Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette

Une bibliothèque enfantine idéale

Avant 3 ans

Ilya Green, Mon ours

« Avec mon ours, on est très sauvages. On vit dans la forêt avec les tigres et les fourmis. » Il nous arrive des tas d’aventures ! Même Papa ne sait pas où nous nous cachons… mais, heureusement, il nous a apporté un délicieux goûter ! Les personnages d’Ilya Green nous transportent, l’air de rien, dans des pays magiques, ceux où l’imaginaire est roi, où tout peut arriver, même au fond du jardin.

Dès 2 ans

Ilya Green, Mon ours, Nathan, coll. « Albums bébé », 2019, 14 p., 8,90 € — Cartonné.

Hector Dexet, Mon imagier rigolo des animaux

Qui se cache derrière le chat ? Un oiseau, mais aussi une souris. Et cette méduse, a‐t‐elle vu la baleine ? Quant à notre ami le chien, pauvre chien, il a été piqué par un coquin de moustique. Cet album cartonné joue avec des découpes astucieuses pour relier les animaux entre eux et raconter de petites histoires. Mais l’animal préféré des petits lecteurs reste… un adorable doudou lapin.

Dès 2 ans

Hector Dexet, Mon imagier rigolo des animaux, Amaterra, coll. « Les cartonnés d’Hector », 2019, 26 p., 12 €

Anne Baudier, L’art des tout‐petits, Animaux

Ce chat, est‐il « prêt à bondir, ou prêt à dormir » ? Suzanne Valadon en a fait le portrait à côté d’un joyeux bouquet – mais gare au minet s’il se fait les griffes sur le rideau ! Et ce loup, « il attaque ou il se défend » ? il est très impressionnant, la gueule ouverte et la patte sur sa proie, dans ce bronze d’Antoine-Louis Barye. Quant à cet écureuil roux de Hans Hoffmann, si finement dessiné en 1578, est il « peint ou réel » ? Girafe, dauphin, cheval, ours et zèbre – est‐ce une ménagerie ou un musée que présente cet album pour petites mains ? Les deux à la fois, avec des œuvres venues du monde entier et d’époques très variées.

Tout‐petits

Anne Baudier, L’art des tout‐petits, Animaux, Editions Palette, 2019, 32 p. cartonnées, 14,90 €

Jeong‐sun Choi, Coucou je te vois !

« Coucou, qui est là, bien caché derrière les branchages ? Un dinosaure ? Oui, un dinosaure ! Gagné ! » Il faut dire que les deux branches sont bien petites pour escamoter un aussi gros animal ! Tour à tour, le lion, le chat, le paon et la grenouille nous lancent un regard coquin au travers de la petite feuille d’arbre censée les cacher. Et ce dernier ? Est‐ce un gorille ? Non, « c’est mon papa ! ». Un adorable jeu de cache‐cache réinventé par deux Coréennes. Haery Lee mêle les dessins au trait noirs, les collages de « vraies » feuilles d’arbres et quelques touches de bleu, de vert et de gris. Quant à Jeong‐sun Choi, elle joue avec humour sur les rythmes, créant de petites surprises bienvenues. Un album « tout carton » moins banal que beaucoup d’autres.

Tout‐petits

Jeong‐sun Choi, Coucou je te vois !, illustrations de Haery Lee, Didier Jeunesse, coll. « Les tout‐cartons petite enfance », 2019, 32 p., 9 € — Imprimé en Malaisie.
Des mêmes auteurs, dans la même collection : Coucou qui est là ?

 

Caroline Pelissier, Comptines pour s’endormir

« Monsieur Pouce est dans sa maison. Toc ! Toc ! Qui est là ? C’est moi ! Chut ! Je dors ! » Quelques dessins soulignent les mots : pouce, maison, chut et permettent de mimer la berceuse. Ce charmant album aux couleurs douces propose dix comptines, dont les classiques « Au clair de la lune », « Do, ré, mi, la perdrix », et de moins connues, comme « Doucement s’en va le jour » ou « Dors, dors, ma petite fille ». Les sites ne manquent pas où trouver les mélodies – ou les partitions — pour ceux qui les auraient oubliées. Bonus : un prix tout doux aussi !

Tout‐petits

Caroline Pelissier, Comptines pour s’endormir, illustrations de Mayalen Goust, Lito, 24 p., 4 € — Imprimé dans l’Union Européenne.

Amandine Laprun, Arbre

Au printemps, il se couvre de fleurs. Tiens, une averse… En été, miam, les cerises sont toutes rouges ! En automne, notre arbre a la visite d’un renard. Cet album cartonné en forme d’arbre se déplie pour montrer le cycle des saisons. Astucieux et esthétique.

Tout‐petits

Amandine Laprun, Arbre, Actes Sud Junior, 2017, 48 p., 12,80 € — Imprimé en Malaisie. En carton.

