Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2018

Rachel Firth, Jules César

18-05-firth - jules cesar.jpg« Quiconque voulait devenir quelqu’un venait à Rome, et lui y habitait. Bien qu’il n’ait que quatorze ans, il était convaincu qu’il aurait un jour un rôle important à y jouer.
- Caius, viens prendre ton petit déjeuner. C’est bientôt l’heure de tes leçons.
Tiré de sa rêverie, César rentra à contre-cœur. »
Né dans une famille patricienne désargentée, le jeune Caius Julius Caesar reçoit une éducation exemplaire qui lui permet, le temps venu, de gravir les marches du pouvoir, avant de devenir l’homme le plus puissant de Rome. Mais ses ennemis, implacables, guettent dans l’ombre… Cette biographie présente de manière très claire, sans rien édulcorer des rivalités, des complots, ni des ambitions, la vie, oh combien !, mouvementée de Jules César.

De 9 à 12 ans

Rachel Firth, Jules César, Le Livre de Poche Jeunesse, 2017, 64 p., 5,50 € - Traduit de l’anglais.

18/04/2016

Martin de Halleux, L’inconnu du Pacifique

16-04-halleux- inconnu pacifique.jpg« Le capitaine Cook hurlait si fort qu’on pouvait l’entendre jusqu’au fond des cales du Resolution… ‘La yole ! Ils m’ont volé la yole ! Ils m’ont fait ça à moi !’ Les pas de ses bottes claquaient sur le plancher de sa cabine, il était furieux. Pour la première fois, je l’entendais se laisser emporter par la colère. Puis il s’est apaisé et s’est assis à son pupitre. J’ai su ensuite qu’il avait passé la nuit à écrire, jusqu’au matin de cette funeste journée. » Ce roman d’aventures est donc construit sur le modèle d’un journal de bord – fictif – retrouvé par le second du capitaine. Les quatre années durant lesquelles Cook et son équipage font ce tour du monde, de 1776 à 1779, passent à grande vitesse, de tempêtes en bonaces, de banquise en palmiers, de rencontres pacifiques en drames, dont le plus cruel, à Hawaii, coûta la vie à James Cook. Marins, soldats, savants, nous partageons tout de leur vie quotidienne, de l'Angleterre au pôle Nord, via le sud de l'Afrique, l'Antarctique, et le Pacifique sud. L’auteur n’a pas (trop) édulcoré la violence qui règne autant à bord que chez certaines peuplades de cet océan « Pacifique ». Alors, petit mousse, prêt à embarquer ?

Dès 10 ans

Martin de Halleux, L’inconnu du Pacifique – L’extraordinaire voyage du Capitaine Cook, Le Livre de poche Jeunesse, 2015, 128 p., 4,95 €

 

26/06/2014

Annie Collognat, Vingt métamorphoses d’Ovide

14-05-collognat-20-métamorphoses-ovide-livre-poche-chouetteunlivre.jpg« Un jour que Narcisse s’est égaré dans les bois, il se met à crier :
- Y a-t-il quelqu’un près de moi ?
Echo répond :
-Moi !
Stupéfait, Narcisse regarde autour de lui et crie d’une voix forte :
-Viens !
Echo répète :
- Viens ! »

Ce qu’ignorait Narcisse, c’est que Junon avait puni la nymphe Echo « à n’être plus que l’écho des voix qu’elle entendait ». Et ce qu’ignorait Echo, c’est que le jeune Narcisse « était si orgueilleux qu’il repoussait avec mépris tous ceux qui cherchaient à devenir ses amis ». L’histoire ne pouvait donc que mal se terminer, comme nous le raconte Ovide. Un Ovide qui n’a pas son pareil pour faire revivre les mythes et les légendes antiques, de Phaéton à Lycaon, d’Arachné à Daphné, de Philémon et Baucis à Orphée et Eurydice. Quelques œuvres d’art bien choisies illustrent la continuité de cet héritage antique, de Rubens à Odilon Redon.

