Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

Nos amis les animaux

Jane Ormes, Cache-cache ! Forêt

« Voici maman renarde. Et voilà papa renard. Qui se cache juste derrière ? » Soulevons le petit Volet… « 3 renardeaux ! ». Au fil des pages, voici les ours, les lapins et les cerfs. Les petits seront attirés par les couleurs vives et les silhouettes très lisibles des animaux comme des arbres de la forêt, traités de manière naïve, assez seventies par Jane Ormes.

Tout-petits

Jane Ormes, Cache-cache ! Forêt, Père Castor, coll. « Cache-cache ! », 2020, 12 p. avec rabats, 10 €

Adeline Ruel, Les oiseaux de mon jardin

« La mésange mange des insectes en été et des graines en hiver. Elle aime faire son nid dans les nichoirs des jardins. » Voici le portrait de la mésange charbonnière, avec sa tête et son poitrail noirs, et celui de la mésange bleue, chapeautée de ce joli bleu, avec son masque noir. Cet album présente, avec des dessins très précis, le moineau, la mésange, la tourterelle, la pie et l’hirondelle. Sont-ils tous venus dans votre jardin ? L’hirondelle aussi ? Alors, c’est le printemps ! Cessez de les nourrir mais n’oubliez pas de les abreuver par temps sec.

Dès 3 ans

Adeline Ruel, Les oiseaux de mon jardin, Flammarion, Père Castor, 2020, 12 p., 9,50 €

Daniel Frost, La mystérieuse baleine

« Loin, très loin dans le Grand Nord, Nils et Anna s’installent autour du feu pour écouter leur père leur raconter une histoire. Celle d’une baleine gigantesque qui errait jadis dans les eaux environnantes… » Et si cette baleine, Nils allait à sa recherche ? Tout seul. Le voilà qui met son kayak à l’eau. Quand soudain, Anna jaillit du kayak comme un diable de sa boîte. Joueuse, bavarde, impatiente, la fillette ne facilite pas la navigation. Jusqu’à ce qu’elle se retrouve isolée sur un tout petit morceau de banquise… Qui viendra à son secours ? « Un grand cœur généreux, aussi gros qu’un bateau », la fameuse baleine, bien sûr ! Bien emmitouflés, Nils en rouge et Anna en jaune, les enfants naviguent dans une superbe palette de bleus, d’orangés et de blancs qui donneraient presque envie de prolonger l’hiver.

Dès 4 ans

Daniel Frost, La mystérieuse baleine, 2020, L’École des Loisirs, 36 p., 13 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Italie.

Jean-Marc Rochette, Le Loup

Une haute vallée des Écrins. Un berger. Son troupeau. Une louve et son petit. Une nuit de pleine lune. Soudain, un coup de feu. Quelques jours plus tard, au village, Gaspard avoue. Cette louve, cette bête magnifique, « reine ou pas, je lui ai mis une cartouche ». Parce que voir « des brebis et des agneaux les tripes à l’air. Du sang de partout », entendre des hurlements, supporter la puanteur des charognes, il n’en peut plus. De mois en mois, d’hivers en étés, le louveteau va devenir un superbe loup blanc. Une étrange relation se noue alors entre l’animal sauvage et l’homme – ensauvagé, mais armé. Les estives, les vallons, la haute montagne, les bergers comme les gardes du parc, Jean-Marc Rochette, qui vit dans la vallée du Vénéon, les connaît, les aime et les dépeint avec une rare justesse. Mais il connaît aussi le conflit qui empoisonne la vie locale : peut-on, ou non, vivre avec le loup ? « Un problème métaphysique », qui justifie la fiction par laquelle se termine son récit en images. Quelle forme doivent prendre nos relations avec le monde sauvage ? C’est le thème d’une longue postface signée Baptiste Morizot, auteur de l’ouvrage Les diplomates. Cohabiter avec les loups sur une autre carte du vivant, où le philosophe explore la possibilité de relations pacifiées entre les hommes et les autres vivants.

Adolescents

Jean-Marc Rochette, Le Loup, Casterman, 2019, 112 p., 18 € — Mise en couleur par Isabelle Merlet. Postface de Baptiste Morizot

Elodie Balandras, Un nouveau printemps pour Pépé Ours

« Comme chaque printemps, Petite Ourse se rend chez son Pépé Ours. » Elle rêve d’escalade, de courses de brouette, de saute-fourmis… Mais ce qu’elle préfère, c’est aller tremper le bout de sa patte dans le miel. En effet, Pépé n’a pas son pareil pour décrocher les ruches sauvages ! Enfin, il l’avait, car, ce printemps, Pépé Ours se traîne… Mais Petite Ourse a grandi, et leur duo va se révéler tout aussi efficace. Un joli conte sur la relation entre deux âges complices, délicieusement mis en couleurs par Elodie Balandras.

Dès 4 ans

Elodie Balandras, Un nouveau printemps pour Pépé Ours, Didier Jeunesse, 2020, 36 p., 13, 90 € — Imprimé en France

Soon-Mi Hong, Le cadeau de minuit

« Jour et Nuit ont cinq enfants : Aurore, Matin, Midi, Soir et Minuit. » Lesquels ressemblent à de joyeux petits lapins ! Quand Grand-Mère Temps les réveillent pour leur faire des cadeaux, que va-t-elle leur offrir ? Aurore, Matin, Midi et Soir, tour à tour, s’émerveillent et nous émerveillent à la découverte de leur « surprise ». Mais où se cache le cadeau de Minuit ? Un conte coréen tout en douceur, pour apprendre que, dans une fratrie, que chacun reçoit sa part – et doit s’en réjouir sans jalouser les autres.

