Dernières mises en ligne

Shahar Kober, J’apprends à faire mes lacets

Voilà un livre bien pratique pour apprendre un geste quotidien – enfin, pas pour les porteurs de baskets à scratchs, mais pour les jeunes élégantes et pour les scouts montagnards : oui, faire ses lacets est un jeu d’enfants ! Un lacet bleu, un lacet jaune et des modèles pour tout savoir des nœuds, des oreilles de lapin, des boucles classiques et des doubles nœuds : outils et explications éviteront bien des crises aux parents… Avec une chaussure en 3D, à monter pour s’entraîner.

Dès 5 ans

Shahar Kober, J’apprends à faire mes lacets, Kimane, 2021, 10 p. cartonnées, 11,95 € — Imprimé en Chine

Nicole Colas des Francs, De l’aube à la nuit

« Sur la côte, un grand bâtiment isolé projette de la lumière. Le reconnais-tu ? Comme un gardien, il veille sur la mer. » Mais, quand l’aube arrive, « le phare éteint sa lumière lentement. Vois-tu tout ce qui s’éveille à ce moment ? » Observe le bord de mer pour découvrir le cycle du jour et de la nuit et des marées. Grâce au jeu des découpes dans les pages cartonnées, des éléments apparaissent, d’autres disparaissent… Bateaux, oiseaux, coquillages…

Tout-petits

Nicole Colas des Francs, De l’aube à la nuit, Piccolia, 2022, 18 p. cartonnées, 11,50 € — Imprimé en Chine

Lisa Voisard, Arborama

Voici un livre qui nous vient de Suisse. Et quel est l’arbre emblématique des montagnes suisses, si ce n’est l’arole ? mais comment le reconnaître au milieu des sapins, des mélèzes, des pins sylvestres et autres conifères ? « Il suffit de regarder ses aiguilles : elles sont fines et regroupées par cinq. Ses cônes sont aussi un indice précieux, grâce à leur magnifique couleur bleu-violet. » J’ajouterai le parfum inimitable de son bois ! Dans Arborama, vous découvrirez 30 portraits d’arbres que vous pouvez trouver autour de chez vous : dans les villes, les parcs et jardins, en montagne ou en forêt. Chaque portrait est accompagné, sur quatre pages, d’illustrations réalistes, d’un guide d’observation détaillé (feuilles, fleurs, écorce) et d’une foule d’autres informations utiles. Enfin, un chapitre supplémentaire vous dévoile tous les secrets du monde des arbres : comment respirent-ils, se reproduisent-ils, communiquent-ils entre eux ?

Dès 8 ans

Lisa Voisard, Arborama, Découvre et observe le monde fabuleux des arbres, Helvetiq, 2021, 208 p., 24,90 € — Imprimé en Lettonie

Anne-Sophie Chauvet, Les quatre aventuriers, Mystère au bord du Nil

« Regarde : je t’ai apporté la copie d’un vase pour que tu te rendes compte à quel point le travail est bien fait. Même pour un expert, il est difficile de faire la différence avec un authentique ! » Mais comme le dit si bien le jeune Louis, « oncle Thibault, c’est un mélange de Sherlock Holmes et de James Bond ». C’est pourquoi le directeur du musée du Caire, après avoir découvert que de nombreuses antiquités ont été remplacées par de vulgaires copies, a appelé oncle Thibault à la rescousse ! Voilà donc Louis, Xavier, Isabelle et Marguerite partis enquêter en Égypte. Leur témérité va-t-elle suffire pour retrouver la trace du fabuleux trésor de Toutânkhamon ? Cette enquête palpitante fera visiter aux jeunes lecteurs une Egypte étonnante, entre souks et églises coptes, chantiers de fouilles, thé à la menthe et courses poursuites – sans oublier l’apprentissage des hiéroglyphes, bien sûr !
Pour ce 7e tome des Quatre Aventuriers, Anne-Sophie Chauvet n’a pas lésiné sur les rebondissements, dans un scénario riche en surprises et en émotions.

