur terre, dans l’air ou dans les océans. Ainsi, le colibri à gorge rubis, qui pèse « moins lourd qu’une pièce de 20 centimes », parcourt « près de 12000 km chaque année », de l’Amérique du Nord à l’Amérique centrale, à la recherche de la chaleur et des fleurs dans lesquelles il puise le nectar. Les illustrations de Chris Madden, très élégantes, adoptent des angles de vue originaux, qui varient selon les animaux, dans des gammes chromatiques raffinées. La dernière double page évoque les voyages des hommes – lesquels ne sont que rarement dû à des instincts de survie.

De 6 ans à 10 ans

Laura Knowles, Nous, les grands voyageurs, illustrations de Chris Madden, Casterman, 2018, 64 p., 14,95 € — Traduit de l’anglais.

Evelyne Boyard, L’Écosse

Evelyne Boyard, L’Écosse

Des fantômes, des monstres, des châteaux en ruine – et même un train à vapeur qui siffle à 10 h 50 en mémoire d’un certain Poudlard Express – oui, nous sommes bien en Écosse, et plus précisément dans les Highlands, ces Hautes Terres sauvages aux couleurs de bruyère et aux splendides arcs-en-ciel. Des photos somptueuses, des textes riches et clairs, un bel itinéraire, bref, un sympathique avant-goût de voyage à déguster en attendant la belle saison.

Dès 10 ans

Evelyne Boyard, L’Écosse, Editions Belize, 2012 — 2018, 48 p., 12 €