Marie-Joséphine Strich, La Comtesse de Ségur : un destin romanesque

Marie-Joséphine Strich, La Comtesse de Ségur : un destin romanesque

« Les deux épisodes qui ont choqué votre correcteur sont ‘historiques’, avec la variante que ce n’était pas une belle-mère mais une mère qui élevait ainsi sa fille et que j’aurais pu en citer d’autres plus cruels encore. Je renvoie donc à l’impression l’épreuve, revue, endommagée et diminuée et j’attends les suivantes dans l’humble attitude d’un ballon crevé. » Cet auteur indigné, qui envoie cette missive à son éditeur – Hachette, rien de moins – en mars 1858 n’est autre que la Comtesse de Ségur, née Rostopchine. La fameuse abominable belle-mère, c’est bien entendu Mme Fichini, la marâtre absolue.
Marie-Joséphine Strich raconte ici avec beaucoup de brio la vie fascinante de Sophie de Ségur, dont l’activité tardive d’écrivain a occulté une existence des plus romanesques. Nous la suivons d’abord dans la Russie de 1799 à 1817 ; puis à Paris, où la jeune Sophie épouse un neveu de l’aide de camp de Napoléon ; enfin aux Nouettes, son domaine normand, où viendront s’ébattre des fillettes prénommées Camille, Madeleine et Marguerite. Grand-mère en dentelles ou femme moderne ? A coup sûr un véritable écrivain, pionnière de la littérature de jeunesse.

Pour adultes

Marie-Joséphine Strich, La Comtesse de Ségur : un destin romanesque, Via Romana, 2015, 134 p., 16 €

Fabien Clavel et Annette Marnat, Chevaliers de la Table ronde

Fabien Clavel et Annette Marnat, Chevaliers de la Table ronde

« Elevé par la Dame du Lac, Lancelot est sans conteste le meilleur des chevaliers de la Table ronde. Il ne possède qu’un unique défaut : son amour interdit pour Guenièvre, l’épouse d’Arthur. C’est ce qui l’empêche d’atteindre la perfection et donc d’accomplir la plus difficile des quêtes : celle du Graal. » A ce rapide portrait du chevalier, succèdent une brève « fiche » précisant notamment son surnom, ses faits d’armes ou le lieu de sa naissance. Après une courte anecdote, quelques pages sont consacrées à l’histoire de l’enlèvement de Guenièvre et à ses aventures au pays de Gorre.
En douze portraits, ce carnet présente les héros principaux de la geste arthurienne : Arthur, Merlin, Keu, Viviane, Gauvain, Lancelot, Guenièvre, Perceval, Morgane, Galaad, Mordret et Tristan. Dragons et pièges maléfiques, amours licites ou interdits… Un beau voyage entre Brocéliande et Tintagel.

Dès 12 ans

Fabien Clavel et Annette Marnat, Chevaliers de la Table ronde, Fleurus, coll. « Mon carnet de mythes et légendes », 2015, 95 p., 9,95 €

L’aventure à Terre-Neuve, les héros de la grande pêche témoignent

L’aventure à Terre-Neuve, les héros de la grande pêche témoignent

« Sur la place de l’église, après la messe, je savais trouver le dimanche matin des marins et des Capitaines. Je me jetais à l’eau :
— Avez-vous besoin d’un mousse ?
— Pourquoi me demandes-tu cela ?
— J’ai bientôt quinze ans, je voudrais partir à Terre-Neuve !
— Tu n’es pas bien grand ! As-tu déjà travaillé ? »
Après quelques refus, René, gamin de Cancale, trouve à s’embarquer pour la campagne de pêche de 1922. Sur le Fleur de Lys, un trois-mâts qui l’ « emmènerait sur la mer jolie ». Jolie ? Pas vraiment… A force de courage et de travail, l’orphelin deviendra capitaine.
Cette vie d’aventure, de grands vents, de brumes tenaces, de cales pleines de morue, à bord des voiliers comme des doris, il l’a partagée avec Pierre, Louis ou Guillaume, qui, tour à tour, racontent leur vie sur les bancs de Terre-Neuve. Des héros bien malgré eux, mais fiers, simples et dignes.

Dès 12 ans, adolescents, adultes

L’aventure à Terre-Neuve, les héros de la grande pêche témoignent, présenté par Dominique Le Brun avec une préface de Loïc Josse, Bibliomnibus, Coll. « Aventure », 2015, 202 p., 11 €

Dorothée de Monfreid, Dodo

Dorothée de Monfreid, Dodo

« Micha, tu dors ?
Il ronfle hyper fort, Popov…
Chut ! Ne réveille pas les autres ! »
Dans le dortoir, deux fois quatre lits s’étagent sur des pages cartonnées tout en hauteur. Micha, Pedro, Omar, Zaza, Nono et Kaki tentent de trouver le sommeil, mais Popov ronfle à qui mieux mieux. Au fil des pages, les lumières se rallument, les doudous glissent hors des couettes, chiens et chats changent de place, chuchotent – ou pas… et Popov continue à ronfler ! A lire ou relire à la veille de faire dormir cousins et cousines dans la chambre « des enfants » ou sous la tente. Eclats de rire assurés !

Dès 3 ans

Dorothée de Monfreid, Dodo, L’Ecole des Loisirs, 2014, 24 p. cartonnées, 12 €

Véronique Massenot et Peggy Nille, Le Vieux Tigre et le Petit Renard

Véronique Massenot et Peggy Nille, Le Vieux Tigre et le Petit Renard

Dans une belle forêt de pins, au cœur de la Chine, « un vieux tigre s’en va chasser ». Mais voilà… Dans la même forêt de Chine, « vit un petit renard roux. Et ce matin, il sort pressé de son terrier ». A l’avantage de qui va tourner leur rencontre, museau à museau, à la source du ruisseau ? Qui peut donc se dire le roi des animaux ? Une ruse de Renard, digne cousin du goupil des fabliaux médiévaux. Un album plein de couleurs et de vitalité.

Dès 4 ans

Véronique Massenot et Peggy Nille, Le Vieux Tigre et le Petit Renard, L’Elan Vert, 2015, 32 p., 12,20 €