Thème

Mois : juin 2017

Nastja Holtfreter, Drôle de mer !

Nastja Holtfreter, Drôle de mer !

Quel poisson « se trompe de sens » ? « Trouve l’étoile de mer qui n’a pas de sœur jumelle. », qui n’est pas un bernard‑l’hermite ? Autant de petits jeux d’observation colorés qui raviront les tout-petits. Idéal à glisser dans le sac de plage !

Dès 18 mois

Nastja Holtfreter, Drôle de mer !, coll. « Mes imagiers jeux », Larousse, 16 p. cartonnées, 5,50 €
Dans la même collection : Drôle de montagne !, Drôle de forêt !, Drôle de ferme !

Elsa Martin, Le château de Versailles raconté aux enfants

Elsa Martin, Le château de Versailles raconté aux enfants

La journée des Dupes, les Plaisirs de l’Ile enchantée, une galerie des glaces et un potager, Mozart, Napoléon, la reine Victoria… et aujourd’hui plus de 10 millions de visiteurs : Versailles, selon le mot de Victor Hugo, est le livre d’histoire de la France. Louis XIII aurait-il imaginé pareil destin pour ce modeste pavillon de chasse édifié dans les marais du val de Gally ? Cet album présente, chronologiquement, les « grandes heures » du château, jusqu’à la tempête de Noël 1999 et à l’exposition Jeff Koons, de triste mémoire. Photos et reproductions d’œuvres d’art font de cet album un bel ouvrage documentaire.

Dès 8 ans

Elsa Martin, Le château de Versailles raconté aux enfants, De La Martinière Jeunesse, 2017, 72 p., 14,50 €

Ivan Canu, Un froid de loup

Ivan Canu, Un froid de loup

« Ce matin-là, le froid était tombé. Comme chaque année, à peu près à la même époque.
Le loup le savait, mais cette fois, il aurait voulu que ça n’arrive pas. Car cela signifiait qu’allait s’installer l’hiver. Et la neige.
Et qu’il allait rester de nouveau tout seul pendant très longtemps, trop longtemps.
Il en avait assez de passer ces interminables journées froides et blanches dans la solitude.
« Il me faut un ami », décida-t-il.
Et il sortit de sa tanière à la recherche d’un peu de compagnie. »
Cette compagnie, il ne la trouvera pas auprès des autres animaux, mais auprès du Chasseur, un de ces premiers chasseurs vêtus de fourrure et équipés d’armes sommaires, qui s’abritait dans une grotte et parvenait, parfois, à allumer un feu. Un album empreint de mystère, avec des illustrations de toute beauté.

Dès 4 ans

Ivan Canu, Un froid de loup, Illustrations de Gianni De Conno, Casterman, 2013, 24 p., 13,95 € ; traduit de l’italien.

Satomi Ichikawa, Les amis du vieux château

Satomi Ichikawa, Les amis du vieux château

« Du village de Nora, on voit très bien le château de la Grillère. Depuis très longtemps, racontent les villageois, personne n’habite plus cette antique demeure. » Est-il vrai que des fantômes le hantent ? « Nora voudrait en avoir le cœur net. Alors, un jour, pendant les grandes vacances, elle part en expédition avec ses trois amis, la poupée Maggie, l’ours Pouh et Kiki le chien. » Et quelle aventure en effet, une fois les grilles poussées… Satomi Ichikawa n’a pas son pareil pour capter l’essence de nos vieilles maisons, des objets délaissés, des ambiances surannées – et tout cela en en faisant une fête, bien sûr, car la jeune Nora déborde d’imagination pour faire revivre le château !

Dès 6 ans

Satomi Ichikawa, Les amis du vieux château, L’Ecole des Loisirs, 1989, 32 p., 12,20 €

Jakob et Wilhelm Grimm, La Belle au bois dormant

Jakob et Wilhelm Grimm, La Belle au bois dormant

« La onzième dame venait juste de prononcer son vœu quand soudain la treizième entra. Puisqu’on ne l’avait pas invitée, elle allait se venger ! Et sans saluer ni daigner regarder personne, elle s’écria : ‘La fille du roi, quand elle aura quinze années, à un fuseau se piquera et morte tombera.’ Et sans plus rien ajouter, elle fit demi-tour et quitta la salle. L’effroi fut général. C’est alors que la douzième dame s’avança. Comme elle ne pouvait annuler l’affreux serment, mais juste en atténuer la dureté, elle déclara : ‘La fille du roi ne mourra pas, mais dans un sommeil sombrera qui cent ans durera.’ » Ah, ces dames fées… Voici, traduite avec finesse et illustrée avec délicatesse et élégance, la version intégrale des frères Grimm, dans laquelle un certain jouvenceau a bien de la chance d’arriver les cent ans écoulés. Ce n’est pas une nouveauté, mais l’album est toujours disponible.

