Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

Aventures et découvertes

Dino Buzzati, La fameuse invasion de la Sicile par les ours

Dino Buzzati, La fameuse invasion de la Sicile par les ours

« Le roi des ours, Léonce, était allé ramasser des champignons avec son jeune fils Tonin, deux chasseurs avaient enlevé l’enfant. Le père s’étant éloigné un instant le long d’un à‑pic, ils avaient surpris l’ourson seul et sans défense, l’avaient ligoté comme un vulgaire paquet et fait descendre, le long des précipices, jusqu’au fin fond de la vallée. » Bien penaud, Léonce n’ose pas dire que son fils lui a été volé et raconte qu’il est mort, ce qui lui laisse mauvaise conscience… Jusqu’au jour où il se décide à aller voir ce qui se passe chez les hommes. Et là, nous allons voir ce que nous allons voir ! Magicien, Troll, Croquemitaine, grand duc de Sicile lui-même, châteaux hantés, sangliers, pas le temps de s’ennuyer ! Cette nouvelle édition du célèbre roman (1945) reprend les dessins de l’auteur lui-même, en noir et blanc ou en couleurs, sous une couverture cartonnée et même dorée. L’occasion d’un beau cadeau, et d’une entrée en fanfare dans ce que la littérature classique peut avoir de réjouissant.

Dès 10 ans

Dino Buzzati, La fameuse invasion de la Sicile par les ours, illustrations de l’auteur, Gallimard Jeunesse, coll. « Albums junior », 2018, 144 p., 17,50 € — disponible aussi en poche, Folio Junior, 5,80 €  — Traduit de l’italien par Hélène Pasquier

Jules Verne, Voyage au centre de la Terre

Jules Verne, Voyage au centre de la Terre

« Descends dans le cratère du Yocul de Sneffels que l’ombre du Scartaris vient caresser avant les calendes de juillet, voyageur audacieux, et tu parviendras au centre de la Terre. Ce que j’ai fait. Arne Saknussemm. » Quand le jeune Axel dévoile à son oncle le contenu d’un message « runique », le vieux savant, l’estimable Professeur Lidenbrock, fait illico ses malles – et nous entraîne dans un voyage extraordinaire. Entre science et fiction, bien malin celui qui fera d’emblée la différence ! En 1864, date de la première publication du roman, nos connaissances sur le centre de la Terre n’étaient pas aussi avancées, ce qui permettait mille fantaisies au romancier. Les illustrations d’Isabelle Simler traduisent à merveille les visions (pseudo-)scientifiques et l’humour de Jules Verne : réalistes ou oniriques, délicates et intrigantes, elles prolongent avec élégance le rêve et le voyage. Le recueil est de plus très bien réalisé : beaux papiers (bouffant et cristal), encre bleu noir, signet, reliure bradel cartonnée : un très beau cadeau.

Dès 12 ans

Jules Verne, Voyage au centre de la Terre, Illustrations d’Isabelle Simler, Editions Courtes et Longues, 2016, 205 p., 29,90 €

Davide Cali et Sébastien Mourrain, Top Car

Davide Cali et Sébastien Mourrain, Top Car

« Depuis longtemps, Jacques a toujours la même auto. C’est une petite voiture pas belle, pas rapide, mais pas mal quand même, non ? Elle est facile à garer et elle le conduit où il veut. […]
Mais la numéro 1 des voitures, la voici : la Vénus. C’est la plus belle, la plus rapide, la préférée des jolies filles. »
Oui, mais… mais comment l’obtenir quand on n’en a pas les moyens ? Notre ami Jacques, après avoir fait le tour de solutions plus ou moins avouables, va se résoudre à une activité stupide et peu rémunératrice qui va dévorer non seulement tout son temps libre mais aussi son libre arbitre. Les 99 999 pez enfin en poche, bien vite dépensés, il repart au volant de la Vénus —  et découvre illico la publicité de l’Aphrodite, qui « plaît encore plus aux jolies filles ». 199 998 pez. Et de reprendre le montage de ses modèles réduits… Les dessins de Sébastien Mourrain sont d’une redoutable efficacité : un simple trait et son petit bonhomme passe de la joie à l’inquiétude, puis à l’épuisement.
Cette fable sur l’aliénation est à la portée des enfants dès qu’ils pressentent le pouvoir de l’argent : surconsommation, travail mécanique, publicité, tout y passe. Alors, on la garde, cette petite voiture qui se gare partout et on conseille à l’ami Jacques de trouver autres moyens de drague, il y a urgence !

Dès 5 ans

Davide Cali, Top Car, illustrations de Sébastien Mourrain, Les Editions des Eléphants, 2018, 32 p., 14 €. Imprimé au Portugal.

Claire Bertholet, Disparition mystérieuse au refuge !

