Fabienne Burckel, Il n’y avait jamais eu autant de neige à Noël

Fabienne Burckel, Il n’y avait jamais eu autant de neige à Noël

« 23 décembre. J’ai passé la journée seule. Cette année, Martin arrive le 24, la veille de Noël. D’habitude, il est là dès le début des vacances. » Alors, quand la neige se met à tomber… toutes les émotions de l’attente vont dérouler avec une intense subtilité.
En exergue de cet album – et c’est si rare ! – une belle citation du « Balcon en forêt » de Julien Gracq. C’est dire que la (fausse ?) simplicité du texte cache une grande maîtrise de la langue et permet de créer une ambiance assez déroutante pour une veille de Noël pas comme les autres. Le format « album » n’est pas réservé aux tout-petits, loin s’en faut : ici, Fabienne Burckel mêle avec grand talent texte et illustrations.

Dès 10 ans

Fabienne Burckel, Il n’y avait jamais eu autant de neige à Noël, Sarbacane, 2013, 32 p., 16 €

Adam Lehrhaupt, Défense d’ouvrir ce livre !

Adam Lehrhaupt, Défense d’ouvrir ce livre !

« Peut-être que tu devrais reposer ce livre. Tu ne veux pas laisser sortir les singes, si ? » Stop ! Danger ! Attention ! Va-t-en ! Au fil des pages, toujours averti des risques encourus, le petit lecteur va libérer singes, lémuriens, toucan, alligator – autant de calamités qui vont envahir le livre, jusqu’au gag final. Un second degré plein d’un humour ravageur ! Pour vous en convaincre, une animation en anglais et en musique, au pays des naughty monkeys.

Dès 4 ans

Adam Lehrhaupt, Défense d’ouvrir ce livre !, illustrations de Matthew Forsythe, Hélium, 2013, 36 p., 13,90 €

Thomas Müller, Une année avec les moineaux

Thomas Müller, Une année avec les moineaux

« La poitrine gonflée de fierté, le moineau mâle chante à qui veut l’entendre sa grande découverte : un nichoir vide dans la cour. » Mais son ancien propriétaire, un étourneau sansonnet de belle taille, ne veut rien savoir et chasse le squatteur. Peu importe, il construira son nid sous la tuile manquante du toit. Un nid qui a l’heur de plaire à madame moineau. Et ce qui est valable pour les princesses l’est aussi pour les moineaux : nos tourtereaux se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ! Un documentaire animalier très bien illustré.

Dès 5 ans

Thomas Müller, Une année avec les moineaux, traduit de l’allemand par Emilie Fline, Petite Plume de Carotte, 2013, 30 p., 14 €
Pour mémoire :
Thomas Müller, Une année avec les hirondelles, traduit de l’allemand par Emilie Fline, Petite Plume de Carotte, 2013, 30 p., 14 €

Lors de la refonte du blog en avril 2018, ces ouvrages n’étaient plus disponibles.

Inès de Chantérac, Les bons petits diables de Séraphine

Inès de Chantérac, Les bons petits diables de Séraphine

« Ophélie : Prisca ? Elle est malade. Une affreuse varicelle multicolore, avec des boutons rouges, bleus, verts, jaunes, violets… Je vais la remplacer !
Séraphine : Ophélie, es-tu sûre de dire la vérité ? La varicelle multicolore, cela n’existe pas ! »
Et notre Ophélie d’avouer bientôt, fort penaude, qu’elle voulait être demoiselle d’honneur au mariage de Séraphine à la place de la petite Prisca.
Apprendre les rudiments du savoir-vivre, ce n’est simple ni pour Ophélie, la biquette coquette, ni pour Cabotin, le babouin malin – pas plus que pour nos enfants. Mais Séraphine, la maîtresse d’école, a plus d’un tour dans son sac pour faire comprendre que l’on ne doit ni voler, ni mentir, pour trouver la bonne idée qui fera plaisir…
Ces quatorze petites saynètes illustrées avec humour, pourquoi ne pas les mettre en scène avec des marionnettes ? Vous ferez le bonheur de l’auteur-illustrateur, Inès de Chantérac, elle-même marionnettiste !

De 5 à 10 ans

Inès de Chantérac, Les bons petits diables de Séraphine, mon 1er manuel de savoir-vivre, Pierre Téqui éditeur, 2013, 32 p., 8,90 €

Maurice Genevoix, Ceux de 14

Maurice Genevoix, Ceux de 14

« Debout tout le monde ! Debout ! Allons, debout !
Je secoue le caporal qui dort près de moi. D’un bout à l’autre de la section, c’est un long bruit de paille froissée ; puis des baïonnettes tintent, des culasses cliquettent. » Quelques lignes, prises au hasard dans cet énorme volume. Au jour le jour, le jeune sous-officier Genevoix a tracé le portrait de ses hommes, brossé les paysages environnants, tenté de faire comprendre à « ceux de l’arrière » ce qu’étaient les tranchées, les combats, les attentes, les souffrances, mais aussi les quelques instants de gaîté et l’immense camaraderie qui a permis de tenir… « Sous Verdun », « Nuits de guerre », « La Boue », « Les Éparges » : ces quatre récits sont suivis, dans cette réédition, de notes et de précisions bien utiles.
Un livre monument, non pas par le nombre de pages, mais par la mémoire des morts qu’il honore dans une langue simple et belle.

Adolescents

Maurice Genevoix, Ceux de 14, Flammarion, 2013, 953 p., 25 €.