Dès 6 ans

Jakob et Wilhelm Grimm, La Belle au bois dormant, illustrations de Sibylle Delacroix, Casterman, albums Duculot, 2002, 30 p., 13,95 €

Isabelle Huiban, Mon cahier Steiner Waldorf

Isabelle Huiban, Mon cahier Steiner Waldorf

Favoriser « le bien-être physique, le sens artistique » et stimuler l’imagination créatrice des enfants : tel est le projet de ce gros cahier d’activités de nature. Partant de ce qu’il peut faire dans la nature – se tenir droit comme un épi de blé, sauter comme un lapin -, l’enfant est par exemple invité à tracer des traits, en respirant bien. Bricoler, construire une cabane ou des lutins en laine, cuisiner dehors… autant d’activités toujours proposées en relation avec le rythme des saisons. Même si l’on n’est pas 100% adepte de cette pédagogie, les idées proposées sont riches de sens pour éduquer la tête, le cœur et les mains.

Avant 7 ans (mais aussi après…)

Isabelle Huiban, Mon cahier Steiner Waldorf, illustrations de Mizuho Fujisawa, Nathan, 2017, 80 p., 13,90 €

Elise Fontenaille, Lili et la louve

Elise Fontenaille, Lili et la louve

Quelque part dans une haute vallée pyrénéenne. La maman de Lili est bergère ; son papa, guide de haute montagne. La fillette partage ses secrets avec sa chienne Neige… mais aussi avec les autres animaux de la vallée, car elle a le don de comprendre leur langage. Alors, quand l’ourse Caramellle lui confie qu’elle a vu une louve sortir du bois, c’est le branle-bas de combat ! Même si cette louve est bien maigre et bien fatiguée. Une fable animalière un peu « écolo-bobo » mais vraiment délicieuse, qui donnera envie de monter dans les alpages goûter à certains petits fromages de brebis ! Si la louve n’a pas tout croqué…

Dès 6 ans

Elise Fontenaille, Lili et la louve, illustrations d’Alice Bohl, Grasset Jeunesse, 2017, 32 p., 14,90 €

Clara Corman, Légumes de saison

Clara Corman, Légumes de saison

« Les petits pois se cachent dans une gousse », « un cornichon est un bébé concombre »… Et le chou rouge, la betterave, le maïs, la carotte, comment se présentent-ils ? Sous leur meilleur jour, rutilants de couleurs et de bonne humeur ! Ils ont même un petit camarade tout nouveau dans la cour : le « radis red meat », ou radis pastèque, venu de Chine. Un album cartonné avec des rabats, pour nommer les légumes du potager – ou du panier. Frais à croquer !

Dès 3 ans

Clara Corman, Légumes de saison, Amaterra, 2017, 34 p. cartonnées, 12,50 €
Du même auteur, dans la même collection : Clara Corman, Fruits de saison, 2017, 34 p. cartonnées, 12,50 €

Fanny Dreyer, La Poya

Fanny Dreyer, La Poya

Chaque printemps, dans bien des montagnes — quand les fleurs se font belles, « il est temps de partir à l’alpage ». C’est la transhumance qui, en Suisse et dans les vallées frontalières, se nomme la poya. Quel cérémonial ! Autour du cou des colliers brodés auxquels sont accrochées les plus grosses sonnailles, des fleurs sur le front, dans une impeccable file indienne, les vaches montent, montent et montent encore, zig-zag, zig-zag… Elles sont accompagnées de quelques mules pour les bagages, de quelques chiens et surtout, des vachers, les armaillis, coiffés de leur drôle de bonnet rond. Un joyeux petit bonhomme monte pour la première fois et nous raconte les péripéties de cette poya. Il est un peu inquiet de quitter Maman et le village… Les pieds lui chauffent… Voulez-vous savoir la longueur du chemin ? Je ne vous dirai que celle des 17 pages qui se déplient en un long accordéon – elle est d’environ 2,70 m ! Au revers de cette première face, les trois mois passés à faire le fromage, ponctués de la musique des cors, de la visite de quelques chamois – et de beaux rêves. Puis vient la désalpe – tiens, « ma chemise est un peu courte ce matin ! ». Les dessins, inspirés des poyas peintes devant certaines maisons suisses, sont charmants, vifs et colorés, très actuels dans leur attachement à la tradition. Car la poya, en Suisse, est une « tradition vivante » répertoriée comme telle. A lire en écoutant, au choix, le très émouvant « Adyu mon bi payi » ou le célébrissime « Ranz des vaches » pour trois cors des Alpes.

