Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

De 5 à 6 ans

Alfons Lottary, Plus de puces !, Conte pédagogique

Une centaine de gros ours bruns hibernent tranquillement dans leur caverne. Mais voilà qu’un chien errant a déposé quelques puces dans un coin… « C’est alors que les ennuis commencent. Parce qu’une morsure de puce, ça ne fait pas mal. A peine si on la sent. Dix morsures, ça n’est guère plus terrible, au plus un petit gratouillis. Mais cent, ce n’est plus tout à fait rien, ça gratte franchement et on commence à chercher comment se débarrasser de ces bestioles. A mille, à dix mille, ça devient sérieux et on se roule par terre en appelant à l’aide. A cent mille, un million, c’est le début de l’anémie — le manque de sang — et la fatigue s’installe. Et à plus… A plus, c’est vraiment grave. »
La parabole est simple : nous sommes de sympathiques familles d’ours, et les puces sont ce satané virus qui nous a attaqués en cette fin d’hiver. Alfons Lottary a une double casquette : médecin de ville et conteur. C’est pourquoi, après le conte, viennent quelques pages scientifiques très pédagogiques (et pas anxiogènes). Il m’a fait parvenir son texte, qu’il a mis très simplement en page pour le diffuser au plus vite sous la forme d’un livre électronique en autoédition. En ces temps où les libraires sont fermés, pourquoi ne pas lire ce conte en famille au fond de sa caverne ?

Dès 5 ans pour le conte, dès 7 ans pour les explications scientifiques

Alfons Lottary, Plus de puces ! Conte pédagogique, e‑book Kindle, 2020, 16 p., 2,99 € — voir sur son site : http://alfonslottary.fr/

Adeline Ruel, Les oiseaux de mon jardin

« La mésange mange des insectes en été et des graines en hiver. Elle aime faire son nid dans les nichoirs des jardins. » Voici le portrait de la mésange charbonnière, avec sa tête et son poitrail noirs, et celui de la mésange bleue, chapeautée de ce joli bleu, avec son masque noir. Cet album présente, avec des dessins très précis, le moineau, la mésange, la tourterelle, la pie et l’hirondelle. Sont-ils tous venus dans votre jardin ? L’hirondelle aussi ? Alors, c’est le printemps ! Cessez de les nourrir mais n’oubliez pas de les abreuver par temps sec.

Dès 3 ans

Adeline Ruel, Les oiseaux de mon jardin, Flammarion, Père Castor, 2020, 12 p., 9,50 €

Daniel Frost, La mystérieuse baleine

« Loin, très loin dans le Grand Nord, Nils et Anna s’installent autour du feu pour écouter leur père leur raconter une histoire. Celle d’une baleine gigantesque qui errait jadis dans les eaux environnantes… » Et si cette baleine, Nils allait à sa recherche ? Tout seul. Le voilà qui met son kayak à l’eau. Quand soudain, Anna jaillit du kayak comme un diable de sa boîte. Joueuse, bavarde, impatiente, la fillette ne facilite pas la navigation. Jusqu’à ce qu’elle se retrouve isolée sur un tout petit morceau de banquise… Qui viendra à son secours ? « Un grand cœur généreux, aussi gros qu’un bateau », la fameuse baleine, bien sûr ! Bien emmitouflés, Nils en rouge et Anna en jaune, les enfants naviguent dans une superbe palette de bleus, d’orangés et de blancs qui donneraient presque envie de prolonger l’hiver.

Dès 4 ans

Daniel Frost, La mystérieuse baleine, 2020, L’École des Loisirs, 36 p., 13 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Italie.

Elodie Balandras, Un nouveau printemps pour Pépé Ours

« Comme chaque printemps, Petite Ourse se rend chez son Pépé Ours. » Elle rêve d’escalade, de courses de brouette, de saute-fourmis… Mais ce qu’elle préfère, c’est aller tremper le bout de sa patte dans le miel. En effet, Pépé n’a pas son pareil pour décrocher les ruches sauvages ! Enfin, il l’avait, car, ce printemps, Pépé Ours se traîne… Mais Petite Ourse a grandi, et leur duo va se révéler tout aussi efficace. Un joli conte sur la relation entre deux âges complices, délicieusement mis en couleurs par Elodie Balandras.

