Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

De 6 à 7 ans

Davide Cali et Sébastien Mourrain, Top Car

« Depuis longtemps, Jacques a toujours la même auto. C’est une petite voiture pas belle, pas rapide, mais pas mal quand même, non ? Elle est facile à garer et elle le conduit où il veut. […]
Mais la numéro 1 des voitures, la voici : la Vénus. C’est la plus belle, la plus rapide, la préférée des jolies filles. »
Oui, mais… mais comment l’obtenir quand on n’en a pas les moyens ? Notre ami Jacques, après avoir fait le tour de solutions plus ou moins avouables, va se résoudre à une activité stupide et peu rémunératrice qui va dévorer non seulement tout son temps libre mais aussi son libre arbitre. Les 99 999 pez enfin en poche, bien vite dépensés, il repart au volant de la Vénus —  et découvre illico la publicité de l’Aphrodite, qui « plaît encore plus aux jolies filles ». 199 998 pez. Et de reprendre le montage de ses modèles réduits… Les dessins de Sébastien Mourrain sont d’une redoutable efficacité : un simple trait et son petit bonhomme passe de la joie à l’inquiétude, puis à l’épuisement.
Cette fable sur l’aliénation est à la portée des enfants dès qu’ils pressentent le pouvoir de l’argent : surconsommation, travail mécanique, publicité, tout y passe. Alors, on la garde, cette petite voiture qui se gare partout et on conseille à l’ami Jacques de trouver autres moyens de drague, il y a urgence !

Dès 5 ans

Davide Cali, Top Car, illustrations de Sébastien Mourrain, Les Editions des Eléphants, 2018, 32 p., 14 €. Imprimé au Portugal.

Marie Dorléans, Nous avons rendez-vous

« Cette nuit, maman a ouvert la porte de notre chambre : “Les enfants, chuchote-t-elle, nous avons rendez-vous…” Dehors les grillons chantent dans l’ombre du jardin. » Et au-delà du jardin ? Une route, un chemin, le silence… Juste une lampe torche pour éclairer la nuit ! Avec des dessins très fins, des nuances de bleus et une touche d’orangé, Marie Dorléans nous invite à suivre cette petite famille dans une excursion nocturne de toute beauté. Et si la lecture de ce livre vous donnait des idées ?

Dès 6 ans

Marie Dorléans, Nous avons rendez-vous, Seuil Jeunesse, 2018, 40 p., 14,50 € — Imprimé en Italie

Marie Lescroart, Je jardine les pieds sur terre

« Comment les plantes fabriquent leur parfum ? », « Les plantes sont-elles amies ? », « Pourquoi les plantes ont besoin d’eau ? ». Autant de questions qui se posent à l’apprenti jardinier. Oui, « la nature nous inspire » ‑en page gauche, donc, voici des explications claires et des schémas. Mais après la théorie, il s’agit de passer à la pratique – en page droite, avec de bons conseils de jardinage : installer des plantes aromatiques ; semer du cerfeuil à côté des courgettes car il en éloigne les limaces ; savoir comment et quand arroser. A chaque saison, il y a quelque chose à faire au jardin — cet album propose 16 activités ! On regrettera le ton parfois un peu trop familier des sous-titres – mais ce n’est qu’un détail. Sans en remonter aux illustres créateurs du Potager du Roi, pourquoi le jardinier ne saurait-il pas s’exprimer dans un français châtié ? Autre « point de détail » : oui, le purin d’ortie, « beurk, ça sent mauvais ! », très, très mauvais !

Dès 6 ans

Marie Lescroart, Je jardine les pieds sur terre, illustrations de Nicolas Gouny, Editions du Ricochet, 2019, 40 p., 13,50 €

Jacques Rouxel, Les Shadoks, cahier de coloriages

GA BU ZO MEU ! Avec ces Shadoks à colorier, plongez dans l’univers de Jacques Rouxel et de ses drôles de volatiles. Retrouvez l’humour délicieusement absurde et formidablement intelligent de ce créateur aux multiples talents ! Retrouvez le Chef Shadok, le professeur Shadoko, le Devin Plombier, le Marin Shadok, la vieille Légende et les Gibis… « Pour être heureux, il n’est pas nécessaire d’être con mais ça aide », et en effet, cela peut aider à créer une chaîne de télévision « par les shadoks, pour les shadoks du monde entier. » Pour ceux qui ont oublié les couleurs des Shadoks et des Gibis, voici un mémo parfait !
Plus de 60 dessins pour mettre en couleurs ces personnages fantasques au fil de leurs principales histoires.

Dès 4 ans et sans limite d’âge

Jacques Rouxel, Les Shadoks, cahier de coloriages, Editions du Chêne, 2015, 96 p., 5,90 € — Imprimé en Espagne.