Dès 8 ans

Anne-Sophie Chauvet, Les quatre aventuriers, Mystère au bord du Nil (tome 7), Ed Emmanuel Jeunesse, 2022, 150 p., 10,90 € — Imprimé en France

Fabrice Colin, Le Roi et l’Enfant

« Gaspard s’était toujours imaginé chevalier. Mais c’était un rêve qu’il gardait enfoui au plus profond de lui. Il n’était qu’un modeste palefrenier, un orphelin sauvé par les bontés du Roi. » Gaspard, 10 ans, a tout de même la chance de vivre dans un Moyen-Age légendaire, auprès de chevaux somptueusement dessinés — portraiturés, disons le mot – par le crayon d’Eloïse Scherrer.
Un matin, le Roi lui-même entra dans les écuries.
« Mon garçon.
Gaspard sursauta. Le Roi ! Le vieux Roi en personne se tenait là, avec ses sourcils en broussaille et son épée plus lourde que la pierre.
— Sire…, murmura l’enfant en posant un genou à terre.
Le monarque lui fit signe de se relever.
— Nous partons en voyage. »
Nous voilà (discrètement ?) montés en croupe derrière Gaspard pour un extraordinaire voyage ! Pourvu qu’Henry, son ami crapaud, et Odile, sa cigogne tutélaire, nous tolèrent tout au long de cette chevauchée initiatique ! Le conte parlera aussi aux plus grands avec ses évocations des paradis perdus et retrouvés, par son approche de la mort et de la transmission des valeurs. Une réussite à saluer, servie par les superbes illustrations d’Eloïse Scherrer – qui, d’un grand sourire, vous dédicace son album d’un délicieux petit cheval ! N’hésitez pas à la rencontrer au gré de ses signatures

Dès 6 ans

Fabrice Colin, Le Roi et l’Enfant, illustrations d’Eloïse Scherrer, Sarbacane, 2021, 48 p., 16,90 € — Imprimé en France

Je révise avec toi, en vacances

« Nomme les grandes batailles de Clovis… », « combien y a‑t‑il de kilomètres entre Brest et Strasbourg ? », « souligne en rouge les propositions subordonnées relatives »…
Cette année, forte des succès de ses vidéos historiques, l’équipe de « Je révise avec toi » a décidé d’aller un cran plus loin en proposant un cahier de vacances recouvrant tout le programme de CM1CM2 en histoire, géographie et français.
Exigeant et divertissant, articulé autour de 17 thèmes, il permettra aux enfants de se rafraichir la mémoire avant de reprendre le chemin des cours… Des Gaulois à Napoléon, des villes aux montagnes, du présent au passé simple, voici 17 séances d’environ une demie heure chacune, parfaites pour le « temps calme » de la journée. Des QR codes donnent accès aux vidéos historiques. Attention, les corrigés sont en fin de cahier : pratique pour les adultes, mais aussi pour d’éventuelles auto-corrections – je n’ai pas parlé de triche !
Depuis deux ans, l’équipe de « Je révise avec toi » s’attelle en effet à transmettre aux jeunes générations les rudiments de l’histoire de France. A travers des vidéos courtes et percutantes, ce sont tous les chapitres les plus passionnants de notre passé qui défilent, afin de faire connaître et aimer l’histoire de notre pays aux enfants de 9 à 12 ans.

