Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

Contes, légendes et fééries

Agnès Domergue, La balade de Koïshi

« Un seul grain de riz peut donner une rizière. D’une rizière et du soleil levant, Koïshi est né. » Un petit grain de riz encore vert qui va faire « ses premiers pas de printemps » et, tout en pointillés, nous inviter à le suivre sur le chemin des saisons : une fleur, un canard, des giboulées de printemps – mais voici l’été et sa randonnée se poursuit, passant des orangés flamboyants aux teintes plus douces de l’automne, où l’ourse rejoint sa caverne, puis à l’hiver – brrr, que la neige est froide pour notre vieux grain de riz, prêt à s’endormir sous terre… Difficile de savoir qui est la plus poète des deux : Agnès Domergue pour son texte tout en finesse, ou Cécile Hudrisier, pour ses aquarelles légères, très japonisantes, dont les détails raffinés attireront l’œil des petits ? Le livre, monté en accordéon, incite à relier cet hiver au printemps et… à recommencer. N’hésitez pas à déployer cet immense leporello et à le parcourir à plat ventre – rien de mieux pour étonner les petits lecteurs !

Dès 3 ans

Agnès Domergue, La balade de Koïshi, illustrations de Cécile Hudrisier, Grasset Jeunesse, 2019, 68 p., 20 € — Imprimé en Chine

Angélique Villeneuve, Paisible

« Ester aimerait qu’on lui fiche la paix », mais, ce soir, la maison résonne du bruit des invités. « Il y a trop de bruit, ici, de mouvement. Pas assez de silence et pas assez de doux. Ça cogne, ça donne mal à la tête. » La solution ? Monter s’isoler dans sa chambre, puis… grimper « branche après branche », jusqu’à tutoyer les nuages. Que vont lui apprendre les habitants de cet arbre fabuleux, oiseaux, lémuriens, papillons ? Que « la paix, peut-être, n’habite qu’au bord du ciel ».
Ayant retrouvé la paix intérieure, Ester va, tout doucement, revenir chez elle où l’attend son nounours. Les mots tendres et justes d’Angélique Villeneuve vibrent sous le pinceau mutin d’Anna Griot, dont les gouaches illuminent la nuit d’Ester, dans une alternance de tons bleus et orangés.

Dès 5 ans

Angélique Villeneuve, Paisible, illustrations d’Anna Griot, Sarbacane, 2018, 40 p., 15,50 € — Imprimé en France

Fleur Oury, Dimanche

Ce dimanche, Clémentine et ses parents vont déjeuner chez Mamie. Quoi de plus normal ? Et quoi de plus normal, quand on s’ennuie, d’aller au jardin et de passer par un trou de la haie ? Après un passage dans un roncier, la demoiselle rencontre un petit humain. Car Clémentine est une petite renarde sur deux pattes qui vit dans un monde identique au nôtre ! Après quelques instants de timidité partagée, les deux enfants se lancent dans des jeux de plus en plus improbables, jusqu’à « voler » avec des ailes de fougères. Quand Clémentine repasse la haie pour retrouver les siens, ce n’est pas sans accrocher des épines de ronces à ses vêtements. Tiens, tiens, mais pourquoi Grand-Mère avait-elle, elle aussi, ce matin, des épines de ronces sur sa robe à l’arrivée de Clémentine ?

Dès 5 ans

Fleur Oury, Dimanche, Ed. Les Fourmis Rouges, 2019, 40 p., 15,50 € — Imprimé en Italie
Du même auteur : Premier Matin, Ed. Les Fourmis Rouges, 2015, 40 p., 14 €

Anne Ferrier, Arthur, l’enfance d’un roi

« Arthur n’était qu’un bébé quand mon ami, l’enchanteur Merlin, l’emmena dans la forêt. Il devait y rencontrer un grand seigneur de notre royaume. Il lui confia l’enfant.
— Elève-le comme ton propre fils, dit-il au seigneur. Et toi, Lug, fidèle oiseau, veille sur lui. Un grand destin l’attend. » C’est donc Lug, « le plus malin des corbeaux de Bretagne », qui va nous raconter les enfances d’Arthur : ses premiers jeux, le fameux tournoi lors duquel il arrache l’épée Excalibur du rocher, ses premiers exploits, la rencontre avec Guenièvre et la première assemblée de la Table ronde… Le corbeau Lug tient très bien son rôle, un œil toujours fixé sur son protégé et partageant ses aventures avec Merlin, Keu ou Léodagan. Christelle Le Guen a opté pour des illustrations très dynamiques, aux couleurs chaleureuses – et termine par une parodie réjouissante de la Tapisserie de Bayeux.