Dès 6 ans – ou avant de partir pour une belle randonnée

Fanny Dreyer, La Poya, La Joie de Lire, 2017, 34 pages en accordéon, 18 €

Fabian Lenk, Attaques à Pompéi

Fabian Lenk, Attaques à Pompéi

« L’homme à la hache se dissimula derrière un tronc d’arbre pour observer Aurelius et ses ouvriers. Architectes, géomètres, tailleurs de pierre et charpentiers s’affairaient comme des fourmis. Le colosse ricana intérieurement. Bientôt, très bientôt, tout allait changer. » Car cet homme de l’ombre a un terrible projet : empêcher la réparation de l’aqueduc qui apporte son eau à Pompéi, voire empoisonner son eau et demander une rançon, une énorme rançon… C’est sans compter sur l’énergie et l’astuce des jumeaux Caius et Marius, les fils du directeur des travaux. Divers indices (pas toujours faciles à voir) invitent les lecteurs à aider les jeunes Romains dans leur enquête. Les dernières pages apportent un complément d’informations sur la vie à Pompéi avant l’éruption du Vésuve du 24 août 79.

Dès 9 ans

Fabian Lenk, Attaques à Pompéi, illustrations d’Anne Wöstheinrich, Hatier Jeunesse, coll. « Histoire et Mystères », 2017, 128 p., 6,30 € — Traduit de l’allemand.
Du même auteur, dans la même collection :
Fabian Lenk, Malédiction sur la cathédrale, illustrations d’Anne Wöstheinrich, Hatier Jeunesse, coll. « Histoire et Mystères », 2017, 128 p., 6,30 € — Traduit de l’allemand.

Émilie Vast, Abeille et Épeire

Émilie Vast, Abeille et Épeire

« Abeille est travailleuse. Elle butine le nectar et collecte le pollen des fleurs. Pendant ses allers-retours à la ruche, elle ne peut s’empêcher d’observer la drôle de danse d’Épeire. » Et quand, par mégarde, elle se prend les pattes dans la toile, c’est l’occasion toute trouvée pour nos deux commères de faire connaissance. Si Épeire travaille juste pour elle, Abeille explique qu’elle « travaille pour la ruche » et nous en explique le fonctionnement. Et toutes deux de s’inquiéter des insecticides employés par nous, les humains. Un parti pris donc très écologique pour cette fable animalière, qui aidera aussi les enfants à ne plus avoir peur ni de la « bêbête qui pique » ni de l’araignée… Ajoutez à cela le trait subtil d’Emilie Vast et ses aplats de couleurs mates, le beau papier des éditions MeMo, et nous voilà comblés. Pour feuilleter l’album, c’est ici.

Dès 4 ans

Émilie Vast, Abeille et Épeire, MeMo, 2017, 32 p., 13 €

Jenni Desmond, La Baleine bleue

Jenni Desmond, La Baleine bleue

« La baleine bleue, mammifère d’une taille et d’une force gigantesques, est la plus grande créature vivante de la planète. » En effet, les records ne cessent de tomber : 30 m de longueur, un cœur de 600 kg, une bouche qui pourrait contenir plus de 50 personnes, un poids équivalent à celui de 55 hippopotames, un petit baleineau qui boit plus de 200 l de lait par jour… Autant de notions qui ne seront plus aussi difficiles à appréhender après la lecture de cet album qui propose des comparaisons pleines d’humour. Ainsi, 30 m, soit donc la taille de la baleine, « c’est la longueur d’un camion, d’un tractopelle, d’un bateau, d’une voiture, d’un vélo, d’une moto, d’une camionnette et d’un tracteur mis bout à bout », et bien sûr, dessinés pleine page. Un humour qui n’exclut en rien le sérieux : toutes les données sont exactes, et aident à mieux connaître ce cétacé que nous n’aurons, hélas, guère l’occasion de rencontrer au bout de la jetée.

Dès 7 ans

Jenni Desmond, La Baleine bleue, Les Éditions des Éléphants, coll. « Documenta », 2017, 42 p., 14 € — Traduit de l’anglais.