Dès 9 ans

Je révise avec toi, en vacances, 2022, 52 p., 5,95 € — à commander sur le site : Boutique — Je révise avec toi (humanite‑s.fr)

Anouck Boisrobert et Louis Rigaud, Lou là-haut

« Je m’appelle Lou et, depuis que je suis toute petite, je rêve de toi. Est-ce ton nom qui te rend si proche ou tes grands yeux dorés comme les miens ? Aujourd’hui est un grand jour, je boucle mon sac pour enfin partir à ta rencontre. » Nous allons suivre Lou dans une belle randonnée en montagne, des alpages fleuris jusqu’aux neiges éternelles, à travers 5 doubles pages d’un superbe pop-up dont Anouck Boisrobert et Louis Rigaud expliquent ici la conception. « Pop-up » ? On peut aussi dire « livre animé narratif », et celui-ci raconte une belle histoire. Qui verra le loup ?

Dès 6 ans

Anouck Boisrobert et Louis Rigaud, Lou là-haut, Hélium, 2021, 5 doubles pages pop-up, 18,90 € — Imprimé en Chine

Naturagency, Mâles et Femelles

Le taureau et la vache sur fond d’alpage, la guenon et le gorille dans la forêt, la louve et le loup en hiver, le coq et… les poules, la hase et le lièvre… autant de photos animalières sur le thème des « papas » et des « mamans » animaux dont les noms ne sont pas toujours simples. Certains se ressemblent, d’autres pas. Toutes les images, œuvres de grands photographes animaliers, ont été choisies pour leur intérêt à la fois graphique, affectif et informatif, tout en privilégiant la diversité des plans et des animaux (où les espèces faciles à identifier côtoient les espèces rares), des tailles (de la girafe à l’abeille) ou des biotopes.

Tout-petits

Naturagency, Mâles et Femelles, La Martinière Jeunesse, 2022, 46 p. cartonnées, 11,90 € — Imprimé en Pologne

Roger Frison-Roche, Premier de cordée

« Oncle, dites-moi, si c’était ?
— Tais-toi, gamin, tais-toi. Je sais ce que tu penses… Hélas ! Tout est possible dans notre métier, mais que ton père soit tombé aux Drus, ça, non ! Il les a faits plus de trente fois… Un autre, peut-être, mais pas lui ! »
Pierre, « le garçon à Jean des Moussoux » ne tardera pas à apprendre la terrible nouvelle : c’est bien « son père, Jean Servettaz […] considéré comme le meilleur des guides de la nouvelle génération » qui est tombé ce jour-là. Cette journée va décider du destin du jeune Pierre : il ne sera pas hôtelier mais reprendra le flambeau. Mais, quand il s’agit de retrouver le corps de son père, voilà que le vertige s’invite…
Alors, bien sûr, on cherchera aujourd’hui des vaches dans Courmayeur, les sacs de guide « taillés dans ce solide cuir du Valais » sont depuis longtemps au musée, les piolets ont autant raccourci que les glaciers, l’hélico a le plus souvent remplacé les caravanes de secours, mais le plus important demeure : cette fascination des hommes pour la haute montagne. Et des Ravanat, entendez des Ravanel, il y en a toujours dans le massif, pour soutenir les « monchus » dans leurs efforts et leur faire découvrir la magie des sommets.
Un grand classique de la littérature de montagne, souvent réédité depuis 1946.

Dès 12 ans

Roger Frison-Roche, Premier de cordée, Flammarion Jeunesse, Père Castor, 2022, 448 p, 8,20 €

Carole Trébor, Maroussia, celle qui sauva la forêt

Carole Trébor, Maroussia, celle qui sauva la forêt

Maroussia et sa grand-mère vivent dans une modeste isba, « entre la plaine infinie et la forêt dense », protégées par les esprits de la forêt à qui elles ne manquent pas de déposer des offrandes « dans la clairière sacrée, au pied du grand chêne », car les traditions païennes restent bien ancrées dans ce village perdu. Jusqu’au jour où, sur ordre du tsar Nicolas II, le village se voit destiné à être détruit pour laisser passer la ligne du Transsibérien. Si les sujets du tsar ne peuvent rien contre une telle décision, le petit peuple magique de la forêt, lui, n’a pas dit son dernier mot ! Qui donc va faire en sorte que le jeune Alexeï, le fils du gouverneur, se perde dans la forêt, se cache dans l’arbre qui pleure et soit sauvé par Maroussia ? Et qu’obtiendra-t-elle en récompense ? Carole Trébor, qui a vécu plusieurs années en Russie, s’est inspirée de la culture russe traditionnelle et de la mythologie slave pour inventer ce conte dont les personnages croisent aussi la grande Histoire. Le grand format de l’album permet à Daniel Egneus de déployer tout son talent : les couleurs traditionnelles si vives et si dansantes des costumes slaves ont fort à faire face au grand loup noir et au tout aussi noir monstre Bouka !

