Anne Crausaz, Et le soir quand la nuit tombe — Et matin quand le jour se lève

Anne Crausaz, Et le soir quand la nuit tombe — Et matin quand le jour se lève

Le soir ? « C’est l’heure… les chouettes apprennent aux bébés à voler sans bruit ». Et le matin ? Eh bien, là encore, « c’est l’heure… les petites chouettes sont fatiguées mais elles savent presque voler. » Tout comme les hérissons, les fouines et les blaireaux, les chouettes vivent la nuit. Les poules et les enfants, eux, vivent le jour – du moins espère-t-on qu’ils dorment la nuit ! Les grands à‑plats de couleur d’Anne Crausaz plairont aux petits. Humour, tendresse et légèreté : deux albums « jumeaux » plein de charme et de poésie. Il sera difficile de lire l’un sans l’autre !

Avant 3 ans

Anne Crausaz, Et le soir quand la nuit tombe, MeMo, 2015, 16 p. cartonnées, 9,50 €
Anne Crausaz, Et matin quand le jour se lève, MeMo, 2015, 16 p. cartonnées, 9,50 €

Julien Baer, Beau et Bon

Julien Baer, Beau et Bon

« C’est beau une vache / C’est bon le lait. » En effet, la vache est superbe, qui nous regarde de ses grands yeux humides. Et ce verre de lait bu à la paille, quel régal ! Parmi les autres paires : « C’est beau un cochon / C’est bon le saucisson », ou « « C’est beau un arbre / C’est bon de lire un livre ». Un soupçon d’impertinence sied parfaitement à cet album de photos – ici, le pain vole en plein ciel. Quant au vin qui suit le « c’est beau le raisin », « c’est bon, mais pas trop ! ». Comme quoi la musique mène à tout, surtout quand l’œil chuchote à l’oreille que notre monde est beau.

Dès 3 ans

Julien Baer, Beau et Bon, Hélium, 2015, 14,90 €

La Bretagne des enfants

La Bretagne des enfants

Donemat e Breizh ! Bienvenue en Bretagne ! Malo (11 ans) et Solenn (9 ans), deux charmantes frimousses dorées aux embruns, conduisent le jeune lecteur à la découverte de leur province : des alignements de Carnac aux maisons à colombages, de la fontaine de Barenton aux peintres de Pont-Aven, la Bretagne ne manque pas de trésors ! Pour se restaurer après la promenade, quelle recette cuisineront les enfants ? Celle du far breton ou celle du kouign-amann ? 64 pages de jeux et d’informations pour découvrir la Bretagne et sa culture.

Dès 8 ans

La Bretagne des enfants, collectif, Editions Bonhomme de chemin, 64 p., 9,90 €

Eliacer Cansino, Le Mystère Velasquez

Eliacer Cansino, Le Mystère Velasquez

Le maître « s’enfermait jour et nuit dans son atelier, se livrant à d’intenses séances de travail […]. José Nieto s’attacha à le seconder, en échange de quoi, à ma grande surprise, Velásquez lui promit qu’il figurerait sur le tableau. […] Le roi et la reine vinrent lui rendre visite et ils furent d’abord déconcertés par l’intention de don Diego de les placer dans le miroir, au fond de la salle ». Cette représentation de Philippe IV et de Marie-Anne d’Autriche est aujourd’hui une des plus célèbres qui soit, tout comme le tableau lui-même, ces Ménines de la cour d’Espagne.
Le héros de ce roman n’est autre que le nain Nicolás Pertusato (env. 1635 ‑1710). Arrivé dès l’âge de 7 ans à Madrid, il sut, par son habileté, se concilier les grâces des Grands, mais surtout celles du peintre. C’est donc lui que nous voyons tout à droite du tableau, vêtu d’un pourpoint rouge, et qui, du pied, agace le chien.
Ce roman complexe, très bien traduit, est autant un roman d’apprentissage qu’une réflexion sur l’art. Avec une pointe de fantastique – qui est en effet le personnage qui, dans l’ombre, semble ne pas écouter la dame de compagnie de l’Infante ? Un simple « garde du corps » ? Pas sûr…
Un seul regret : la couverture du livre ne montre pas le tableau dans son entier ; et sa reproduction, en page 159, est en noir et blanc, ce qui nuit à sa lisibilité.

Dès 12 ans

Eliacer Cansino, Le Mystère Velasquez, traduction d’Isabelle Gugnon, Bayard Jeunesse, 2015, 163 p., 12,90 €

Philippe Bornet, L’Evangile selon saint Métro

Philippe Bornet, L’Evangile selon saint Métro

Chaque 3 janvier, Paris fête sa sainte patronne, Geneviève (vers 422 – 512), dont la statue due au ciseau de Paul Landowski se dresse, hiératique sur le pont de la Tournelle. Et pourtant, seule une modeste église du XVIIIe arrondissement, Sainte-Geneviève des Grandes Carrières, porte son nom. Laquelle est desservie par la station de métro « Porte de Saint-Ouen ». Toutes ces informations, ainsi qu’une vie de sainte Geneviève, ont été collationnées dans ce petit guide des saints de Paris.
Car l’auteur, en bon Parisien, a cherché à faire coïncider la carte du Ciel avec un plan de métro. En résulte, station après station, une évocation de plus de trois cents saints passés un jour ou l’autre par Paris. Quelques itinéraires permettent aussi de se promener sur les traces de saint Denis, de saint Louis ou d’Ignace de Loyola. La présentation très sobre de ce guide en fait une lecture d’adulte, mais il permettra de préparer de passionnantes visites familiales dans Paris – avec juste un ou deux tickets de métro.

Dès 12 ans et pour les adultes

Philippe Bornet, L’Evangile selon saint Métro, Guide des saints de Paris, avec une préface de Mgr Eric de Moulins Beaufort, Via Romana, 2015, 408 p., 19 €