« Oh là là, les enfants, il est presque midi, il faut rentrer. Luigi m’a dit que son plat n’attendait pas. Puis il se met à nous compter.
— Il en manque un !
[…] Samuel recompte son troupeau. Même constat. C’est Paul qui manque à l’appel. »
Panique à bord ! Ce « troupeau », ce sont les enfants d’un centre aéré venus passer quelques jours au refuge des Campanules. Clara, la fille de la gardienne, se lance alors à la recherche de Paul, accompagnée de son meilleur ami Walter et de son loup Kanala. Les heures passent, le danger croît, chaque indice compte ! Une intrigue « policière » entre 1000 et 2500 m d’altitude qui donnera sans doute aux plus téméraires l’envie d’aller dormir dans un refuge – avec ou sans « brave » loup dans les environs. Claire Bertholet habite en Chartreuse, et elle a bien de la chance de pouvoir s’inspirer de ses belles montagnes – un amour qu’elle fait partager aux plus jeunes.

Dès 7 ans

Claire Bertholet, Disparition mystérieuse au refuge !, illustrations de Maud Riemann, Bayard Jeunesse, coll. « Enquêtes à la montagne », 2019, 64 p., 6,50 € — Imprimé en France

Daniel Salmieri, Ourse et Loup

Daniel Salmieri, Ourse et Loup

« C’était une nuit sans vent et des flocons de neige scintillants tombaient à travers les arbres de l’épaisse forêt. Ourse se promenait, quand soudain elle aperçut quelque chose se détacher sur le blanc éclatant. Au même moment, Loup se promenait… » Ils marchent l’un vers l’autre. Que va-t-il se passer ? D’un accord tacite, ils vont repartir, côte à côte, pour découvrir la beauté du monde : la neige, un harfang, une clairière, des poissons pris sous la glace du lac… Jusqu’au moment où l’ourse repart vers sa tanière et e loup vers sa meute. Une belle histoire servie par des illustrations superbes, à voir ici (version anglaise), dans des tonalités hivernales réveillées parfois par une touche de jaune ou de rouge, avant que le printemps n’éclate de mille couleurs.

Dès 4 ans

Daniel Salmieri, Ourse et Loup, Hélium, 2018, 40 p., 14,90 € — Traduit de l’anglais. Imprimé au Portugal.

Marie Dorléans, Nous avons rendez-vous

« Cette nuit, maman a ouvert la porte de notre chambre : “Les enfants, chuchote-t-elle, nous avons rendez-vous…” Dehors les grillons chantent dans l’ombre du jardin. » Et au-delà du jardin ? Une route, un chemin, le silence… Juste une lampe torche pour éclairer la nuit ! Avec des dessins très fins, des nuances de bleus et une touche d’orangé, Marie Dorléans nous invite à suivre cette petite famille dans une excursion nocturne de toute beauté. Et si la lecture de ce livre vous donnait des idées ?

Dès 6 ans

Marie Dorléans, Nous avons rendez-vous, Seuil Jeunesse, 2018, 40 p., 14,50 € — Imprimé en Italie

Benoît Grelaud, La jeune fille qui parlait aux singes

Benoît Grelaud, La jeune fille qui parlait aux singes

« Louise n’a pas fermé l’œil de la nuit, obnubilée par l’image de la femelle gorille se trouvant à l’écart du groupe. Elle sait ce que c’est de se sentir à part et cela l’a donc énormément touchée. » Louise, 15 ans, en vacances dans les Hautes-Pyrénées, vient de faire la connaissance de Jérôme. Le père du jeune homme a recueilli, dans un parc, quelques gorilles qui ont échappé aux braconniers africains. Dont Kiko, une jeune femelle rejetée par le groupe.
Louise, malentendante, communique soit par signes, soit en écrivant sur une ardoise blanche, soit en articulant quelques mots. A force de ténacité, bravant interdits et menaces, soutenue par Jérôme, la jeune fille parvient à enseigner la langue des signes à sa protégée. Une manière comme une autre aussi de dépasser les angoisses et les difficultés liées à sa quasi-surdité.
Mais une famille de chasseurs n’admet pas que ce parc empiète sur leur territoire. Et c’est le drame…
Ce sympathique roman de formation, sans mièvrerie aucune, met en perspective le handicap, les différences, les premiers sentiments amoureux, sur fond d’une aventure hors du commun. Les cabrioles d’un petit frère farceur viennent, ici et là, alléger les pages plus sérieuses du récit.

Dès 13 ans

Benoît Grelaud, La jeune fille qui parlait aux singes, Fleurus, coll. « Lire en grand », 2018, 286 p., 15,90 €

Karina Yan Glaser, Les Vanderbeeker, On reste ici ! (tome 1)

Harlem, 141e Rue, vendredi 20 décembre. Les Vanderbeeker — soit les parents, 5 enfants, un chien, un chat et un lapin nain — devraient préparer Noël dans la joie et l’insouciance. Devraient. Devraient. Si leur propriétaire, M Beiderman, ne leur avait donné leur congé pour la fin du mois. Ce même M Beiderman qui habite au 3e étage et que personne ne voit jamais. Branle-bas de combat ! Quand les parents font les cartons, les enfants, eux, font des plans. Les jumelles Isa et Jessie, Oliver, Jacinthe et Laney la petite dernière, vont tout tenter, absolument tout, pour rester dans cette maison qu’ils aiment tant, au cœur d’un quartier où tout le monde se connaît. Karina Yan Glaser multiplie les gags, invente les situations les plus bancales, et y ajoute tant de bonne humeur et de gentillesse que le vieux M Beiderman… Ne comptez pas sur moi pour vous donner la clé de l’énigme mais sachez que le roman n’est pas sans développer les mêmes valeurs que le conte du « Géant égoïste » d’Oscar Wilde. Car l’optimisme veut que les « méchants » ne le soient pas par hasard et qu’il reste toujours possible de modifier le cours des choses.