Dès 7 ans, mais aussi pour les plus grands

Carole Trébor, Maroussia, celle qui sauva la forêt, illustrations de Daniel Egneus, Little Urban, 2021, 40 p., 19,90 € — Imprimé en Belgique

Nicolas Lubin, Alexandre le Grand, l’enfance d’un conquérant

Nicolas Lubin, Alexandre le Grand, l’enfance d’un conquérant

Alexandre le Grand (356 — 323 av. J.-C.) reste, par-delà les siècles, un héros comme l’Histoire en a peu vu. Mais quelle fut sa jeunesse ? Son père, le roi Philippe de Macédoine, lui a donné les meilleurs maîtres. Au gymnase, Alexandre s’entraîne au javelot et à la lutte. A la chasse, son oncle le confronte à un loup. Quand il faut étudier l’Iliade et l’Odyssée, c’est au grand philosophe Aristote que son père le confie.
Mais cela suffit-il pour avoir le courage de dompter un cheval aussi fougueux que Bucéphale ou pour se faire aimer de ses soldats ?
En 338 av. J.-C, la bataille de Chéronée marque, pour Alexandre, le début de quinze années d’aventures et de conquêtes qui le mèneront au bout de la terre, en des lieux encore inconnus des Grecs. C’est ainsi que, malgré son jeune âge, Alexandre de Macédoine bâtira l’un des plus grands empires qui aient jamais existé. Lui qui craignait de ne pas avoir un destin suffisamment glorieux deviendra l’un des personnages les plus connus et les plus admirés de toute l’histoire de l’Europe.
En fin de volume, pour en savoir plus : un glossaire, une frise chronologique et une carte.

Dès 6 ans

Nicolas Lubin, Alexandre le Grand, l’enfance d’un conquérant, illustrations de Maureen Minervois, Éditions de la Nouvelle Librairie, 2021, 28 p., 9,90 € — Imprimé en France

Robert Louis Stevenson, L’Ile au Trésor

Robert Louis Stevenson, L’Ile au Trésor

« “Grand arbre, contrefort de la Longue-Vue ; point de direction N‑N.-E. quart N.
Ile du Squelette, E‑S. ‑E. quart E.
Dix pieds.
Les lingots d’argent sont dans la cache nord. Elle se trouve dans la direction du mamelon est, à dix brasses au sud du rocher noir qui lui fait face.
on trouvera sans peine les armes, dans la dune de sable, à l’extrémité N. du cap de la baie nord, direction E. quart N.
J. E. ”
Rien d’autre ; mais tout laconique qu’il était, et pour moi incompréhensible, ce document remplit de joie le chevalier et le docteur Livesey. »
Et vous ? Seriez-vous prêt à tout quitter pour tenter de retrouver ces lingots ?
L’Ile au Trésor n’a pas fini d’enthousiasmer ni les lecteurs ni les illustrateurs ! Eloïse Ogier en offre une interprétation colorée et dynamique qui réjouira tous les apprentis coureurs des mers. Ce texte classique en grand format (36 X 25 cm), fera un superbe cadeau.

Dès 12 ans

Robert Louis Stevenson, L’Ile au Trésor, illustrations d’Eloïse Oger, Marmaille et Cie Editions, 20 € — Traduit de l’anglais par Théo Varlet.