Fleur Daugey, Les P’tites fourmis – La vie dans la fourmilière

« Dans le secret de la fourmilière, comme tous les jours de sa vie, la reine des fourmis pond des œufs. Quelques jours plus tard naît une larve, un bébé fourmi ! » Ces larves, il faut les nourrir, nettoyer et garder leur nid, s’occuper de la reine. Construire ou réparer la fourmilière… Bref, personne n’est inactif ! Avec des mots simples et des dessins très clairs, cet album offre une promenade au cœur de la fourmilière – cette construction vibrant de vie et parfois vraiment impressionnante sous les conifères. Pourquoi ne pas aller admirer ces insectes minuscules une loupe à la main – et sans démolir leur maison ? Il est aussi possible de construire un élevage de fourmis – cela s’appelle un vivarium à fourmis.

Dès 5 ans

Fleur Daugey, Les P’tites fourmis – La vie dans la fourmilière, illustrations de Chloé du Colombier, Editions du Ricochet, 2019, 32 p., 8,50 €

Sabrina Inghilterra, La Princesse super savante et la bataille d’énigmes

« Il était une fois dans un pays lointain, une petite princesse qui savait tout sur tout. Il n’y avait pas un caillou, pas une plante ou un animal qu’elle n’aurait pu nommer. […] Son père, le roi, en était très fier. » Enfermée dans la plus haute tour, la princesse avalait chaque jour « 100 pages du dictionnaire, 100 pages d’encyclopédie, 100 exercices de mathématiques et 100 exercices de grammaire. » Bref, la parfaite bêcheuse, la donneuse de leçons, la prétentieuse trois étoiles… Mais la reine, qui chérissait son enfant, « s’inquiétait de son teint pâle et de ce qu’elle était trop maigre ». Comme elle n’osait pas formuler « LA » solution, qui aurait été de marier la donzelle, la reine proposa un tournoi – ou plutôt une « bataille d’énigmes ». Qui posera la question à laquelle la princesse ne saura répondre ? A défaut du « p’tit cordonnier » de la chanson, ici, « c’est un p’tit jardinier » qui saura ouvrir les yeux et le cœur de la damoiselle. Un album plein d’humour et aux dessins fantasques pour gentiment rabattre le caquet des éternelles premières de la classe (même s’il n’y a plus ni notes ni classement, demandez à vos enfants, ils savent très bien de qui je parle).

Dès 5 ans

Sabrina Inghilterra, La Princesse Super Savante et la bataille d’énigmes, illustrations de Jules, Belin Jeunesse, 2018, 40 p., 13,90 € — Imprimé en France

Muriel Szac, Le Feuilleton d’Artémis

Quel est le point commun entre Apollon, Chiron, Achille, Atalante et Asclépios ? Bien sûr, ce sont des dieux et des héros de la mythologie grecque, mais encore ? Ils sont tous proches d’Artémis, la déesse de la chasse mais aussi des naissances, et du passage de l’enfance à l’adolescence. En cent épisodes, comme le veut cette collection, Muriel Szac fait revivre ici « celle qui court aussi vite qu’une biche », ses compagnes et compagnons d’aventures. Elle nous rappelle ainsi que, dès l’Antiquité grecque, plusieurs déesses se partageaient la protection des jeunes filles et des femmes, leur proposant aussi des « modèles » très divers : d’Hestia, qui veille sur les foyers, à Athéna la sage guerrière, de Perséphone, déesse du printemps souriant, à Aphrodite dont la ceinture permit à Héra de duper Zeus lui-même, que de « féminités » ! Sans oublier Hélène, Atalante, Eurydice ou les Danaïdes… Les illustrations d’Olivia Sautreuil sont inspirées des techniques de la sérigraphie, avec des couleurs tranchées et des silhouettes parfois inquiétantes… Pour les plus jeunes, la présence d’un adulte est conseillée – qui saura expliquer (ou pas) certaines situations… scabreuses ou violentes, dans lesquelles dieux et déesses font assaut d’imagination.

Dès 6 ans pour une lecture adulte à voix haute – et sans limite d’âge

Muriel Szac, Le Feuilleton d’Artémis, la mythologie grecque en cent épisodes, illustrations d’Olivia Sautreuil, Bayard Jeunesse, 2019, 288 p., 19,90 €. Imprimé en Italie.
Muriel Szac, Le feuilleton d’Ulysse, la mythologie grecque en cent épisodes, illustrations de Sébastien Thibault, Bayard Jeunesse, 2015, 280 p., 19,90 €
Muriel Szac, Le feuilleton de Thésée, la mythologie grecque en cent épisodes, illustrations de Rémi Saillard, Bayard Jeunesse, 2011, 280 p., 19,90 €
Muriel Szac, Le Feuilleton d’Hermès, la mythologie grecque en cent épisodes, Bayard Jeunesse, 2006, 256 p., 19, 90 €

Claudia Schaumannn, 30 activités pour artistes en herbe

Comment transformer les « piles de dessins d’escargots, de dinos ou d’arc-en-ciel » en œuvres d’art dignes d’être encadrées – parce que les jeter, c’est vraiment manquer de coeur ? En suivant les conseils de Claudia Schaumannn, mère de trois enfants – et bientôt quatre (en Allemagne, c’est si rare !), journaliste indépendante et blogueuse (wasfürmich). Dessins, peinture, tampons, découpages, collages : les 30 activités proposées sont gaies, lumineuses et pleine de bonne humeur. Généralement avec des matériaux de récupération, et avec des conseils simples et des « astuces de maman » pour donner le « truc » en plus.

