Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

Avant 3 ans

Paul Schmid, Petit Ours rêve

« A quoi peut bien rêver Petit Ours ? Aux flocons de neige tout blancs, et aux étoiles dans la nuit noire. » Mais ce coquin peut aussi rêver, comme tous les enfants, « à un bon chocolat chaud », et même… « à une pizza glacée ». Tiens, tiens… Ce qui semble être une part de pizza devient, un peu plus loin, un chapeau pointu ? Dans les rêves, tout est possible ! Les dessins de Paul Schmid sont d’une simplicité désarmante et son Petit Ours deviendra vite un compagnon idéal au moment de se coucher.

Dès 2 ans

Paul Schmid, Petit Ours rêve, Phaidon, 2018, 40 p., 16,95 € — Traduit de l’anglais — Imprimé en Chine

Florian Pigé, Si gourmand

« Tu es gourmand », toi, le petit oiseau bleu au bec grand ouvert. « Si gourmand que tu avales tout ce qui passe » : il suffit de suivre avec son doigt la ligne pointillée pour te voir gober un papillon, une mouche, une libellule, une araignée, un ver de terre, un poisson, une autre mouche, une pomme… et, à la page suivante, des flocons de neige ! Cette gourmandise est l’occasion de surprises, bonnes ou mauvaises, de gags, d’astuces mais aussi d’amitié et de partage. Florian Pigé parvient à simplifier les formes et les couleurs tout en mettant en valeur le petit détail amusant, la mimique, le clin d’œil qui étonneront ou feront rire les petits, et cela avec beaucoup de charme.

Dès 2 ans

Florian Pigé, Si gourmand, Hongfei Culture Editions, 2018, 36 p., 11,90 €. Dans la même collection, du même auteur : Si curieux — Si petit – Imprimé en République tchèque

Jörg Mühle, Sèche tes larmes, Petit Lapin !

«  Aïe ! Petit Lapin est tombé. Pourvu qu’il n’ait rien. Allons regarder. Oh non ! Sur le bras en plus, ça fait mal ! » Suffit‐il de souffler dessus – soufflons, soufflons… Et ça saigne ? Il faut alors mettre un joli pansement – collons, collons – et réconforter Petit Lapin. Une petite mésaventure de la vie quotidienne, que le petit « lecteur » connaît bien. Ici, en consolant Petit Lapin, il fait preuve de compassion avant de repartir, droit devant.

Dès 18 mois

Jörg Mühle, Sèche tes larmes, Petit Lapin !, Ecole des Loisirs, coll. « Pastel », 2018, 20 p. cartonnées, 8,50 €
Du même auteur, dans la même série : Au lit, Petit Lapin ! et Au bain, Petit Lapin !

Ramadier & Bourgeau, La Grande Echelle

« Tuiuuuuiuu… La sirène… un feu ! » Petit éléphant n’hésite pas, il enfile sa tenue, saute dans le camion ! Il lui faudra beaucoup de courage pour éteindre le feu ! Montons avec lui sur la grande échelle, pour sauver le singe, le serpent et la girafe. Jusqu’au sommet de la tour où les attend une superbe montgolfière. L’astuce du livre tient dans la dernière page qui se déplie au fur et à mesure que l’on monte, étage après étage. La fin, inattendue, permet de ne pas inquiéter les enfants et de finir sur une « envolée » où l’imagination reprend ses droits.

Dès 2 ans

Ramadier & Bourgeau, La Grande Echelle, L’Ecole des loisirs, 2018, 14 p. cartonnées, 10 €

Emilie Vast, Moi, j’ai peur du loup

Deux lapins discutent dans la nuit.
« Je peux te dire un secret ? Moi, j’ai peur du Loup.
– Ah oui ! Pourquoi ?
– Parce qu’il a de grandes dents !
– Mais non, c’est le… morse qui a de grandes dents ! »
Au fil des pages, l’un des lapins – oreilles baissées, yeux effarouchés — égrène les éléments qui font du loup un animal effrayant. Son compagnon – oreilles dressées et stature rassurante — attribue ces terribles yeux, dents, oreilles, queue… à un animal différent et surtout inoffensif – foi de lapin. Quand apparaît le dessin de l’animal imaginé, le collage est si drôle que la peur s’envole et laisse la place au rire. Faut‐il avoir encore peur du loup ?
Cette fable aidera les petits non seulement à surmonter leurs peurs, mais aussi à passer outre les atermoiements et autres autocensures souvent inconscientes. Les illustrations stylisées, douces et poétiques d’Emilie Vast — lignes pures, couleurs en aplat et contrastes — sont toujours aussi subtiles, comme le montre cet extrait.

Dès 3 ans

Emilie Vast, Moi, j’ai peur du loup, MeMo, 2018, 52 p., 13 €

Mathilde Brosset, Le bout de la ligne

Aujourd’hui « p’tit mousse » va à la pêche, tout fier de porter le seau d’asticots. « On pêche quoi aujourd’hui ? Une daurade, un turbot ? » lui demande son papa (ou l’oncle Alfred, ou le cousin Benjamin). Pêcher un turbot pour le servir au dîner, cela n’emballe guère notre bonhomme. D’autant plus qu’on a le temps de rêver, assis au bout de la jetée. Alors ? Une baleine ? Deux dragons ? Trois pieuvres ? Quatre sirènes ? Oh, ça mord ! Mais quoi ? « Un bout de pneu, peut‐être ? » La force de l’imagination aidant, que deviendra‐t‐il, ce bout de caoutchouc ? Un album cartonné qui raconte une « vraie » histoire, qui apprend à compter et qui se termine par la victoire de l’imagination – à offrir à tous les pêcheurs à venir !

