Thème

Pour rire

Luc Blanvillain et Emmanuel Trédez, Les chouquettes à la crème

Si vous croisez un jour dans les couloirs de l’école une jeune femme un peu ahurie répondant au nom improbable d’Elwina Lebéchec, ne lui offrez surtout pas de chouquettes ! Car Elwina Lebéchec en a goûté de bien curieuses dans le roman écrit à quatre mains par Luc Blanvillain et Emmanuel Trédez. Auteur – pardon, autrice — de romans pour la jeunesse, la jeune femme met du beurre dans ses épinards en allant de classe en classe répondre aux questions saugrenues d’écoliers dûment « chauffés » par leurs professeurs. Ceux de l’école de Carensac sont particulièrement créatifs. Jusqu’où va l’entraîner le jeu de piste monté par les CM2 ? Bien plus loin encore que ce qu’elle avait imaginé dans son dernier roman…
Humour et aventures : une lecture idéale pour les prochaines vacances.

Dès 9 ans

Luc Blanvillain et Emmanuel Trédez, Les chouquettes à la crème, illustrations d’Alice A. Morentorn, Fleurus, coll. « Kactus », 2022, 208 p., 12,95 €

Richard Jones, Tout petit ours

« Le lundi, j’ai trouvé un ours polaire dans le jardin. Il était si petit qu’il tenait dans ma main », raconte le petit garçon. Vraiment si petit ? Ce n’est pas l’avis de Richard Jones, qui l’a dessiné énorme, cet ours blanc ! Alors, oui, « le mardi, le tout petit ours avait grandi. Et dès le mercredi, il ne tenait même plus dans ma poche… » Je vous laisse imaginer ce qui va se passer le jeudi, le vendredi, le samedi et enfin le dimanche ! « Tout petit ours », c’est une belle histoire d’amour et d’amitié, mais aussi une porte ouverte vers l’imaginaire, l’aventure et les grands espaces — notamment avec ce jeu plein d’humour tendre sur l’espace « élastique » dans lequel se meuvent l’ours et le garçonnet.

Dès 3 ans

Richard Jones, Tout petit ours, Albin Michel Jeunesse, 2021, 40 p., 12,90 € — Traduit de l’anglais par Françoise de Guibert. Imprimé en Chine

Anna Walker, Saute grenouille

Tomber, sauter, nager, avancer… et toujours et partout, se méfier ! Se méfier de la chouette, des canards, de tous ceux qui aimeraient la croquer, notre petite grenouille verte ! Plouf ! Splash ! Clac ! Si le texte est réduit à sa plus simple expression, les dessins feront la joie des plus petits qui seront bien contents de voir, qu’à la fin, notre grenouille arrive saine et sauve dans une fête de grenouilles. Mais avant, il lui en a fallu, du courage et de l’énergie !

Tout-petits

Anna Walker, Saute grenouille, Thierry Magnier Editions, 2022, 40 p., 15,50 € — Traduit de l’anglais par Camille Gautier. Imprimé en Italie

Anu Stohner, J’ai pas du tout sommeil

« Tous les soirs, dans la famille Marmotte, c’est la même comédie : la petite marmotte ne veut pas aller se coucher. » Et quand la provision d’histoires du soir est épuisée, « la marmotte proteste : “J’ai pas du tout sommeil !” » A qui demander aide et conseils ?
Et voilà toute la famille partie pour savoir comment s’endorment les petits hiboux, les bébés chauve-souris, les petits castors, les corbillats (bébés corbeaux) et les renardeaux, les lapinous et les oursons, et encore tant et tant d’animaux… Et chacun d’y aller de sa solution, qui marche à tous les coups. Sauf que la petite marmotte n’a toujours pas sommeil. « Tout cela est bien joli, bougonne Papa Marmotte, mais ça ne m’aide pas beaucoup » Alors, comment va s’endormir la petite marmotte ?
Texte blanc sur fond sombre, c’est bien la nuit dans la forêt. Les dessins sont aussi simples et drôles que le texte. Cet album aidera-t-il quelques parents au moment fatidique ? Espérons-le !

Tout-petits

Anu Stohner, J’ai pas du tout sommeil, illustrations de Henrike Wilson, Minedition, 2022, 28 p., 14,90 € — Traduit de l’allemand par Julie Duteil. Imprimé en Pologne

Marie Tibi, La Fougère et le Bambou

Au soir de sa vie, « un vieil homme » légua deux graines à ses fils : à l’aîné, une graine de fougère ; au cadet, une graine de bambou. « Plantez-les dans la forêt en souvenir de moi. » Si la fougère recouvrit vite le sol, rien ne poussa de la graine de bambou. Ou du moins, pas aussi vite…
Mais le plus jeune des frères ne renonça pas… Et, la cinquième année, voilà qu’une minuscule pousse sortit de terre ! Il lui avait fallu le temps de « faire pousser des racines ».
Sous le crayon de Jérémy Pailler, le jeu graphique fait de ce « vieil homme » et de ses fils trois souris habillées, vivant dans un univers mi-humain mi-souris, ce qui donne un charme un peu vintage à cet album, inspiré d’une fable orientale ou chinoise (qui saura le dire précisément ?). Une belle leçon de vie, de persévérance et d’espoir.