Michèle Moreau, Ecoute Papa qui jardine et qui joue

Le chien aboie, les poules lancent de joyeux cot‐cot… Il est temps de retourner au jardin ! Mais ce Papa si maladroit accumule les catastrophes : bruits de verre cassé, miaulements du chat qui n’apprécie pas le tuyau d’arrosage – et comment sortir de terre cet énorme radis ?
Un album sonore sans prétention aucune, aux couleurs joyeuses, pour aider Bébé à appréhender les bruits du jardin, avec un gros câlin du jardinier, bien sûr !

Tout‐petits

Michèle Moreau, Ecoute papa qui jardine et qui joue, illustrations de Charles Dutertre, musique et bruitages de J.-C. Vareille, Didier Jeunesse, coll. « Mon petit livre sonore », 2019, 16 p, 11,90 € — Pile fournie (mais petit tournevis nécessaire !) – Imprimé en Chine.

Suzanne Strasser, Une baignoire bien remplie

« Aujourd’hui, c’est le jour du bain. La baleine est dans la baignoire. Quel bonheur ! » Quelques pages plus loin, la baignoire a accueilli « la tortue, le castor, le flamand rose et l’ours blanc » — sans que la baleine ait quitté les lieux ! C’est alors qu’un enfant propose d’y faire naviguer son bateau… Un conte‐randonnée joyeux et farceur, pour ceux qui aiment le bain – et ceux qui n’en voient guère la nécessité.

Tout‐petits, avant 3 ans

Suzanne Strasser, Une baignoire bien remplie, Tourbillon, 2019, 24 p. cartonnées, 11,95 € — Imprimé en Pologne.

Paul Schmid, Petit Ours rêve

« A quoi peut bien rêver Petit Ours ? Aux flocons de neige tout blancs, et aux étoiles dans la nuit noire. » Mais ce coquin peut aussi rêver, comme tous les enfants, « à un bon chocolat chaud », et même… « à une pizza glacée ». Tiens, tiens… Ce qui semble être une part de pizza devient, un peu plus loin, un chapeau pointu ? Dans les rêves, tout est possible ! Les dessins de Paul Schmid sont d’une simplicité désarmante et son Petit Ours deviendra vite un compagnon idéal au moment de se coucher.

Dès 2 ans

Paul Schmid, Petit Ours rêve, Phaidon, 2018, 40 p., 16,95 € — Traduit de l’anglais — Imprimé en Chine

Florian Pigé, Si gourmand

« Tu es gourmand », toi, le petit oiseau bleu au bec grand ouvert. « Si gourmand que tu avales tout ce qui passe » : il suffit de suivre avec son doigt la ligne pointillée pour te voir gober un papillon, une mouche, une libellule, une araignée, un ver de terre, un poisson, une autre mouche, une pomme… et, à la page suivante, des flocons de neige ! Cette gourmandise est l’occasion de surprises, bonnes ou mauvaises, de gags, d’astuces mais aussi d’amitié et de partage. Florian Pigé parvient à simplifier les formes et les couleurs tout en mettant en valeur le petit détail amusant, la mimique, le clin d’œil qui étonneront ou feront rire les petits, et cela avec beaucoup de charme.

Dès 2 ans

Florian Pigé, Si gourmand, Hongfei Culture Editions, 2018, 36 p., 11,90 €. Dans la même collection, du même auteur : Si curieux — Si petit – Imprimé en République tchèque

Jörg Mühle, Sèche tes larmes, Petit Lapin !

«  Aïe ! Petit Lapin est tombé. Pourvu qu’il n’ait rien. Allons regarder. Oh non ! Sur le bras en plus, ça fait mal ! » Suffit‐il de souffler dessus – soufflons, soufflons… Et ça saigne ? Il faut alors mettre un joli pansement – collons, collons – et réconforter Petit Lapin. Une petite mésaventure de la vie quotidienne, que le petit « lecteur » connaît bien. Ici, en consolant Petit Lapin, il fait preuve de compassion avant de repartir, droit devant.

Dès 18 mois

Jörg Mühle, Sèche tes larmes, Petit Lapin !, Ecole des Loisirs, coll. « Pastel », 2018, 20 p. cartonnées, 8,50 €
Du même auteur, dans la même série : Au lit, Petit Lapin ! et Au bain, Petit Lapin !

Ramadier & Bourgeau, La Grande Echelle

« Tuiuuuuiuu… La sirène… un feu ! » Petit éléphant n’hésite pas, il enfile sa tenue, saute dans le camion ! Il lui faudra beaucoup de courage pour éteindre le feu ! Montons avec lui sur la grande échelle, pour sauver le singe, le serpent et la girafe. Jusqu’au sommet de la tour où les attend une superbe montgolfière. L’astuce du livre tient dans la dernière page qui se déplie au fur et à mesure que l’on monte, étage après étage. La fin, inattendue, permet de ne pas inquiéter les enfants et de finir sur une « envolée » où l’imagination reprend ses droits.

Dès 2 ans

Ramadier & Bourgeau, La Grande Echelle, L’Ecole des loisirs, 2018, 14 p. cartonnées, 10 €