Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2017

Paul Beaupère, On pousse les murs, Les folles aventures de la famille Saint-Arthur

17-10- beaupère - saint arthur- on-pousse-les-murs.jpg«  - C’est vrai ? Je me suis tournée vers papa et maman. On déménage ?
Il leur faut un certain temps pour retrouver leurs esprits et se remettre la mâchoire en place.
- Oui, Brune, bientôt. Mais entrer, on va vous faire visiter ! Vous allez voir, c’est super, grand, clair, spacieux… Vous allez adorer !
Et papa et maman sont entrés dans la maison aussi excités que moi un soir de Noël au pied du sapin. Alors j’ai suivi, je suis entrée… et là, je suis passée de Noël au jour du vaccin chez grand-père. » Car elle a bien triste mine, cette nouvelle maison, et Brune ne veut absolument pas quitter ses habitudes. Aller 200 m plus loin, tout en restant voisins de Mme Henriette… non, vraiment très peu pour elle. D’autant plus que Mozart, son cochon d’Inde, a disparu dans le jardin de ladite Mme Henriette. Mais, comme elle a très bon cœur, Brune raconte ce déménagement rocambolesque avec sa verve et son énergie habituelles et entraîne ses lecteurs dans une farandole de cartons et de fous rires.

Dès 8 ans

Paul Beaupère, On pousse les murs, Les folles aventures de la famille Saint-Arthur, illustrations d’Ariane Delrieu, Mame, 2017, 160 p., 10 €

09/05/2017

Annie Jay, Jean, petit marmiton - Une surprise pour le duc !

17-05-jay - jean marmiton versailles.jpg« Quel bruit dans la cuisine du château ! Le personnel s’agite tandis que maître Pierre, le cuisinier, donne ses ordres ! Jean se penche au dessus de la cheminée où brûle un feu d’enfer. » Jean, le marmiton, est, avec la jeune Madeleine, le héros de ce roman d’aventures. Quand le nain Bébé bouscule la pièce montée, il leur faut inventer bien vite un nouveau dessert pour le duc. Allez, je vous donne un indice : nous sommes au château de Commercy en 1755. Un roman « à lire tout seul », mais pas si simple que cela, car dès la première page, il faut savoir déchiffrer de belles expressions telle « la peau croustillante des six volailles embrochées ». En se léchant les babines, car les recettes concoctées dans les cuisines du duc Stanislas sont succulentes.

Dès 7 ans – à lire tout seul.

Annie Jay, Jean, petit marmiton - Une surprise pour le duc !, illustrations d’Ariane Delrieu, Albin Michel Jeunesse, 2017, 48 p., 5,90 €
Du même auteur, dans la même collection : Jean, petit marmiton – Le concours de la reine