Dès 12 ans

Annie Collognat, Vingt métamorphoses d’Ovide, Le Livre de poche Jeunesse, 2014, 192 p., 3,95 €

17/04/2014

Esope, Fables

14-04-esope-fables-colognat-livre-poche-chouetteunlivre.jpgLion, âne, renard, cigales, cerf, chatte, belette, coq, crabe, fourmi, héron, singe, serin… Si nous connaissons bien ceux que fit parler Jean de la Fontaine, nous ferons connaissance ici avec leurs lointains aïeux, ceux qui furent croqués il y a plus de 2500 ans dans de brèves histoires fabuleuses. Par qui ? Par un fabuliste que les Grecs nommèrent Esope, et à qui ils prêtèrent au fil des siècles pas moins de 600 fables. « Courtes et drôles, [elles] n’ont pas pris une ride : aujourd’hui encore elles nous amusent et nous font réfléchir », comme le note Annie Colognat, à qui nous devons cette traduction de 60 fables, à la fois fidèle, légère et pleine d’humour.

Dès 8 ans

Esope, Fables, choix et traduction d’Annie Collognat, Le Livre de poche jeunesse, 2008, 158 p., 4,90 €

17/02/2014

Anne-Marie Cadot-Colin, La Chanson de Roland

14-02-Cadot-colin-chanson-roland-livre-poche-chouetteunlivre.jpg« Le roi Charlemagne, notre grand empereur, a passé sept années entières en Espagne. Il a conquis les hautes terres jusqu’à la mer. Pas un château ne lui a résisté. Pas une muraille, pas une cité ne reste à prendre d’assaut, sauf Saragosse, qui se dresse sur une montagne. C’est le roi Marsile qui la tient, un ennemi de Dieu, car il sert Mahomet, Tervagant et Apollin. Mais il ne pourra empêcher le malheur de l’atteindre. » Tel est, en français moderne, le tout début de la chanson de geste. Pour atteindre Saragosse, il faut passer les monts. Les chevaliers, trahis, se font prendre à revers au col de Roncevaux... Prouesse, honneur et chevalerie : il suffit d’entendre Roland sonner du cor et brandir sa noble épée Durendal pour retrouver le sens de ces mots âpres et profonds. Une version certes abrégée, mais fidèle au déroulé de la chanson de geste, dans un français clair et bien rythmé.

Dès 10 ans

Anne-Marie Cadot-Colin, La Chanson de Roland, Le Livre de poche Jeunesse, 2007, 128 p., 4,95 €

Texte intégral « bilingue » : La Chanson de Roland, Le Livre de poche, coll. Lettres gothiques, 1990, 280 p., 6,10 €

 

Traduction de Joseph Bédier, à lire en ligne.

23/09/2013

Ce cygne traqué par un aigle, que Léda sauva dans ses bras

Annie-Collognat-complètement-mytho.jpgEnfin un dictionnaire de mythologie gréco-romaine original et captivant ! Moïra, la Destinée, « qui garde en mémoire toute l’histoire du monde », livre ses « entretiens » imaginaires avec trente grandes figures de la mythologie. Des dialogues vivants et dynamiques permettent à chaque divinité de se présenter : les Anciens, les terribles enfants de Gaïa ; les douze Olympiens autour du « Père Zeus » ; et enfin les divinités en « service commandé », telles les Muses, Éros ou Éris. Après avoir précisé la place de chacun dans une généalogie passablement complexe, Moïra interroge la divinité sur ses principaux hauts faits, mais aussi sur ses relations avec les autres dieux : amours, galanteries, jalousies, ruses, vengeances, défis, tractations… Aurait-il suffi aux poètes d’amplifier nos qualités et nos travers de mortels ?

Sur le fond, rien que du très sérieux. Normalienne, agrégée de Lettres classiques, Annie Collognat a puisé aux meilleures sources : Homère, Eschyle, Hésiode, Diodore de Sicile… Avec une pincée de Lucien de Samosate, lequel se demande pourquoi « ces fichus philosophes prétendent que seuls les dieux sont heureux » alors qu’ils ont « tant de milliers d’occupations ».

Chaque « entretien » est précédé d’un portrait en couleur de la divinité : statue, mosaïque, fresque ou tableau. Il est suivi d’un court extrait d’une œuvre antique, d’abord en grec (essayez-vous donc à déchiffrer !), puis traduit avec élégance et humour, qui renforce la pertinence du récit recomposé par Annie Collognat. Une façon intelligente de faire entendre aux adolescents que les mythes sont bien plus que des objets archéologiques et qu’ils perpétuent la plus longue mémoire des peuples.

Dès 12 ans

Annie Collognat, Complètement mytho, Dieux et déesses de la mythologie, Le Livre de poche Jeunesse, 256 p., 5,90 €

PS : rassurez-vous, le titre de cette notule n’est pas extrait de ce livre mais de « La Belle Hélène », l’opéra bouffe d’Offenbach !