Dès 3 ans

Soon-Mi Hong, Le cadeau de minuit, Editions de l’Elan vert, 2020, 40 p., 13,90 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine.

Alice Quillardet, Une vie de chouette

« Lorsque la nuit tombe, au milieu des forêts,
de mystérieux oiseaux se mettent à chanter. HOU HOU HOU HOU !
Petite boule de plumes marron et blanches,
Grands yeux tout ronds, bec crochu.
Voici la chouette ! »
Où vit-elle ? Que mange-t-elle ? Comment naissent les bébés chouettes ? Alice Quillardet dessine ici son premier album consacré à un oiseau nocturne. Ouvrons grands les yeux ! Au clair de la lune, d’arbre en arbre, quel plaisir de suivre cette famille de chouettes !

Dès 4 ans

Alice Quillardet, Une vie de chouette, Editions du Ricochet, 2020,  12 €- Imprimé en Pologne

Anna Walker, Lottie & Walter

« Lottie avait un secret. […] Lottie était la seule à savoir qu’un requin se cachait au fond de la piscine. » Et chaque samedi, Lottie avait mal au ventre et restait assise au bord du bassin. Jusqu’au jour où apparut Walter, « très occupé à chantonner Oumbelli dou, loumbelli la, loupiii lou ! ». Longues moustaches, belles défenses, est-il sorti « De l’autre côté du miroir » de Lewis Carroll, ce sympathique morse joueur ? Toujours est-il que notre Lottie, un beau samedi, sauta… de l’autre côté de l’eau. Bravo, Lottie !

Dès 4 ans

Anna Walker, Lottie & Walter, Kaléidoscope, 2020, 48 p., 13,50 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Italie

Oulya Setti, Un petit air de liberté

« Je vis dans des montagnes où l’on nous dit qu’il ne faut pas sortir seul car elles regorgent d’ours affamés. » Brrr… Mais, « ce Noël-là, j’avais reçu comme cadeau une magnifique mésange », qui, parfois, sortait de sa cage pour voleter devant la fenêtre. Jusqu’au jour où passa un ours qui « restait là, telle une statue, immobile, à regarder la mésange ». La suite de l’histoire vous racontera ce qu’il en fut de ces trois-là, l’enfant, la mésange et l’ours. Les dessins très fins d’Oreli Gouel dans une gamme de bleus et de bruns, plongent dans un rêve très doux – idéal en lecture du soir.

Dès 3 ans

Oulya Setti, Un petit air de liberté, illustrations d’Oreli Gouel, Editions Bilboquet, coll. « Les messagers », 2019, 32 p., 14,50 € — Imprimé dans l’Union Européenne

Christine Henkel, Regarde et découvre dans les champs

Difficile de se motiver pour enfiler des bottes, mettre un bonnet et aller patauger au bord du ruisseau ? Et pourquoi ne pas aller chatouiller la grenouille verte ou lancer des graines (surtout pas du pain) aux colverts ? Bientôt éphémères et libellules vont se réveiller… Mieux qu’un simple imagier, cet album cartonné met en situation plantes et animaux, dans des paysages riches en détails. Idéal pour apprendre à les nommer mais aussi pour les retrouver dans la nature – enfin, « dans leur écosystème préservé ». Alors, on les enfile, ces bottes et ce « pantalon de boue » ?

Dès 3 ans

Christine Henkel, Regarde et découvre dans les champs, Chantecler, coll. « Eveil », 2020, 16 p. cartonnées, 10,95 € — Traduit de l’allemand. Imprimé en Chine.
Dans la même collection : Regarde et découvre dans les bois, Chantecler, coll. « Eveil », 2020, 16 p. cartonnées, 10,95 € — Traduit de l’allemand. Imprimé en Chine

May Angeli, L’Ours et le Canard

Le Canard, tombé « le bec en l’air dans un fatras de branchages », en est sorti par l’Ours, un vieil Ours édenté et bienveillant. Nos deux compères deviennent inséparables, jusqu’au jour où le Canard s’envole pour des horizons lointains. Et notre Ours de dépérir au creux de sa tanière. « Je ne reverrai peut-être jamais le Canard. C’est la vie, comme on dit pour les choses tristes. Et il s’endormit pour le long hiver. » Mais, au premier soleil du printemps, de qui sont ces coin-coin qui le tirent de sa somnolence ? Les bois gravés et colorés de May Angeli racontent cette belle histoire d’amitié en totale connivence avec ses héros et la nature qui les entoure – un vrai plaisir que de voir la joie revenir dans les yeux de l’Ours ! « Ils s’assirent côte à côte. J’ai tant de choses à te raconter… commença le Canard. Non, d’abord toi ! »

Dès 3 ans

May Angeli, L’Ours et le Canard, Les Editions des Eléphants, 2019, 32 p., 14 € — Imprimé en Slovaquie

Rosemary Shojaie, Tout seul ?

Nico, le petit renard roux, a bien de la chance : du printemps à l’automne, il pêche avec Ava, la loutre, écoute les histoires d’Olive, le raton laveur, ou crapahute dans la forêt avec Linus, le blaireau. Mais quand arrive la neige, il est le seul à rester éveillé. Le seul ? Pas si sûr ! Sur cette trame toute simple, Rosemary Shojaie raconte une belle histoire d’amitié et de complicité. Ses couleurs très douces invitent à la suivre dans ces sous-bois féériques, tout de bruns, de roux, de beiges… et de blancs, où il faut ouvrir l’œil pour aider Nico le renard. Parfait en lecture du soir pour faire de beaux rêves.

Avant 3 ans

Rosemary Shojaie, Tout seul ?, Didier Jeunesse, 2020, 40 p., 12,50 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en France.