Dès 5 ans

Marie Tibi, La Fougère et le Bambou, illustrations de Jérémy Pailler, L’école des loisirs, coll. « Kaléidoscope », 2022, 40 €, 13,50 €

Jacques Prévert, En sortant de l’école

« En sortant de l’école
nous avons rencontré
un grand chemin de fer
qui nous a emmenés
tout autour de la terre
dans un wagon doré… »
En ce début septembre, qui n’aurait pas envie de monter dans ce wagon doré, ou de faire le tour du monde, « de la lune et des étoiles, à pied à cheval en voiture et en bateau à voiles » ? Gallimard Jeunesse nous offre la réédition d’un superbe album illustré par Jacqueline Duhême. Née en 1927, cette grande artiste a fait ses débuts dans l’atelier de Matisse, puis a su convaincre les grands poètes de son temps d’écrire pour les enfants, tout en étant dessinatrice de presse. Sa connivence avec Jacques Prévert (1900–1977) est devenue une vraie amitié, sur laquelle reviennent deux belles pages documentaires. Les musiciens trouveront aussi en fin d’album la partition de ce poème devenu chanson : « Paroles de Jacques Prévert, musique de Joseph Kosma », savaient si bien dire les Frères Jacques avant de nous entraîner « tout autour de la terre ».

Dès 4 ans

Jacques Prévert, En sortant de l’école, illustrations de Jacqueline Duhême, Gallimard Jeunesse, 2022, 32 p., 15,50 € — Imprimé en Italie — Une réédition bienvenue de l’album paru en 1981.

Chiara Raineri, Petite Panthère

« Elle est douce… Les pattes de Petite Panthère l’ont touchée. » Serait-ce une feuille de fougère, comme sur le dessin ?
« Et elle sent bon, les narines de Petite Panthère l’ont sentie… » Serait-ce une jolie fleur ?
« Elle est aussi sucrée, la bouche de Petite Panthère l’a goûtée… ». Mmm, le bel ananas !
« Qui-est-ce ? Petite Panthère le sait bien. » Et vous, l’avez-vous deviné ? Avec une jolie technique de gravure sur bois, Chiara Raineri nous entraîne au pays des câlins doux, pour un délicieux voyage sensoriel.

Dès 3 ans

Chiara Raineri, Petite Panthère, Rue du Monde, 2022, 40 p., 16 € — Traduit de l’italien. Imprimé en Espagne

Simon Grangeat, Sorcières

Dans le petit bois, chante Nina, « il y a des sorcières ! Des sorcières ! Des sorcières !
Pierre ne croit pas aux sorcières. C’est un scientifique : il ne croit que ce qu’il voit. »
D’ailleurs, il connaît chaque fleur, chaque insecte, par son nom, libellule, coléoptère ou salamandre. C’est un calme, un observateur. Nina, elle, saute parmi les flaques et ne craint ni les arbres gigantesques ni leurs longues branches en forme de doigts crochus. Elle vit depuis peu au village, chez sa grand-mère qui lui a appris de très anciennes chansons.
Ensemble, les deux enfants s’enfoncent dans la forêt et découvrent une mare étrange. Pour Nina, aucun doute : c’est une mare à sorcières. Pff, fait Pierre, l’incrédule. La petite entonne alors l’un des airs de sa grand-mère. Et la forêt devient vivante…
Alors ? Par qui serez-vous ensorcelés ? Par le récit de Simon Grangeat, dont les mots tissent de savants liens entre le réel et l’imaginaire, ou par les dessins de Cédric Abt, dont l’univers sensible et poétique mêle couleurs et rêveries d’enfants ?

Dès 4 ans

Simon Grangeat, Sorcières, illustrations de Cédric Abt, Sarbacane, 2022, 40 p., 16,50 € — Imprimé en France

Karine-Marie Amiot, Mission Coquelicot

« Grand-Ma va mieux. Elle va sortir de l’hôpital. […] Mais elle ne pourra pas retourner chez elle.
— Quoi ???
Je n’arrive pas à comprendre…
— Elle ne peut plus vivre seule. Faire ses courses, son ménage, sa toilette, sa cuisine…
— Où est-ce qu’elle va aller alors ?
— Dans une maison pour personnes âgées. Une grande maison, comme un hôtel, où l’on prendra soin d’elle. »
Papa et Maman ont beau user de circonlocutions, savoir que Grand-Ma ne lui fera plus de crêpes, ne lui lira plus d’histoires, tout cela laisse Philomène, dite Philo, bien dubitative.
«  Et Grand-Ma ? Elle est d’accord, au moins ?
— Elle ne dit pas non. Ce ne sera pas facile. Mais c’est plus sage. […]
Je suis sûre que Grand-Ma n’a pas envie d’y aller. C’est triste, une maison de retraite. »
Alors, ni une ni deux, Philo et son amie Vio décident d’apporter un peu de leur joie de vivre et de leurs rires aux pensionnaires. Même si Madame Henriette, la directrice, n’apprécie pas du tout qu’un lapin apprivoisé cavale dans les couloirs !
Un texte d’une grande fraîcheur pour sourire et sensibiliser les enfants à l’attention à porter aux personnes âgées.