Dès 5 ans

Anne Ferrier, Arthur, l’enfance d’un roi, illustrations de Christelle Le Guen, Ed Locus Solus, 2019, 32 p., 11,90 € — Imprimé en France – Cet album avait été édité en 2011 aux éditions Millefeuille.
Chez le même éditeur :
Anne Ferrier, Merlin, l’enfance d’un enchanteur, illustrations de Christelle Le Guen, Ed Locus Solus, 2019, 32 p., 11,90 €
Anne Ferrier, Morgane, l’enfance d’une magicienne, illustrations de Christelle Le Guen, Ed Locus Solus, 2019, 32 p., 11,90 €

Lisa Jane Gillespie, Habille… Les mythes grecs

Elle porte un plastron de métal sur sa robe, un casque sur ses longs cheveux, une lance à la main et une chouette sur l’épaule… Elle, c’est Athéna, « la déesse de la guerre et de la sagesse. Pendant les batailles, les guerriers grecs s’en remettent à elle. Si elle considère qu’un guerrier le mérite, elle le protège, dans les combats comme dans les quêtes dangereuses ». Après une visite du Mont Olympe, les petites mains iront aussi habiller Apollon, Artémis, Dédale, Persée ou le roi Midas. Et s’ils collent des oreilles d’âne à Icare, ce ne sera pas définitif, les 220 autocollants sont repositionnables.

Dès 6 ans

Lisa Jane Gillespie, Habille… Les mythes grecs, Usborne, coll. « Habille… », 2019, 24 p., 6,50 € — Traduit de l’anglais.

Blackcrane, L’Elan ewenki

« Les Ewenkis vivent traditionnellement de l’élevage de rennes et de la chasse dans de vastes forêts, au cœur des montagnes du massif du Grand Khingan », en Mongolie Intérieure. Quand Guéli Shenké, un habile chasseur, « gracie » un jeune faon d’élan, il ne sait pas que l’animal orphelin va s’attacher à lui. Au fur et à mesure que l’animal, nommé Xiao Han, grandit, la cohabitation devient de plus en plus difficile – et parfois cocasse. Mais Guéli Shenké vieillit lui aussi. Il quitte le campement d’éleveurs pour un village de la vallée et voilà notre élan enfermé dans un enclos. Troisième épisode : un beau jour, « il est temps de rendre l’élan à la forêt », ce qui signifie aussi que Guéli Shenké doit renoncer au monde… Blackcrane, célèbre auteur chinois, chante ici la nature de sa terre d’origine, la Mongolie-Intérieure. L’illustratrice chinoise Jiu Er donne une dimension mythologique à cet immense élan. Quant àGuéli Shenké, il a parfois pour nous des attitudes de Dersou Ouzala, grand chasseur sibérien de légende.

Dès 7 ans

Blackcrane, L’Elan ewenki, illustrations de Jiu Er, Rue du Monde, 2019, 64 p., 18,50 € — Adapté du chinois par Laurana Serres-Giardi.

Gaya Wisniewski, Chnourka

Où vont donc Mirko le jeune chat, Zachary le petit chien et Emile la grue, dans ce traîneau tiré par Tomek le bison ? Pourquoi bravent-ils la tempête de neige qui s’est abattue sur la forêt ? Pour rejoindre « une maison endormie dans la neige, gelée et couverte de glace. La maison de Chnourka. […] Collés à la vitre de la véranda, les quatre amis observaient une petite forme emmitouflée dans une grosse couverture en laine. Un bonnet rouge en dépassait. Mirko tambourina au carreau.
— Chut ! Je pensais la réveiller plus doucement, dit Zachary. Tu sais, le monde des rêves est un lieu fragile ».
Que d’aventures attendent les cinq amis dans cet hiver finissant ! Ils s’émerveilleront aussi de l’arrivée du printemps.
Chnourka et ses amis vivent dans un pays voisin de celui des Moumines, gentiment onirique et plein de belles intentions. Et chez vous, le printemps est-il bien arrivé ?

Dès 5 ans

Gaya Wisniewski, Chnourka, MeMo, 2019, 56 p., 16 € — Imprimé en Europe

Marianne Dubuc, Le Chemin de la montagne

« Madame Blaireau est très vieille » — mais ça ne compte pas ! Tous les dimanches, elle part en promenade jusqu’au sommet du Pain de sucre. Et que ne trouve-t-elle pas en chemin ! D’abord, une foule de bricoles – « bout de faïence, caillou tout doux, nid de pinson abandonné », qu’elle dispose joliment sur son étagère. Un beau jour, elle rencontre Lulu, un chaton pas très sûr de lui, à qui elle apprend « à écouter son cœur » avant de faire ses choix, choix bien nécessaires pour atteindre ensemble le sommet – « le sommet du monde ». Madame Blaireau serait-elle philosophe ?
La typographie aidera les jeunes lecteurs à déchiffrer ses aventures, Marianne Dubuc ayant choisi une écriture script sans fioritures. L’auteur, québécoise, a reçu pour cet album le Prix du Gouverneur Général du Canada.

Dès 4 ans

Marianne Dubuc, Le Chemin de la montagne, Saltimbanque Editions, 2019, 80 p., 13,90 € — Imprimé en Italie.