Dès 4 ans, pour toute la famille

Claudia Schaumannn, 30 activités pour artistes en herbe, Glénat, 2017, 176 p., 19,90 € — Traduit de l’allemand.

Maurice Denis, Premiers paysages

« Ce n’est pas difficile de faire des maisons quand on ne fait pas toutes les fenêtres… ni de faire les arbres quand on ne fait pas toutes les feuilles ». Mais « appliquez-vous à dessiner les arbres. Et faites-les aussi ressemblants que si c’étaient des bonhommes » ! Tels sont les judicieux conseils donnés par le peintre Maurice Denis aux enfants. A côté de chaque planche en couleurs, le jeune artiste trouvera la même planche en noir et blanc ; libre à lui de choisir ses couleurs et sa technique – crayon de couleur, feutre, craie grasse ou peinture. Les Editions du Chapeau à plume ont eu la bonne idée de rééditer ce cahier de coloriage réalisé en 1912. Convaincues que les enfants sont un public-clé de la mise en valeur du patrimoine, les animatrices du Chapeau à plume proposent de nombreux livres-jeux et des animations culturelles.

Dès 6 ans

Maurice Denis, Premiers paysages, Editions du Chapeau à plume, 2019, 12 p., 12 €

Bruno Gibert, Tout en rimes, 20 poèmes à compléter

Caroline « prend la carabine et vise d’abord la *** qu’elle fait tomber. Puis dégomme une *** avec la deuxième fléchette.
Au dernier tir, la championne fait valser la *** posée en équilibre.
En récompense, elle gagne un bon pour une *** et une petite *** en plastique rouge ainsi qu’un voyage en ***. »
Pour remplacer les ***, le jeune lecteur a le choix entre de nombreux mots qui, tous, riment en « ‑ine » : bobine, babine, tartine, aspirine, capucine, Chine, machine, sardine, praline, aubergine, etc. Le but du jeu est de créer le poème le plus farfelu, le plus fantaisiste, celui qui fera rire toute la classe aux éclats – car il serait bien dommage de jouer tout seul ! Rimes en –ote ou en –otte, rimes en –ain, ‑in ou-ins, rimes en –art ou en –ard, lesquelles auront la préférence ? Quant à l’écrevisse perdue en Suisse ou à la momie souffrant d’une carie, elles auront bien de la peine à rester raisonnables. Inspiré de l’Oulipo et des cadavres exquis, cet album aux illustrations fantasques répond à des règles de construction bien précises, car, « en tout cas, quel que soit ton choix, ton poème rimera ».

Dès 6 ans

Bruno Gibert, Tout en rimes, 20 poèmes à compléter, Seuil Jeunesse, 2019, 48 p., 14,50 €

Marie Sellier, L’arbre de Sobo

« Tout en haut de notre colline se dresse un arbre immense qui domine toute la campagne alentour. Cet arbre, c’était l’arbre préféré de Sobo. […] Sobo était une brodeuse extraordinaire. On venait de très loin pour lui commander un kimono. » Mais Sobo est, d’abord, la grand-mère chérie de Kimi. Quand Sobo s’éteint, les parents de Kimi pensent mettre sa maison en vente. Mais si un petit renard chuchotait une autre idée à Kimi ? Un beau jour, confie la narratrice, « j’ai déplié le kimono qui se trouvait dans la corbeille à broder, j’ai enfilé une aiguillée du fil de la bobine, et je me suis mise au travail. Je devais terminer ce que Sobo avait commencé ». Une superbe histoire de secrets, de transmission, de bel ouvrage, illustrée avec délicatesse par le pinceau de Charlotte Gastaut qui n’a pas son pareil pour créer des kimonos et des paysages japonais.

Dès 6 ans

Marie Sellier, L’arbre de Sobo, illustrations de Charlotte Gastaut, RMN (Réunion des Musées nationaux), 2018, 14,50 € — Imprimé en Espagne

Angélique Villeneuve, Paisible

« Ester aimerait qu’on lui fiche la paix », mais, ce soir, la maison résonne du bruit des invités. « Il y a trop de bruit, ici, de mouvement. Pas assez de silence et pas assez de doux. Ça cogne, ça donne mal à la tête. » La solution ? Monter s’isoler dans sa chambre, puis… grimper « branche après branche », jusqu’à tutoyer les nuages. Que vont lui apprendre les habitants de cet arbre fabuleux, oiseaux, lémuriens, papillons ? Que « la paix, peut-être, n’habite qu’au bord du ciel ».
Ayant retrouvé la paix intérieure, Ester va, tout doucement, revenir chez elle où l’attend son nounours. Les mots tendres et justes d’Angélique Villeneuve vibrent sous le pinceau mutin d’Anna Griot, dont les gouaches illuminent la nuit d’Ester, dans une alternance de tons bleus et orangés.

Dès 5 ans

Angélique Villeneuve, Paisible, illustrations d’Anna Griot, Sarbacane, 2018, 40 p., 15,50 € — Imprimé en France