Dès 7 ans

Karine-Marie Amiot, Mission Coquelicot, Mame, coll « Les petits héros », 2022, 144 p., 10 €  — Imprimé en Italie
Du même auteur : Tout feu, tout flamme, Mame, Coll. « Les petits héros », 2022, 144 p., 10 € — Imprimé en Italie

Astrid Lindgren, Nous, les enfants de l’archipel

Pêcher, nager, bricoler, jouer ou rêver : les îles au large de Stockholm sont le lieu idéal pour toutes les aventures de l’été. C’est sur l’une de ces îles, Saltkråkan, que débarque la famille Melkerson, pour occuper une adorable vieille maison de vacances, la Maison du Menuisier. Il y a le père, Melker, qui trouvera peut-être l’inspiration pour un prochain livre. La belle Malin (comment cela se prononce-t-il ?), à qui les garçons font les yeux doux. Les intrépides Jonas et Niklas, prêts à toutes les audaces. Et le petit Pelle, qui adore les animaux et voudrait tellement en adopter un. Sans oublier les îliens ! Car la famille Grankvist va être une partenaire exceptionnelle, avec ses filles délurées et ses parents bienveillants.
Et combien d’aventures aussi où les animaux ont leur mot à dire ! Des vaches sur un bateau, un corbeau qui parle, le lapin Jocke, l’énorme saint-bernard Bosco, le bébé phoque Moïse, Bibi l’agneau, le petit chien Jum-Jum, qui appartient à un prince charmant – si, si, avant, il était grenouille !Sur l’île de Saltkråkan (ne pas oublier le petit signe sur le å !), « la vie est faite de grandes et de petites surprises qui se suivent comme des petits pois dans une cosse » :  aventures et bricolages, explorations, parties de pêche, plongeons plus ou moins volontaires, une année va passer vite, d’une Saint Jean à l’autre en passant par la visite du Père Noël.
Car, même dans ce paradis, « on vit dangereusement quand on a sept ans. Dans le pays de l’enfance, dans ce pays secret et sauvage, on peut frôler les pires périls et considérer que ce n’est rien de spécial », nous apprend Astrid Lindgren dans ce roman dont a été tirée une série télévisée, Vi på Saltkråkan, en 1964 (les enfants ont des bouilles craquantes !) – mais pourquoi avoir attendu aussi longtemps une traduction de ce petit bijou ? Une lecture évasion parfaite pour l’été !

Dès 10 ans

Astrid Lindgren, Nous, les enfants de l’archipel, illustrations de Kitty Crowther, L’Ecole des Loisirs, 2022, 17 € — Traduit du suédois par Alain Gnaedig

Patricia Storms, Un chien dans un jardin

« J’écoute son pas léger dans l’escalier. Elle ne sait pas que je suis réveillé. Je fais toujours semblant de dormir juste pour entendre sa douce voix. » Parce que, à peine a‑t-elle bu son café que retentissent « ces mots merveilleux : Viens, César, on sort ! »
Je ne sais pas très bien quel est le pedigree de César, mais il nous vient du Québec pour nous confier les sentiments, au ras de la truffe, qu’un brave toutou peut avoir pour sa maîtresse et les découvertes qu’il fait dans son jardin. C’est simple, drôle, émouvant, avec des illustrations joyeuses et colorées.

Dès 4 ans

Patricia Storms, Un chien dans un jardin, illustrations de Nathalie Dion, Editions D’Eux, 2022, 36 p., 15 € — Traduit de l’anglais par Christiane Duchesne. Imprimé en Chine

Paul Beaupère, L’Odyssée de la Flamboyante

Après « Le Jour de l’ours » et « Le Tournoi », ce troisième tome des « Chroniques de Follebreuil » entraîne les jeunes lecteurs dans un voyage — non, dans une expédition épique et audacieuse, une vraie odyssée ! Confrontés à un hiver redoutable et à une famine bien réelle, les habitants du royaume se sont réfugiés au château de Follebreuil. Dans les archives de l’abbaye de Saint-Loup, frère Octave découvre un curieux parchemin : il existerait « une île, à l’ouest, qui paraît-il donne toute l’année plus de blé que le meilleur avril »… [Note de madame la Chouette : bravo, les mânes du Grand Jacques se réjouiront de la citation !]
Une île, donc une navigation, donc un bateau, des marins, des tempêtes, sans oublier le sire de Tristiver et ses terribles manigances… L’audacieuse princesse Colysne ne se laisse pas décourager : larguez les amarres, départ immédiat pour les îles bienheureuses où poussent les bananes et où jacassent les perroquets.

Dès 8 ans

Paul Beaupère, L’Odyssée de la Flamboyante, t. 3 des Chroniques de Follebreuil, illustrations d’Eléna Dupressoir, Mame, 2022, 240 p., 12,90 € — Imprimé en Italie