Pierre Delye, La Petite Poule Rousse et Rusé Renard Roux

Une paire de ciseaux pointus, des aiguilles effilées, des bobines de fils colorés – voilà les trésors de la Petite Poule Rousse ! Chaque jour, elle recoud les boutons, raccommode culottes et chemises. Mais qui guette, « bien caché derrière un buisson » ? Un Rusé Renard Roux, le ventre creux et la langue pendante… Cette histoire a de nombreuses variantes, avec ou sans tourterelle, coq ou canard. Les dessins un peu « vintage » concoctés par Cécile Hudrisier font rebondir la narration de Pierre Delye, conteur gourmand de ces histoires de toujours, qu’il assaisonne à sa sauce. Mmm… mais à quelle sauce rêve-t-il donc, Rusé Renard Roux pour déguster la Petite Poule Rousse ? Se laissera-t-elle manger sans réagir ? Rien de moins sûr !

Dès 3 ans

Pierre Delye, La Petite Poule Rousse et Rusé Renard Roux, illustrations de Cécile Hudrisier, Didier Jeunesse, 2019, 36 p., 12,90 € — Imprimé en France

Alain Paraillous, Cosette

« Il était une fois, voilà très longtemps, une petite fille de sept ans qui s’appelait Cosette. Sa maman, Fantine, l’avait laissée en pension chez un couple d’aubergistes, les Thénardier, pour pourvoir aller travailler dans une usine. » Vouée aux tâches les plus fatigantes, mal nourrie et mal vêtue, Cosette est l’image même du malheur fait enfant. Mais voilà qu’une main se saisit de son seau – une main forte, énergique, protectrice : celle de Jean Valjean ! Victor Hugo, ce grand-père si proche de ses petits-enfants, aurait-il réécrit pour eux le récit des Misérables ? Nous n’en savons rien, mais il est fort probable qu’il aurait validé ce grand texte mis à hauteur d’enfant par Alain Paraillous. L’épopée devient ici conte de fées, avec des illustrations en noir, gris et ocre et délivre une belle leçon de courage et de résilience – pour employer un terme à la mode.

Dès 6 ans, puis à lire tout seul

Alain Paraillous, Cosette, illustrations de Marie Paruit, Amaterra, coll. « Les grands textes à hauteur d’enfant », 2013, 48 p., 7,50 €

Françoise Rachmuhl, Héroïnes et héros de la mythologie grecque

« Quand Atalante naquit, son père, Iasos, roi d’Arcadie, se mit en colère. Il aurait voulu un garçon, qui aurait pu devenir un guerrier ou un chasseur célèbre. » Il alla même jusqu’à abandonner le nourrisson « sur les pentes boisées d’une montagne » ; par chance, Artémis passait par là, qui confia la petite fille à une ourse, puis à un groupe de chasseurs. Atalante excella à la chasse et à la course, et prit même part à l’expédition des Argonautes. A son retour, lors d’une chasse au sanglier, le jeune Méléagre tomba amoureux de la jeune fille. A quel prix devait-il la conquérir…
Atalante est moins connue qu’Hélène, la belle Hélène qui causa, bien malgré elle, la guerre de Troie. Sa légende est ici contée avec celles de Jason, de Thésée, d’Hélène et d’Achille : cinq figures mythiques, cinq destins héroïques.
Les illustrations de Charlotte Gastaut accompagnent un texte écrit dans une langue accessible qui, tout en évitant les anecdotes un peu scabreuses, ne dénature en rien le fonds mythologique. Et puis, les armes d’Achille comme les pommes d’or sont vraiment dorées !

Dès 7 ans

Françoise Rachmuhl, Héroïnes et héros de la mythologie grecque, illustrations de Charlotte Gastaut, Flammarion Père Castor, 2019, 96 p., 10 € — Réédition dans un nouveau format de l’édition de 2016 – Imprimé en Italie.
Dans la même collection (format plus grand) : Françoise Rachmuhl, Dieux et Déesses de la mythologie grecque, illustrations de Charlotte Gastaut, Flammarion, Père Castor, 2013, 64 p., 15 €

Anne-Marie Chapouton, La grosse noix

« Un jour, comme ça, tout d’un coup, quelque chose dégringole, roule, roule, roule… et s’arrête au milieu du chemin. » Une énorme noix, une noix gigantesque ! Tour à tour, l’écureuil, le lapin, le singe et l’ours tentent mille stratagèmes pour l’ouvrir – mais les gourmands ne sont pas très malins. Jusqu’à ce que la pie « frappe sur la noix trois petits coups de bec : Toc toc toc ! Alors… on voit quelque chose bouger. » Ce quelque chose est en fait… quelqu’un, un petit ver qui habite dans la noix. Et il n’y vit pas seul ! Un conte malicieux, rythmé, au langage savoureux un tantinet décalé (« nom d’une peste ! », « que je vous l’escagasse »…), pour une fin très morale.
Après avoir suivi une formation d’Arts Appliqués à Nîmes, Crescence Bouvarel, DMA (diplôme des métiers d’art) en poche, a travaillé chez un imprimeur taille-doucier avant de se consacrer à l’édition jeunesse. Ses animaux très expressifs feront rire les petits coquins !

Dès 4 ans

Anne-Marie Chapouton, La grosse noix, illustrations de Crescence Bouvarel, Père Castor, 2019, 32 p., 5,25 € — Réédition du conte paru en 1990 ; nouvelles illustrations. Imprimé en République tchèque.