Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

De 8 à 9 ans

Marcel Aymé, L’Eléphant

Il pleut tant et tant que Delphine et Marinette décident de « jouer à l’arche de Noé ». Les parents partis, comme souvent, chez l’oncle Alfred, elles font entrer dans la cuisine tous les animaux de la ferme. Mais, qui va jouer l’éléphant ? Voilà une petite poule blanche bien décidée à endosser le rôle… Et par la fantaisie de Marcel Aymé, maître es formules magiques, la poule devient vraiment un éléphant. Un énorme éléphant…
Il revenait bien sûr aux Editions des Eléphants de rééditer ce Conte bleu du Chat Perché écrit en 1941 – et qui n’a pas pris une ride. D’autant plus qu’il est illustré des bois colorés et pleins d’humour de May Angeli, à qui nous devions déjà Les Boîtes de peinture .

Dès 8 ans

Marcel Aymé, L’Eléphant, illustrations de May Angeli, Editions des Eléphants, 2019, 48 p., 16,50 €

Hélo-Ita, L’atelier Déco de Noël

Les flocons de neige, vous les préférez brodés ou parfumés à la cannelle ? Avec de la feutrine, commence-t-on par découper des sapins ou suspensions pour le « vrai » sapin ? Sur le thème de Noël, Hélo-Ita, graphiste, illustratrice et bricoleuse hors-pair, propose dans cet album dix idées originales et faciles à réaliser pour des petites mains, avec de nombreuses variantes. Un bon complément à son Atelier biscuits !

Dès 5 ans

Hélo-Ita, L’atelier Déco de Noël, Mango Jeunesse, coll. « Les après-midi créatifs », 2019, 56 p., 11,95 €
Du même auteur, dans la même collection : L’atelier gâteaux de Noël, Mango, 2019, 56 p., 11,95 €

Sabina Radeva, Sur l’Origine des espèces de Charles Darwin

« Darwin fit le tour du monde à bord du HMS Beagle, pour visiter des terres merveilleuses, étudier les animaux et recueillir des fossiles. » Au fil de ses voyages et de ses découvertes, il élabora sa théorie de l’évolution. Son ouvrage le plus important, « De l’Origine des espèces », fit grand bruit à sa parution en 1859. Imaginez-vous ! Nous autres humains aurions des ancêtres communs avec les singes ? La vieille Angleterre n’a pas trouvé cela très net ! Sabina Radeva, scientifique de formation, raconte et illustre cette aventure de la pensée avec force anecdotes et citations. Un album très frais, qui invite avec humour au voyage et à la réflexion.

Dès 6 ans

Sabina Radeva, Sur l’Origine des espèces de Charles Darwin, adaptation et illustration par Sabina Radeva, Hélium, 2019, 64 p., 16,90 €  — Imprimé en Chine. Traduit de l’anglais

Isabelle Simler, D’après nature

De l’Abeille à l’inévitable mais si sympathique Zèbre, Isabelle Simler dessine un alphabet « d’après nature », dans tous les sens du terme. Esquisses, dessins, croquis permettent d’approcher au plus près des plumes et des fourrures, des écailles et des pétales. Voici l’Okapi, « lointain cousin de la girafe, farouche et solitaire », les Méduses, « apparues il y a près de 650 millions d’années », ou la Chauve-souris, « qui se repère en captant l’écho des ultrasons ». Et du côté des fleurs ? Celle que je préfère est la si délicate Ipomée bleue ! Une vision aussi scientifique que poétique de la nature, une magnifique leçon de dessin. A vos crayons !

Dès 6 ans

Isabelle Simler, D’après nature, Editions Courtes et Longues, 2019, 96 p., 22 € — Imprimé en Belgique

Lydéric Landry, Le cartable d’Ollie

Pour son anniversaire, Ollie reçoit un cartable de sa marraine. Une de ces vieilles mallettes dont mêmes les docteurs ne se servent plus ! Qu’il est moche ! Et pourtant, sa maman la persuade de l’utiliser une fois, rien qu’une fois… Ses camarades se moquent de la fillette, et voilà qu’il se passe des trucs bizarres, lors de cette journée d’école… Un premier roman idéal pour ceux qui commencent à lire tous seuls.

Dès 7 ans

Lydéric Landry, Le cartable d’Ollie, Editions Liber Invictus, 2019, 46 p., 4 € — Imprimé en Pologne. A commander ici.