Dès 2 ans

Mathilde Brosset, Le bout de la ligne, L’Atelier du poisson soluble, 2018, 32 p. cartonnées, 15 €

Olivia Cosneau, Jument, que caches‐tu ?

« Que caches‐tu, la brebis ? Je cache deux agneaux » — que l’enfant découvre en soulevant un petit volet – enfin, un « flap ». Et la jument, le hibou, le chat, la cane… combien de petits cachent‐ils ? De 1 à 9, c’est selon ! Chut, c’est presque un secret. Une initiation toute douce au dénombrement, avec ces animaux blottis bien au chaud près de leur maman.

Dès 18 mois

Olivia Cosneau, Jument, que caches‐tu ?, Hélium, coll. « Un livre à flaps », 2018, 18 p. cartonnées, 11,90 € — Imprimé en Chine

Stéphane Servant, Le Nid

« Il a suffi d’une petite blague du vent… Et hop ! Le chapeau s’est envolé. » Il s’est posé dans les branches d’un arbre « aux cheveux fous », dans un automne flamboyant. Voilà la neige, et l’oiseau accueille son oiselle, bien au chaud dans le chapeau. Les saisons passent, et de l’amour partagé va naître un oisillon. Les dessins au pochoir et à l’aérographe sont aussi légers et aériens que le texte, musical et caressant, à chuchoter pour dire tout le bonheur de la venue d’un enfant. Les jeunes lecteurs s’amuseront aussi à voir divers animaux commenter, par leurs mimiques, les événements qui se déroulent dans le chapeau. Stéphane Servant, à qui nous devons notamment « Cinq minutes et des sablés », dédie cet album « à tous les oisillons de 2019 » à qui il souhaite « bienvenue dans ce grand arbre ». Nous aussi !

Dès 2 ans

Stéphane Servant, Le Nid, illustrations de Laetitia Le Saux, Didier Jeunesse, 2018, 32 p., 12,90 € — Imprimé en France

Komako Sakaï et Chihiro Ishizu, Bonne nuit tout le monde !

« Flap, flap… Le papillon vole. Et maintenant, il se repose sur une fleur. Bonne nuit, le papillon ! »
Le petit chat, les pommes, le train de bois, tous vont se coucher et s’endormir paisiblement. Et la petite Louise ? Avec son nounours, elle aussi va fermer les yeux. Bonne nuit, Louise !
Un album délicieusement illustré par Komako Sakaï, des couleurs toutes douces, sur un récit en forme de comptine.

Dès 18 mois

Komako Sakaï et Chihiro Ishizu, Bonne nuit tout le monde !, L’Ecole des Loisirs, 2018, 22 p. cartonnées, 7 € — Traduit du japonais par Corinne Atlan. Imprimé en Malaisie

Katia de Conti, Dans ma tête, il y a…

Il est souvent assez difficile de faire comprendre à un petit enfant qu’il « se cache des choses » dans la tête des autres – même dans celle de Maman ou de Papa. Des idées, des rêves, des émotions, des projets, tout cela est bien abstrait. Mais si on soulève un petit rabat, ou que l’on manipule une tirette, que va‐t‐on découvrir « dans la tête » du cheval, du chien, de l’oiseau – ou dans celle du petit garçon ? De belles surprises et beaucoup de douceur !

Dès 2 ans

Katia de Conti, Dans ma tête, il y a…, Editions Langue au chat, 2018, 16 p. cartonnées, 12,50 €

Julia Donaldson et Axel Scheffler, Jouons à cache‐cache

« Jouons à cache‐cache ! dit Poulette. D’accord, c’est moi qui compte, dit Cochonnette.
1, 2, 3, 4, 5… Attention, j’arrive ! »
Qui verra le bec jaune en premier ? Cochonnette, ou le petit lecteur de cet album cartonné ? Et pour savoir qui appartient ce bec jaune, il suffit d’ouvrir le portail bleu – qui s’ouvre « pour de vrai ». La partie de cache‐cache se poursuit, jusqu’à ce que la fine équipe se retrouve autour du panier du goûter, dans lequel se cache Poulette, la gagnante du jeu. Les créateurs du célèbre Gruffalo ont habillé les animaux familiers pour cet album à rabats – une manière amusante de faire jouer aussi le petit lecteur. Et de continuer dans le jardin ?

Dès 18 mois

Julia Donaldson et Axel Scheffler, Jouons à cache‐cache, Gallimard Jeunesse, coll. « Les surprises du Bois‐Fleuri », 2018, 12 p. cartonnées, 9,90 € — Traduit de l’anglais

Roald Dahl et Quentin Blake, 1,2, 3

« 1 petite fille se promène dans la jungle. 2 enfants attendent leur amie. » Mais à chaque page, de 1 à 10, le danger rôde – parfois caché, parfois moins… — et guette les enfants. Car « 1 énorme crocodile veut les croquer tout crus ! » En effet, l’énorme crocodile a repris du service dans cet album cartonné qui présente la suite des nombres de 1 à 10, pour la grande joie des enfants que cette stupide bestiole n’a pas fini de faire rire.

Dès 2 ans

Roald Dahl et Quentin Blake, 1, 2, 3, Gallimard Jeunesse, 2018, 16 p. cartonnées, 9,90 € — Traduit de l’anglais