Dès 9 ans

Karina Yan Glaser, Les Vanderbeeker, On reste ici ! (tome 1), Casterman, 2018, 300 p., 12,90 € — Traduit de l’anglais (américain). Imprimé en Espagne

Natacha Godeau, Cavalière du roi, 1 – Ninon la rebelle

« Bientôt Ninon passa une autre grille, s’enfonça plus profond sous le couvert des arbres… lorsque sa monture se cabra de surprise.
— Du calme ! intima Ninon en tirant sur les rênes.[…]
Bourbon s’apaisa rapidement et s’immobilisa devant ce qui l’avait effrayé : un garçon étendu en travers du sentier, un beau cheval noir à ses côtés. »
Voici donc le tableau : dans quelques instants, Ninon de Nancy, fille du Grand Ecuyer de Versailles, va venir au secours de Louis-Ferdinand de France, le Dauphin, fils de Louis XV. Où la mèneront les secrètes leçons d’équitation qu’elle va prodiguer au jeune garçon ? Telle est la trame de ce petit roman historique, qui ravira les cavalières et tous ceux que fascine la vie à Versailles. Quel plaisir en effet de galoper sous les frondaisons des bosquets ! Que les 160 pages annoncées ne fassent pas peur aux lecteurs débutants : avec ses caractères et ses interlignages généreux, ses dessins vifs et colorés, ce roman, le premier d’une série, se lira tambour battant.

Dès 9 ans

Natacha Godeau, Cavalière du roi — tome 1 – Ninon la rebelle, illustrations de Sandra Violeau, Rageot, 2019, 160 p., 6,90 € — Imprimé en France

Claude Merle, Perceval

Claude Merle, Perceval

« A seize ans [Perceval] est déjà un chasseur accompli. Selon son habitue, il s’est vêtu et équipé dans l’obscurité. Puis, laissant sa mère et ses serviteurs endormis, il a pris sa course vers l’ouest, armé d »’un épieu, de deux javelots et d’une hache au fer tranchant.
Il aime ce pays, ses étendues sauvages de collines, de forêts, de taillis et de marais. Il en connaît chaque sentier, chaque rocher, chaque torrent. » Et pourtant, cette forêt, il va bientôt la quitter, comme il quittera sa mère, pour suivre son rêve : rencontrer le roi Arthur et devenir chevalier. Une quête dont il n’aurait jamais soupçonné les difficultés… Une belle initiation à la littérature médiévale.

Dès 9 ans

Claude Merle, Perceval, Bayard Jeunesse, coll. « Héros de légende », 2015, 169 p., 6,50 €

Emilie Vast, Le secret

Emilie Vast, Le secret

« Renarde a un secret. N’y tenant plus, elle le confie à Lapin. ‘Oh, extraordinaire’, dit Lapin. Lapin a un secret. » Et de le chuchoter à Libellule… De Libellule, le secret voyage : Ecureuil, Hibou, Chauve-souris, Aigrette, Hérisson, Pic-vert, Cerf… mais est-ce encore un secret, si bien partagé ? Eh non, car le secret de Renarde, c’est une petite boule de poils roux qui émerge du buisson. A la dernière page, tous les animaux, en cortège, viennent offrir à Renarde et à son petit une fleur cueillie dans la page où nous les avons rencontrés.
Les albums d’Emilie Vast sont toujours aussi charmants et poétiques, de vraies odes à la vie !

Dès 3 ans

Emilie Vast, Le secret, Editions MeMo, 2015, 24 p., 12 €

Jack London, Construire un feu

Jack London, Construire un feu

« L’aube, ce jour-là, était froide et grise –très grise et très froide. L’homme quitta le large sillon que dessinait le Yukon gelé et escalada l’immense talus qui s’élevait au départ du fleuve. Une piste étroite s’y enfouissait sous les sapins, filant vers l’est. » Etes-vous partant pour les suivre, lui et son chien husky ? Même si le thermomètre annonce – 50 °C ? Peut-être ne devriez-vous pas… Car la nouvelle de Jack London (1876–1916) ne laisse aucune chance à ce néophyte qui, tout juste arrivé dans le Yukon, ne parvient pas à allumer le feu qui les sauverait, le chien et lui.
Une belle édition bruxelloise pour un texte dense et coupant comme la glace, un texte qui mérite mieux qu’un simple livre de poche.

Dès 12 ans

Jack London, Construire un feu, Editions Alice Jeunesse, coll. « Le Chapelier fou », 2016, 56 p., 11 € — ou diverses éditions de poche.