Celia Godkin, L’île du loup, fable écologique

« Il était une fois une île. C’était une île avec des arbres et de l’herbe, et toutes sortes d’animaux. […] Certains mangeaient de l’herbe et des plantes ; certains mangeaient des insectes ; certains mangeaient d’autres animaux. » Et tout allait bien pour tout le monde, y compris pour une famille de loups. Mais voilà que les louveteaux, curieux et joueurs, montent sur un radeau, appellent leurs parents à l’aide, bref, s’échappent de l’île. Plus de loups sur l’île. Plus de prédateurs. La chaîne alimentaire est rompue et tout va de mal en pis, pour les souris comme pour les renards, pour les lapins comme pour les arbres, écorcés par les cervidés… Dans le monde réel, il faut plus d’un an pour que les déséquilibres deviennent fatals à un écosystème, d’où le terme de « fable ». Une fable dont les humains sont absents, alors que le loup, dans nos contrées, se rapproche des troupeaux, au grand dam des bergers. Professeur, zoologue et illustratrice botanique, Celia Godkin s’est inspirée d’une histoire vraie, qui a vu les élans ravager l’île Royale du lac Supérieur, aux États-Unis, avant le retour d’une meute de loups. Les illustrations de cet album sont aussi poétiques que documentaires, avec de superbes crayonnés aux couleurs naturelles.

Dès 8 ans

Celia Godkin, L’île du loup, fable écologique, L’Ecole des Loisirs, col l. « Archimède », 2012, 45 p., 12,70 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en France.

Laurent Bègue, Louis, un soldat Poilu, le jour du 11 novembre 1918

Laurent Bègue, Louis, un soldat Poilu, le jour du 11 novembre 1918

« Il était une fois, Louis, un jeune paysan de 26 ans, un jour d’automne 1918. Quatre ans plus tôt, il avait été arraché à sa terre natale par la mobilisation du 2 août 1914. […] Avec son uniforme bleu horizon, son casque d’acier sur la tête, son fusil à l’épaule, marchant dans les tranchées boueuses, la barbe naissante, on le surnommait « le Poilu », comme tous ses autres compagnons d’armes… » Quatre ans de guerre… quatre ans pendant lesquels sa femme Jeanne avait tenu la ferme, vaille que vaille. Mais « ce matin du 11 novembre semblait différent des autres. L’assaut tardait à être donné. Louis était en première ligne. […] Et puis le coup de sifflet strident du lieutenant donna l’ordre d’avancer. Louis et ses compagnons sortirent des tranchées, le coeur serré.

C’est alors que le son d’un clairon retentit. La sonnerie était inhabituelle, mais de plus en plus forte : c’était celle du cessez-le-feu ! […] Au loin, les cloches des églises se mirent à sonner à toute volée sans plus s’arrêter. » Le cessez-le-feu, l’armistice, la démobilisation, puis les médailles, les commémorations, les premiers monuments aux morts : Laurent Bègue fait ici un travail de passeur aussi sensible que documenté, servi par les sobres illustrations de Patrick Le Borgne.

Et de préciser, à l’adresse de ses jeunes lecteurs : « Tu es sans doute l’arrière-arrière petit enfant d’un Poilu. Tu es sûrement passé devant un monument sans y prêter attention. Maintenant que tu connais son histoire, le regarderas-tu autrement ? Liras-tu les noms et les âges inscrits dessus ? Peut-être reconnaîtras-tu un nom identique au tien ? »

Dès 8 ans

Laurent Bègue, Louis, un soldat Poilu, le jour du 11 novembre 1918, illustrations de Patrick Le Borgne, Editions Belize, coll. « Il était une fois », 2017, 32 p., 9,50 €

Emmanuelle Houssais, Mon petit monde

Fusobacterium, Neisseria, Salmonella, Prevotella… Drôles de noms pour de drôles d’êtres vivants, ces bactéries « si petites qu’il faut un microscope pour les observer. » Des bactéries qui vivent partout, y compris dans notre corps. Comme l’explique Emmanuelle Houssais, « pour elles, tu es un univers à toi tout seul ! 100 mille milliards de bactéries vivent en toi, c’est plus que tes cellules, et plus que d’étoiles dans notre galaxie ». L’éditeur a fait le pari, pour raconter l’infiniment petit, d’un album aux dimensions imposantes (30,5 x 30,5 cm). Ce format permet à l’artiste de nous combler avec de superbes illustrations naturalistes : enfants et libellules, mésanges et coquelicots, bébé au sein de sa maman alternent avec des pages ou des bactéries vues au microscope cavalent dans un intestin ou courent à la surface de la peau – et même pas beurk !

Dès 6 ans

Emmanuelle Houssais, Mon petit monde, Editions du Ricochet, 2019, 16 € — Imprimé en Italie

Amélie Laffaiteur, Une promenade en Europe : 15 villes à découvrir

Pour le goûter, préfères-tu déguster un yaourt au miel, un langos, ou des pasteis de nata ? Selon ton choix, tu iras visiter Athènes, Budapest ou Lisbonne ! Mais tu auras aussi admiré le Parthénon, tu te seras baigné aux thermes, ou tu auras gravi les collines dans le tram 28. De Saint-Pétersbourg à Barcelone, de Dublin à Athènes, cet album permet de faire connaissance avec quinze belles villes européennes. Le principe ? Une pleine vue sur la page de droite et un imagier avec des faits et anecdotes sur la page de gauche. Des dessins très frais, plein de charmants petits détails, dus au pinceau d’Amélie. On attend impatiemment une suite à ce beau voyage !