Dès 4 ans

Elodie Balandras, Un nouveau printemps pour Pépé Ours, Didier Jeunesse, 2020, 36 p., 13, 90 € — Imprimé en France

Alice Quillardet, Une vie de chouette

« Lorsque la nuit tombe, au milieu des forêts,
de mystérieux oiseaux se mettent à chanter. HOU HOU HOU HOU !
Petite boule de plumes marron et blanches,
Grands yeux tout ronds, bec crochu.
Voici la chouette ! »
Où vit-elle ? Que mange-t-elle ? Comment naissent les bébés chouettes ? Alice Quillardet dessine ici son premier album consacré à un oiseau nocturne. Ouvrons grands les yeux ! Au clair de la lune, d’arbre en arbre, quel plaisir de suivre cette famille de chouettes !

Dès 4 ans

Alice Quillardet, Une vie de chouette, Editions du Ricochet, 2020,  12 €- Imprimé en Pologne

Orianne Lallemand, La Petite Dame

« Il était une fois une vieille dame qui vivait toute seule dans un immeuble au milieu d’une grande ville. » Ainsi commence ce conte moderne. Dans l’immeuble, vivent des familles très occupées : les Hippopotame, les Ecureuil, les Kangourou, les Panda… Seuls les enfants se demandent qui est réellement la vieille dame – était-elle autrefois fée, danseuse ou… sorcière ? Un jour, « il y eut un gros BOUM ! chez la petite dame ». Que s’était-il passé ? La petite dame était simplement tombée dans sa cuisine et s’excusait de ne pouvoir se relever seule. Et comme nous sommes dans un conte, une belle solidarité se met en place.

Dès 4 ans

Orianne Lallemand, La Petite Dame, illustrations d’Anne-Isabelle Le Touzé, Glénat Jeunesse, coll. « P’tit Glénat », 2020, 32 p., 11 € — Imprimé en Pologne

Béatrice Fontanel, Au bout du monde et sans tomber

« Un jour, je serai championne. Je veux dire… championne cycliste. » Un beau rêve, car, explique Suzanne, Papa « a enlevé les petites roues la semaine dernière. Je tombe souvent, forcément ». C’est dur dans les montées, et encore plus quand il faut freiner dans les descentes. Suzanne en a les genoux couronnés « en stratifié ». Mais un jour, oui, un jour, rêve Suzanne, « j’irai chez les Kalmouks, puis les Kazakhs », « j’irai jusqu’au Kamtchatka… au bord de la mer d’Okhotsk, et là, je m’arrêterai, tout essoufflée, sûrement. Mais qu’est-ce que je serai contente ! » Comme elle a raison, la petite Suzanne ! Ce sont bien les rêves qui nous font avancer, et les noms de ces pays aux noms aussi magiques qu’imprononçables ?

Dès 5 ans

Béatrice Fontanel, Au bout du monde et sans tomber, illustrations de Pauline Kalioujny, Mango Jeunesse, 2020, 56 p., 13,50 € — Imprimé en Pologne

Jean Broussolle et André Popp, Piccolo, Saxo et Compagnie

Ou « L’histoire d’un grand orchestre » racontée aux enfants. Voilà trois générations que ce conte musical, créé en 1956, fascine les petits par son dynamisme et son inventivité. Composé par Jean Broussolle (1920–1984) et son compère André Popp (1924–2014), il n’a pas pris une ride. La voix de François Périer fait merveille, changeant par magie d’octave et de ton pour passer d’un rôle à l’autre, du piccolo à la harpe, des tambours à la contrebasse. Une excellente manière de former les petites oreilles à l’écoute des instruments, dans la joie et la fantaisie. Ce livre-disque est illustré par Fred Multier, : ses instruments sont très fidèles aux « originaux », avec un petit détail humoristique dans le vêtement ou la coiffure, et ses couleurs sont aussi éclatantes que celles du saxo.