Dès 6 ans

Amélie Laffaiteur, Une promenade en Europe : 15 villes à découvrir, Larousse Jeunesse, 2019, 48 p., 14,95 € — Imprimé en Espagne

Flore Vesco, 226 bébés

Le vieux Bert, allumettier et célibataire de son état, pensait couler une retraite tranquille mais, pas de chance, « sa maisonnette était située sous un couloir aérien très fréquenté », non par des avions, mais par des cigognes. Lesquelles ont la mauvaise habitude de laisser parfois tomber des nouveau-nés de leur baluchon dans son jardin. « Et c’est ainsi que Bert se retrouva avec 226 bambins sur les bras. » Avec une seule idée, s’en débarrasser au plus vite, la « compagnie 6gogne » refusant de les reprendre. Son assureur ayant répondu que « l’arrivée d’un bébé dans un foyer n’est pas considérée comme un sinistre », Monsieur Bert va parcourir la contrée avec un chargement des plus braillards. L’occasion de rencontrer au fil des pages les héros de contes de fées : de Barbe Bleue à Raiponce, leur destin en sera singulièrement modifié.
Flore Vesco a‑t‑elle croisé la route de Pierre Gripari et de sa Patrouille du conte ? Elle revient ici avec sa créativité, sa gouaille et son insolence coutumières, talents partagés avec une « couvée de jeunes lecteurs » qui, dans le cadre du « Feuilleton des Incos », ont la chance de pénétrer dans les coulisses de la création littéraire et de la fabrication d’un livre.

Dès 8 ans

Flore Vesco, 226 bébés, Didier Jeunesse, 2019, 96 p., 12 € — Imprimé en France

Pierre Coran, Giselle, le ballet d’Adolphe Adam

« Dans une vallée de Germanie riche en vignes et en châteaux, vivait une paysanne prénommée Giselle », ainsi débutent le conte et le célèbre ballet d’Adolphe Adam. Une si jolie paysanne qu’elle fait battre le cœur du garde-chasse Hilarion mais aussi celui d’un villageois « qui se faisait appeler Loys ». Quand est levé le mystère de ce beau Loys, c’est le drame… Un drame d’amour, symbole de la danse romantique : quelle danseuse étoile n’a jamais rêvé d’incarner Giselle ? Giselle, non seulement va mourir d’amour, mais elle va être accueillie par la reine des Wilis. De bien étranges créatures, ces fiancées mortes avant le jour de leurs noces…
Ce livre-disque réunit une superbe équipe : le texte de Pierre Coran est lu par la voix envoûtante de Natalie Dessay. Il est illustré par le pinceau coloré d’Olivier Desvaux – si coloré qu’on se croirait plus en Provence qu’en Courlande ! Enfin, les morceaux choisis par Marc Dumont sont interprétés par l’orchestre symphonique de Londres sous la baguette du chef d’orchestre Anatole Fistourali : fête paysanne, valses, musiques de chasse…
Un superbe cadeau à écouter et réécouter – et pas seulement pour les ballerines en herbe !

Dès 6 ans

Pierre Coran, Giselle, le ballet d’Adolphe Adam, illustrations d’Olivier Desvaux, voix de Natalie Dessay, Didier Jeunesse, 2019, 48 p. + 1 CD, 23,80 € — Imprimé en Italie. Un code permet d’écouter l’album en ligne.

Les petits explorateurs, Rome

« Chaque pierre du Forum porte les traces de douze siècles d’histoire et, tout près, tu peux gravir le Palatin, la plus connue des collines de Rome. » Parce que le Forum est le cœur de la Rome antique et que ses ruines sont fascinantes ! Et qui étaient les Vestales qui « deviennent prêtresses dès l’âge de 10 ans » ? En tant que gardiennes du feu sacré, elles ne pouvaient pas se marier mais bénéficiaient de places d’honneur aux spectacles. Ou préfères-tu admirer les mosaïques de Sainte-Marie-Majeure ? Après les visites, que dirais-tu d’une assiette de fettucine ? En attendant d’être servi, tu pourras jouer aux nombreux quizz, pêle-mêle et autres devinettes proposés dans ce petit guide Michelin consacré à Rome.

Dès 8 ans

Les petits explorateurs, Rome, Editions Quelle histoire, Guide Michelin, 2016, 88 p., 9,90 € — Imprimé en France