Dès 3 ans

Jean Broussolle et André Popp, Piccolo, Saxo et Compagnie, illustrations de Fred Multier, Gautier-Languereau, 2019, 40 p. + CD, 24,90 €

Christine Henkel, Regarde et découvre dans les champs

Difficile de se motiver pour enfiler des bottes, mettre un bonnet et aller patauger au bord du ruisseau ? Et pourquoi ne pas aller chatouiller la grenouille verte ou lancer des graines (surtout pas du pain) aux colverts ? Bientôt éphémères et libellules vont se réveiller… Mieux qu’un simple imagier, cet album cartonné met en situation plantes et animaux, dans des paysages riches en détails. Idéal pour apprendre à les nommer mais aussi pour les retrouver dans la nature – enfin, « dans leur écosystème préservé ». Alors, on les enfile, ces bottes et ce « pantalon de boue » ?

Dès 3 ans

Christine Henkel, Regarde et découvre dans les champs, Chantecler, coll. « Eveil », 2020, 16 p. cartonnées, 10,95 € — Traduit de l’allemand. Imprimé en Chine.
Dans la même collection : Regarde et découvre dans les bois, Chantecler, coll. « Eveil », 2020, 16 p. cartonnées, 10,95 € — Traduit de l’allemand. Imprimé en Chine

May Angeli, L’Ours et le Canard

Le Canard, tombé « le bec en l’air dans un fatras de branchages », en est sorti par l’Ours, un vieil Ours édenté et bienveillant. Nos deux compères deviennent inséparables, jusqu’au jour où le Canard s’envole pour des horizons lointains. Et notre Ours de dépérir au creux de sa tanière. « Je ne reverrai peut-être jamais le Canard. C’est la vie, comme on dit pour les choses tristes. Et il s’endormit pour le long hiver. » Mais, au premier soleil du printemps, de qui sont ces coin-coin qui le tirent de sa somnolence ? Les bois gravés et colorés de May Angeli racontent cette belle histoire d’amitié en totale connivence avec ses héros et la nature qui les entoure – un vrai plaisir que de voir la joie revenir dans les yeux de l’Ours ! « Ils s’assirent côte à côte. J’ai tant de choses à te raconter… commença le Canard. Non, d’abord toi ! »

Dès 3 ans

May Angeli, L’Ours et le Canard, Les Editions des Eléphants, 2019, 32 p., 14 € — Imprimé en Slovaquie

Charlotte Grossetête, Heidi

« Une jolie petite fille de cinq ans grimpe dans la montagne. […]
— Qui es-tu ? lui demande, étonné, un petit berger qui garde son troupeau de chèvres.
— Je m’appelle Heidi. Et toi ?
— Pierre. C’est drôle, je ne t’ai jamais vue ici. »
En effet, Heidi vient de la ville et vient vivre chez son grand-père, l’Oncle de l’Alpe, un vieillard réputé bougon. Mais à peine s’est-elle habituée à sa vie au chalet, qu’il lui faut retourner en ville, tenir compagnie à une fillette paralysée… Charlotte Grossetête raconte ici en quelques pages la très classique histoire d’Heidi, joliment illustrée, à destination des petits. Entre ville et montagne, suivons le destin de cette courageuse fillette.

Dès 4 ans

Charlotte Grossetête, Heidi, d’après Johanna Spyri, illustrations de Lili la Baleine, Fleurus, Coll . « Les grands classiques racontés aux petits », 2019, 17 p., 5,95 €

The Fan Brothers, Où l’Océan rencontre le Ciel

« Lucas vivait près de la mer, et la mer vivait près de Lucas. C’est une journée idéale pour sortir en mer, aurait dit son grand-père. Il lui parlait souvent d’un endroit lointain où l’océan rencontre le ciel. » Mais voilà, Grand-Père n’est plus là. Et Lucas de construire un bateau, « pour faire un long voyage ». Ce voyage, il le fera au pays de ses rêves. Nous y croiserons un énorme poisson d’or (pas un poisson rouge anglophone, un vrai poisson d’or) et accosterons un moment sur les îles Bibliothèques, faites de tous les livres qui parlent de l’océan… avant de repartir sur les ailes du vent. Fantaisie, émotion, poésie se conjuguent pour nous étonner et nous charmer. Hisse les voiles, matelot ! Les « Fan Brothers », ce sont Terry Fan, qui dessine, et Eric Fan, qui écrit et dessine aussi : un talentueux duo à qui nous devions déjà « Le Fabuleux Voyage du bateau-cerf ».

Dès 4 ans

The Fan Brothers, Où l’Océan rencontre le Ciel, Little Urban, 2019, 48 p., 15 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine